• Accueil
  • > 2013
  • > Mercredi 13 mars 2013 JSA – Journée sans achat(s)

Mercredi 13 mars 2013 JSA – Journée sans achat(s)

Posté par ENO filles le 12 mars 2013

JSA 2008 – cliquez sur l’affiche

Mercredi 13 mars 2013 JSA - Journée sans achat(s) dans 2013 04-jsa-2009-255x300

Mercredi 13 mars 2013 – Journée sans achat

Avez-vous entendu parler de ce mouvement ?????

Ma première réaction : « Non et sincèrement ça m’intéresse pas.  Je n’ai pas besoin qu’on me dise ce que je dois faire hi!!!J e fais mes comptes. »

Et finalement, après lecture, je me dis que réfléchir et m’interroger sur mes actes de consommation ne sera pas inutile.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

On ne sait pas tout! Merci Elyane pour ce message qui a élargi ma pensée.

Si, comme moi, vous êtes curieux de comprendre, allez-y et profitez de cette journée pour  mener votre propre réflexion

 Allez! Pour une fois laissez vous aller à un petit commentaire.

OU EST NE CE MOUVEMENT?

* En Novembre 1992  « The Buy Nothing Day »

 Au Canada, la journée sans achat ou « Buy Nothing Day » (BND) est une manifestation non-violente de boycott des achats, pour protester contre le gaspillage de la société de consommation.

01.-2000-san-francisco-buynothing Buy Nothing Day dans Journée sans achats

Reprise internationalement par Adbusters, l’opération fut lancée en 1992 par le canadien Ted Dave avec le slogan « enough is enough! » (« trop c’est trop ! »). La première fois elle s’appelait « No shop day ».

Les organisateurs de cette manifestation justifient leur action pour protester contre la société de consommation et ce qu’elle entraîne : dégradation de l’environnement, exploitation des populations ou encore perte des valeurs humaines, emprise de la publicité qui pousse à avoir plutôt que d’être.

La Journée mondiale sans achats a lieu le dernier vendredi (Amérique du nord) ou samedi (Europe) de novembre.

* En 1999, En France

L’association « Casseurs de pub » organise tous les ans depuis 1999 une «journée sans achat ».

Cette manifestation est internationale, des évènements ont été organisés à cette occasion dans de nombreuses villes en France : Amiens, Bordeaux, Chambéry, Grenoble, La Rochelle, Montpellier, Rennes, Saint-Genis-Laval (sud de Lyon), Toulouse.

* 2000 – Manifestation à San Francisco

Sur la banderole est écrit « Stop shopping / Start living / Buy nothing » (« Arrêtez de faire les magasins / Commencez à vivre / N’achetez rien ».

Le 26 novembre 2004

Une Journée Mondiale Sans Achats,

2008  Un homme meurt écrasé par une foule d’acheteurs à New York

2008-256x300 casseur de pub

 

Aux Etats-Unis, le « Black Friday », jour suivant la fête de Thanksgiving, marque traditionnellement le début des achats de Noël avec notamment des soldes très importantes dans les magasins qui ouvrent leur porte dès le petit matin. Vendredi 28 novembre, cette tradition a pris une tournure tragique dans un magasin Wal-Mart de Long Island, dans l’Etat de New York. Un employé qui venait d’ouvrir les portes pour laisser entrer une foule impatiente a été écrasé par les acheteurs qui se ruaient sur les produits. L’homme, âgé de 34 ans, est mort de ses blessures. Au moins quatre personnes, dont une femme enceinte, ont été hospitalisés après cet incident. D’autres employés du magasin ont également été blessés alors qu’ils tentaient de venir en aide à leur collègue. Kimberly Cribbs, qui faisait partie des quelque 2 000 personnes amassées devant le magasin Wal Mart, a affirmé que les clients s’étaient comportés « comme des sauvages ». « Quand on leur a dit qu’ils devaient partir parce qu’un employé avait été tué, ils ont commencé à crier : ‘ça fait une journée que je fais la queue’. Et ils ont continué à acheter », a-t-elle confié à l’Associated Press. (…) Comme le rappelle le New York Times, de telles scènes d’hystérie « sont devenues normales pendant la période connue sous le nom de Black Friday ». « C’était une tragédie, et en même temps on sent que ce n’était pas un accident », note le quotidien new-yorkais, rappelant qu’aux Etats-Unis, acheter est « un sport de contact » et que les magasins ont toujours été bon dans l’art « de créer un sentiment de manque alors que l’on est en pleine abondance, une anxiété qui oblige à agir immédiatement pour ne pas passer à côté ».

 

* 2009 Au Québec – Acheter trop, c’est malade

le Réseau québécois pour la simplicité volontaire (RQSV) organise tous les ans depuis cette date une activité spéciale pour la « Journée sans achat », en collaboration avec l’ACEF du Sud-Ouest de Montréal et Équiterre.

Cette activité prend la forme d’une campagne de vaccination baptisée « Acheter trop, c’est malade ! », durant laquelle les passants sont invités à recevoir le vaccin « HA7AC » pour se protéger de la « Fièvre acheteuse ».

vaccin consommateur

02-2010-campagne_de_vaccination_montreal_ha7ac Consommation

25 novembre 2005

03.220-2005-jsa Consommer

 

Samedi 28 novembre 2009

« À tous les tartufes qui vont nous dire : « Vous n’avez pas honte d’appeler à une Journée sans achat alors que le monde est en crise ? », nous rappelons que le plus sûr moyen d’aggraver la crise est de continuer dans la fuite en avant du consumérisme. Et si au contraire on profitait de la crise pour s’arrêter et réfléchir aux impasses de la société de croissance ? Le samedi 28 novembre, c’est la Journée internationale sans achat, faisons un geste symbolique : cessons d’acheter. Fêtons la Journée sans achat »

* 13 mars 2013 en France

Tiens la date a changé. Pourquoi ?

24 HEURES DE REFLEXION

titre-300x164 consumérisme

fichier pps Journée sans achat diaporama

* De la consommation au consumérisme

code-barre crise

On ne passe de la consommation au consumérisme qu’en ajoutant des dimensions symboliques à la dimension bio- économique de la consommation.

Le consumérisme

« Qu’est-ce que le consumérisme? »

On désigne par « consumérisme » un mode de vie, des normes et standards de désir légitime de la vie réussie… Il s’agit d’un mode de consommation individualiste, dépendant du marché, quantitativement insatiable, envahissant, hédoniste, axé sur la nouveauté, faisant usage des signes autant que des choses »

Le mot « consumérisme » a plusieurs sens :

-un sens courant dans la vie sociale qui défini l’« action concertée de consommateurs » ;

-un sens étymologiquement erroné mais répandu en sociologie qui défini un « mode de vie lié à la consommation » ;

-une théorie qui considère que l’augmentation de la consommation des biens fournit un bénéfice économique.

Le sociologue Jean De Munck, Président 2006-2009 de l’école doctorale en sciences sociales de la Communauté française de Belgique, l’explique ainsi :

Le consumérisme désigne autre chose que la consommation… Le suffixe « -isme » précise la notion de consommation par deux connotations enchevêtrées.

Ce suffixe attire d’abord l’attention sur le fait que le phénomène bio-économique de la consommation est culturellement surdéterminé.

* Pourquoi une journée sans achats

« Aujourd’hui le caddie est devenu un véritable totem dans les sociétés occidentales. Notre niveau de satisfaction dépend généralement de son niveau de remplissage et nous lorgnons toujours avec envie sur les caddies plus remplis que le notre. J’achète donc je suis : c’est le credo des accros de la carte de crédit. Qui n’a jamais été pris d’une fièvre acheteuse ? Et qui n’a jamais regretté ses achats impulsifs ?

 

* Le pouvoir de dire non ?

Pour tout ceux qui en ont assez de faire partie de cette société de surconsommation, un rendez-vous incontournable : la journée sans achats fêtée chaque année fin novembre.

La journée sans achats, c’est 24 heures de réflexion sur l’impact social, économique et écologique de la consommation des pays riches sur l’ensemble de la planète.

N’oublions pas que 20% de la population mondiale consomme 80% des ressources planétaires !

Lancé à l’initiative de la Media Fondation à Vancouver, cet événement est relayé dans de nombreux pays depuis plusieurs années.

 

C’est une journée symbolique dont le mot d’ordre est de ne rien acheter et de réfléchir à ce que signifie réellement la société de consommation.

L’un des seuls pouvoirs dont chacun d’entre nous dispose est celui de décider d’acheter ou de ne pas acheter. Nous pouvons librement décider où et à quel prix nous passerons à la caisse.

De nos jours l’être humain est trop souvent réduit à une seule dimension : le consommateur.

C’est la négation pure et simple de notre humanité.

Mais quoi que pensent les multinationales, nous ne nous réduisons pas à un porte-monnaie.

Nous avons aussi une dimension spirituelle, culturelle et philosophique qui font notre richesse.

Nous avons effectivement des désirs mais ce n’est certainement pas une quelconque marque de chips, eau de toilette ou de chaussures de sport qui pourrait les combler.

* La journée sans achats est le meilleur moyen de s’interroger sur ses actes de consommation.

Il est nécessaire de prendre de temps en temps du recul pour réfléchir aux valeurs que nous souhaitons défendre, comme le partage, le respect et la qualité.

C’est aussi un instant privilégié pour nous interroger non seulement sur nos droits, mais surtout sur nos devoirs et nos responsabilités.

Nous disposons d’un réel pouvoir économique qui peut se transformer en un pouvoir de pression.

La décision d’achat ou de non-achat peut donc devenir un acte politique qui contribuerait à changer le système.

Consommer autrement, c’est revendiquer sa volonté de voir évoluer les législations, c’est dire oui à une approche éthique de l’acte d’achat, aux alternatives économiques et à une autre gestion de son temps.

On nous pousse à croire que surconsommer est notre destinée d’acteur social ; notre raison d’être dans la société.

D’ailleurs, ne voit-on pas que sont exclus tout ceux qui ne peuvent, comme nous, faire leur « shopping hebdomadaire » ?

Notre vie ne dépend-elle que de la couleur de notre carte de crédit ? L’achat serait-il notre seul moyen d’exister ?

* Imprimez ce bon et mettez-le dans votre porte-feuille des ce soir

bon-de-non-achat-300x139 enough is enough

* Au fait, pour fêter la journée sans achat, n’oubliez pas d’acheter une bonne bouteille… la veille !

Moi, c’est fait!

 

 Mes sources :

Wikipédia

Journée mondiale sans achats

Casseurs de pub

Action Consommation

 

A suivre … une journée sans écran!!!

3 Réponses à “Mercredi 13 mars 2013 JSA – Journée sans achat(s)”

  1. marylore dit :

    Tout à fait d’accord ! Pas seulement une journée …par an . Cela devrait se faire tous les mois au moins. discipline de vie pour maîtriser la nôtre .

  2. ENO filles dit :

    Alors là tu es optimiste! La fièvre acheteur a aussi ses avantages. Elle soigne le stress… et ce n’est pas négligeable.
    Avec l’âge la sagesse et la perte de moyens ont raison de cette frénésie… sans stress :=)

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

  3. ENO filles dit :

    de la part d’Elyane G. qui n’ose pas écrire directement sur le blog:
    « quelle bonne idée !!!!!!!! »

    J’ai commencé aujourd’hui! Veste enfilée, sac en bandoulière et liste des achats à l’intérieur… Sur le pas de la porte j’ai abandonné et je me suis mise devant la télé pour regarder un film…en attendant la journée sans écran…Hi!
    Paule

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

Laisser un commentaire

 

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
LIFE&NEWS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | colineetlili
| teledoms
| m00de