• Accueil
  • > 2013
  • > Rencontres 2014 – Elargir la rencontre

Rencontres 2014 – Elargir la rencontre

Posté par ENO filles le 17 juin 2013

Le 15 juin 2013 : un message de Jean

Salut les amis !

Je viens de consulter le site de l’ENO que Robert a créé pour perpétuer nos souvenirs de jeunesse et immortaliser nos retrouvailles .

Je constate que les consultants sont encore assez nombreux mais que les « intervenants » se font rares.

Il serait agréable que chacun d’entre nous intervienne de temps en temps sur l’Agora pour nous livrer une anecdote du bon vieux temps ou nous faire part d’une rencontre avec un ancien de l’ENO .

Je vais proposer aussi que les Enorques de toutes promotions puissent s’inscrire à nos futures retrouvailles car la rencontre annuelle d’Avignon ne draine pas les foules !

Je suis sûr que cela plairait à quelques copains .

Comme je ne me considère pas comme un chef de clan , j’aimerais avoir votre avis et vos suggestions .

Je vous embrasse ! Jeannot

 

7 Réponses à “Rencontres 2014 – Elargir la rencontre”

  1. ENO filles dit :

    Pour moi c’est d’accord. Plus on est de fous plus on rit.
    Et même si ta modestie t’interdit de le dire tu es un excellent draineur de foule et un parfait animateur.
    Quant aux commentaires de nos condisciples (sans mauvais jeu de mots) ils sont aussi rares sur mon blog que sur le site. Mais il ne faut pas se décourager. Un seul comm et tout prend sa valeur. Faut se faire une raison. Ils sont plus bavards à l’oral qu’à l’écrit… Surtout sur le WEB.
    Mais rien n’est perdu: Selon Jules Renard, « Tandis que les nouveaux admirateurs nous lisent, les anciens nous oublient. »
    Veillons à ne pas nous faire oublier
    Grosses bises
    Paule

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

  2. Aline dit :

    Nouvelle venue dans la cour de récréation de l’ENO filles et garçons , je crois comprendre que Jean est en quête de participation sur le sujet de l’évolution à venir des réunions de l’ENO.

    Sur l’ouverture aux différentes promotions, déjà pratiquée par l’ENO filles, il me semble qu’il y a plus de points positifs que d’inconvénients .

    LES MOINS : Si le cercle s’agrandit ,cela sera plus difficile à faire fonctionner .

    LES PLUS : Potentiel et diversité des échanges,accrus… Beaucoup plus d’occasions de pratiquer le rire ,le meilleur et le plus naturel des décontractants … Une réserve de souvenirs de notre « belle époque »et une pépinière d’émotions,amplifiées par le nombre de participants… Des prix attractifs proposés pour les séjours ,en liaison avec le développement du groupe….
    La décision en final pourrait relever de la majorité… Encore faut il définir comment déterminer cette majorité ….
    Peut être serait il finalement plus simple et plus rapide de s’en remettre au choix pris par les animateurs, basé sur leur ressenti et la prise en compte des avis qu’ils auront pu rassembler sur le sujet ….

    Affaire à suivre ….

  3. ENO filles dit :

    Message de Gilbert Cortesero

    A toi Jeannot et à vous tous,
    La réponse d’Aline à la question posée lors de notre dernière et formidable rencontre, m’incite à exposer mon point de vue à mon tour.

    Lorsqu’il y a 5 ans, grâce à toi Jeannot, je me suis retrouvé sans l’avoir prémédité, en immersion totale dans le monde de mes 18 ans du côté d’Avignon, j’ai pensé que ce serait comme une « parenthèse inattendue » qui resterait sans suite.

    En effet, j’avais remisé depuis bien longtemps cette période de ma longue vie aux confins de ma mémoire, d’autres vies s’y superposant au fil du temps.

    Et puis, d’autres rencontres initiées par toi, mon Jeannot, m’ont permis de retrouver avec bonheur un certain nombre de compagnons de route de mon adolescence.

    Dès lors, ces retrouvailles sont devenues pour moi des parenthèses annuelles TRES attendues.

    Et le Lazaret est devenu ENOLAND. Chaque année, en franchissant le portail de notre refuge, mon rythme cardiaque s’accélère au moment de vous retrouver, là, au bout de l’allée, ami(e)s Enorques et de découvrir quelque visage familier nouveau espéré.

    Ce lieu me convient parfaitement. Il m’est devenu familier. C’est là que j’ai du plaisir à vous retrouver tous, tels que vous étiez du temps de notre insouciante jeunesse pour quelques jours de bonheur.

    Je sugggère qu’on s’y maintienne et que l’on cherche à convaincre d’autres amis à nous y rejoindre. Je pense en particulier à ceux avec qui nous avons les uns ou les autres un contact : Badaroux, Zimmerman,Demiras, Ghozali,Anglada…

    Je me plierai à la décision du plus grand nombre bien sûr, car ce qui importe pour moi, en définitive, est de vous retrouver.
    Vi amo.
    Corté.

    Suite le 22 juin:
    J’ai oublié de vous parler de la salle mise à notre disposition à ENOLAND ; celle qui fleure bon, aux heures de pointe, l’anisette, les boulouloulettes, les apérotécaos et autres mélocos savoureux préparés avec amour par les copains et copines.
    C’est le temple de l’amitié. Nous nous y retrouvons au moment de la communion, lorsque la cloche manipulée par Frère Jeannot nous y invite, sous le vitrail qui donne de si belles couleurs aux filles.
    Alors, des éclats de rire juvéniles ne cessent de s’échapper de notre repère devenu tour à tour salle de réunions, de cours de danses, de jeux, de spectacles divers, bar, dancing… Tout cela sous la baguette magique du Maestro Jeannot.
    Va trouver l’équivalent ailleurs !
    Mieux que ça, tu meurs !
    Vi amo !
    Corté.

    Que dire de plus? Bises Paule

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

  4. ENO filles dit :

    Hello les amis, filles et garçons,
    Ce serait bien que vous aussi donniez votre avis … sur le blog.
    Pensez aux camarades qui n’ont pas eu la chance de nous rencontrer cette année et qui ne recevoir pas les mails des participants maintenant classés dans un même groupe.

    Ce serait aussi une bonne façon de faire vivre ce blog et de lui permettre un meilleur référencement sur Google et autres moteurs de recherche.

    Et aussi de m’encourager à le maintenir car c’est grâce à lui que nous avons retrouvé un certain nombre de nos copains et copines.

    Bon WE à tous

    Paule

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

  5. Jeannine Ponceau dit :

    Tout normalien se ralliant aux panaches de Paule et de Jean seront les bienvenus. Plus on est de fous…Paule l’a bien dit.
    Maintenant, il s’agit de trouver le futur lieu de rencontre ou de décider pour le Lazaret. Tout me convient sauf le mauvais temps, mais là…les organisateurs sont impuissants.
    Bises à vous tous Jeannine

  6. ENO filles dit :

    Hélas oui, la météo n’est pas toujours clémente envers nous.
    Mais pour les vaillants gaulois d’Outremer rien d’impossible.
    Nous chanterons comme Brassens:
    « Parlez moi de la pluie, et non pas du beau temps, le beau temps me dégoûte et m’fait grincer les dents !!? »
    Bises a tous
    Paule

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

  7. ENO filles dit :

    Voici le point de vue d’Aline Aldeguer , longuement réfléchi et qui ne manque pas d’intérêt.

     » Finalement cela valait vraiment la peine de connaître les attentes de ceux qui ont bien voulu s’exprimer .

    Nous sommes manifestement à la recherche de liens , de souvenirs et d’amitié , et au fil des rencontres des anciens de l’Ecole Normale , le LAZARET est devenu , semble t’il , »le refuge de l’ENOLAND et le temple de l’amitié » (dixit Gilbert ) ; et le voyage à SETE un « pélerinage annuel » , dans un lieu préservé de l’agitation des temps modernes , et de toute forme de souci utilitaire .

    A Sète , se déroulent des heures presque sans calendrier et indépendantes de toute horloge contraignante , à mi chemin entre le sommeil et la conscience .

    Et pendant ces heures là , nous arrivons à créer des sources d’émotion et de joie , surtout parce que nous les partageons avec ceux qui ont vécu avec nous une tranche de vie commune .

    Alors , pourquoi aller chercher ailleurs ce que l’on trouve déjà dans la cité de Brassens et des copains d’abord !!! Certes on ne retrouve pas là , la philosophie qui s’exprime dans le poème de Martha Medeiros , communiqué par Jean : »il nous faut bouger , agir , changer nos habitudes , changer de cap , sortir de l’usure de la répétition , faire exploser les repères contraignants …. »

    Mais après tout , en venant à Sète , on a déjà rompu avec l’engrenage de la vie habituelle et le ron-ron quotidien pour venir se ressourcer , avec un bol d’air et une gorgée d’eau fraîche , dans un paysage ouvert et un univers différent. »

    Et en plus ,à Sète ,on a l’avantage de pouvoir aussi choisir du vin et plusieurs gorgées…!!!! C’est Byzance!

    Alors quoi faire !!! Retourner à Sète ou chercher ailleurs un autre point de chute ?

    Il y a peut être une solution :
    - satisfaire nos besoins de repères en continuant de célébrer à Sète le RDV annuel des anciens de l’ENO , ouvert au plus grand nombre possible (point de vue de G.Corte, R.Cohen Fabienne et d’autres…)
    – et ouvrir le champ à ceux qui le souhaiteraient , et qui ne peuvent se suffire de « refaire toujours les mêmes chemins »(Martha M. ) , en proposant de temps à autre un voyage de groupe , vers une destination à définir , histoire d’élargir l’horizon pour essayer de ne pas « mourir lentement »(encore Marta.M) .

    Sans compter qu’il faut aussi se soucier d’amortir l’investissement fait par Jean dans un car de tourisme …rires.

    Pour les bons citoyens que nous sommes , notre situation de retraités ne doit pas nous faire oublier la dimension économique des problèmes .

    J’espère que vous partagez cette vision des choses …(sans rire)…

    En attendant que murisse la réflexion sur ce sujet avec la chaleur de l’été ,salam et bonnes vacances .
    AA

    Dernière publication sur ECOLE NORMALE DE FILLES D'ORAN VOLET 1 : article supprimé

Laisser un commentaire

 

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
LIFE&NEWS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | colineetlili
| teledoms
| m00de