Halloween, les archives du blog

Posté par ENO filles le 29 octobre 2013

Halloween, les archives du blog dans 2012 gif6Cliquez sur le lien

HALLOWEEN 31 octobre

bandeau-citrouille Halloween 2012 dans 2013

Lors de la migration de mon hébergeur Unblog. fr en décembre 2011, le volet 2 du blog a péri dans la tourmente et les articles de cette période ne sont plus accessibles. Dommage!

Je vais donc réécrire ici les articles publiés alors.

ARTICLE DU 18 octobre 2007

Le rouge et le noir – Noël, Halloween 

Aujourd’hui c’est Halloween. C’est un grand jour pour moi. Je suis verdâtre, j’ai des croûtes qui suppurent sur le cuir chevelu, des pustules et des boutons sur le visage… Je suis répugnant !
En fait, je prépare Halloween depuis plus d’un an, rien qu’avec des moyens naturels. Par exemple, pour avoir des cernes sous les yeux je me couche tard tous les soirs…c’est une blague…d’Halloween

Halloween, de l’Irlande aux Etats-Unis

« Hé non, Halloween ce n’est pas américain mais celtique ! Petit retour en arrière. Il y a 25 siècles, les gaulois fêtaient leur jour de l’an (ou fête de Samain) aux alentours du 31 octobre. Ils revêtaient alors des costumes effrayants pour chasser les mauvais esprits et démons car ils supposaient que les gens morts durant l’année se voyaient révéler leur sort cette nuit là. Le mot Halloween viendrait de All Hallow’s Eve pour la veille de la Toussaint (All Hallow’s day), instaurée par le Pape Grégoire IV vers 840. Exporté aux Etats-Unis par les irlandais au 19è siècle, Halloween est rapidement devenu une fête nationale et connaît autant de succès que Thanksgiving »

citrouille Halloween 2013 dans Halloween

Raz la citrouille ! Halloween au pilori ! Pourquoi ? Comment ?

Fête commerciale dit-on, venue des Etats-Unis. Fête païenne. Tout le monde s’y est mis pour sacrifier cette fête sur l’autel de la tradition française.

Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage.

Mais savez-vous aussi que le Père Noël aussi nous vient d’Amérique. Et peut-on imaginer fête plus porteuse pour l’économie. Derrière la fête religieuse se cache la plus juteuse affaire commerciale.

Pas de chance pour Halloween :

Les commençants reçoivent Noël dès le mois d’octobre. Impossible de gérer ces deux stocks en même temps. Et pour les famille aussi. Noël coûte si cher ! Alors puisqu’il faut en sacrifier une !….

Les parents inquiets de voir leurs enfants se jeter dans ce monde « d’horreur » et de « laideur » qui leur fait peur à eux. Mais ont-ils oublié que la peur se combat par la peur ? Que la beauté se célèbre en opposition à la laideur.

Halloween (le 31 octobre) et ses références aux sorcières et aux fantômes dérivent de la tradition celtique: Old Year’s Night – la nuit de toutes les sorcières, quand les esprits retournent sur terre. Les enfants parcourent les rues avec des tenues effrayantes et ils portent des Halloween lanterns - des citrouilles (pumpkins), dans lesquelles on a dessiné un visage de fantôme, et placé une bougie à l’intérieur

La tradition de « trick or treats » (un bonbon ou une farce) a beaucoup gagné en popularité, et quelques s’enfants brûlent de s’y aventurer mais  c’est bien difficile ici. On n’ouvre pas sa porte comme ça et quant à distribuer des bonbons à tout le monde !…

Cette coutume dérive d’une autre tradition: « Mischief Night »’ en Angleterre pendant lesquelles les enfants passent une nuit sans règles au cours de laquelle on peut jouer de mauvais tours.

Et pour jouer des tours il ne faut pas être reconnu, et …il faut faire peur. Quel délice !
Et le pape s’en est mêlé – je n’ai rien contre lui, je suis chrétienne – Mais savez-vous que déjà en l’an 935 Halloween a du céder la place à la Toussaint ?

La fête de la Toussaint est une fête chrétienne mais qui ne tire pas son origine des textes bibliques.

Depuis des temps lointains, le 31 octobre, les Celtes, ancêtres des Irlandais, des Gallois et des Ecossais fêtaient Samain, une célébration dédiée aux morts et qui correspondait au nouvel an celte. Ce jour-là la légende veut que les fantômes des morts se mêlent aux vivants. Les villageois faisaient la cuisine toute la journée puis se déguisaient pour faire vivre l’âme des morts et transportaient la nourriture aux portes des villages, l’offraient aux fantômes afin qu’ils les laissent vivre en paix.

Pour combattre cette fête païenne, l’Eglise instaura à cette même date une fête chrétienne, baptisée Toussaint visant à célébrer tous les saints de l’Eglise, et en particulier les martyrs. C’est en 835 que le pape Grégoire IV sur l’ordre de Louis le Pieux déclara officiellement le 1er novembre fête de tous les saints.

Ensuite, au début du 19ème siècle, Pie X fait de la Toussaint une fête avec obligation d’assister à la messe.
Le Jour des Morts, le 2 novembre, ne doit pas être confondu avec la Toussaint, le 1 novembre, qui est une fête joyeuse. Elle marque le rassemblement de ceux qui sont et de ceux qui ne sont plus, dans l’espérance qu’à la fin des temps, les retrouvailles seront définitives. Cependant, parce que la Toussaint est un jour férié, il est plus facile de se rendre au cimetière ce jour-là et la tradition veut désormais que, le jour des morts, l’on se rende au cimetière et que l’on apporte aux disparus de sa famille des fleurs telles que les chrysanthèmes ou les oeillets d’Inde. Pas de chance non plus pour ces fleurs que l’on a du mal depuis à offrir aux vivants.

citrouille le rouge et le noir

 Et les enfants dans tout ça ?

Beaucoup plus tard, dans l’Irlande chrétienne, Halloween devint principalement une fête pour les enfants. Ces « fantômes » allaient de maison en maison demandant des friandises (treats) sinon ils jouaient de vilains tours (tricks) aux propriétaires des lieux. Les Irlandais qui émigrèrent aux Etats-Unis vers 1840 apportèrent cette tradition avec eux. Et c’est ainsi qu’un jour elle nous est revenue, pour le plus grand plaisir d’un grand nombre d’entre nous. Ma famille et moi en avons tiré pendant des années de grandes sources de plaisir familial.

 

Qui dit enfant dit pédagogie et psychologie : Apprendre à gérer sa peur

Halloween, un moment magique, une source précieuse pour l’enseignant.

Pour en savoir plus :

CNDP Tribune 2007

Inspection Académique Nancy-Metz 2007

 

Quelques extraits :

Thème : Halloween et la peur. – Éducation enfantine. – 10/1998, no. 1003.

De quoi les enfants ont-ils peur ? Des sorcières, du loup, des fantômes, de l’orage… On peut les laisser exprimer leurs sentiments. Mais pourquoi ne pas essayer à cette occasion de s’amuser à partir de ce qui les effraie? Le rire est bien souvent libérateur.

Jean-Michel Normand. – Histoires de trouilles et de citrouilles. – Le Monde. – 02/11/2000, n° 17347

La nuit d’Halloween fête sorcières et vampires, ravive frissons et peurs. Les adolescents sont friands de cette nuit d’épouvante qui leur donne l’occasion de se confronter à la peur et de la canaliser, de ritualiser l’épouvante, de se défouler de leurs angoisses
citrouille

Un film d’animation magnifique

L’étrange Noël de Monsieur Jack de Tim Burton. – USA, 1994

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, on y parle beaucoup d’Halloween.  Voici l’histoire:

Jack la lanterne qui organise les fêtes d’Halloween, vexé du succès de Santa Claus, le kidnappe et organise noël à sa place ! De nombreuses références aux fêtes anglo-saxonnes sont intéressantes à utiliser, mais c’est surtout les décors, les marionnettes et la musique qui sont fabuleux !

Tout en demi-teinte et pure poésie, avec bien sûr beaucoup d’humour …noir.

Albums pour enfants

« Ces gourmands qui font peur »

Les sorcières

Voyons voir, qu’ai-je dans mon chaudron aujourd’hui? Coulis de limaces écrasées, chaussette qui sent le pied, yeux de crapauds globuleux et poils de chauves-souris… Tiens, tiens, voilà qui ne m’a pas l’air mal non plus:

 

« Chez la sorcière » / Bénédicte Guettier

Niveau de lecture : bébé lecteur

Présentation de tous les personnages qui peuvent habiter chez une sorcière : un vieux fantôme enchaîné, une araignée affamée, un squelette qui claque des dents, etc.

 

« Cornebidouille » / Pierre Bertrand

Pierre ne veut pas manger sa soupe et son père le met en garde : « La sorcière Cornebidouille viendra cette nuit si tu continues ton caprice. » Pierre n’y croit pas une seconde mais dans la nuit, la sorcière apparaît. Qu’à cela ne tienne, il en faut plus pour faire peur à Pierre…

 

« Ah! Les bonnes soupes » / Claude boujon

La sorcière Ratatouille décida un jour de se faire une soupe magique qui la rendrait aussi belle qu’un mannequin. Elle consulta ses livres mais il n’y trouva que des recettes pour transformer les princesses en crapauds. Alors, elle improvisa… pour le pire et le meilleur des résultats.

 

« Wittilda, drôle de sorcière ! » / Caralyn Buehner

Wittilda, la sorcière, cherche du travail. Mais c’est un vrai désastre! Chaque fois qu’elle trouve un job, ses habitudes de sorcière reprennent le dessus et la situation tourne à la catastrophe

« La Course des sorcières » / Angelika Diem

Carmella la sorcière est décidée à participer à la grande course de balai annuel avec comme engin un vieux balai qui a beaucoup servi. Elle réalisera qu’il y a plus important dans la vie que gagner une course

« Les Fantômes et la sorcière » / Jacques Duquennoy

Il ne manque plus qu’un seul ingrédient à la sorcière pour réussir sa potion magique : Lucie. Par le biais d’une poupée vaudou, elle envoûte le petit fantôme et l’attire jusqu’en son antre.

 citrouille

Quelques Sites –parmi des milliers

Pour ceux qui veulent encore préparer Halloween, cet événement « effrayant » et piocher quelques idées

Halloween. com

Halloween.tm.fr : mon préféré

Recettes du Quebec : ce site est le rendez-vous des enfants

Au féminin.com: goûter Halloween

Techbull

Kutchuk: coutumes Halloween

Sympatico- spécial Halloween 2003

Juniorweb: Halloween

citrouille

Pour comprendre ce qu’est une citrouille, un potiron ou une courge !

L’Halloween est une fête qui ne saurait être complète sans ce légume de couleur orange vif

Academie de Toulouse: jardinage

Culture des citrouilles

Déjà grand-infoBébé

Halloween musical

citrouille

Pour illustrer vos réalisations

Smileys Halloween

Et si je vous ai persuadés de faire perdurer cette fête …

Pas de vrai Halloween sans le traditionnel Trick or Treat (« des friandises ou un mauvais tour »), c’est-à-dire la virée nocturne pour réclamer des bonbons aux voisins.

Alors trêves de farces, voici les critères à respecter pour vous éviter une bien grosse frayeur :
1 : toujours partir en groupe avec au moins un adulte.
2 : s’équiper d’une lampe de poche et d’un plan, et effectuer les visites, un trottoir après l’autre, pour limiter les traversées.
3 : éviter les allées sombres et les gros chiens bienveillants et, surtout, ne jamais entrer dans une maison. 
4, la plus dure des mises en garde : ne manger les bonbons qu’après une rapide vérification (date de péremption, etc.), une fois rentré à la maison…

Et bien sûr, n’oubliez pas de préparer un saladier de bonbons pour les enfants qui passeront toquer à votre porte !

citrouille

Pour animer la fête : quelques superstitions d’Halloween

  1. Manger une pomme à minuit devant son miroir. La figure du partenaire de votre vie apparaîtra dans ce miroir.
  2. Avoir des pommes et des noix dans la maison afin d’éloigner les mauvais esprits.
  3. Pour ceux qui ont un jardin ou une ferme, faire des feux dans les champs afin d’avoir une bonne récoltes l’année suivante.
  4. Si l’on entend des pas derrière soi le soir de l’Halloween, il ne faut pas se retourner, car cela signifie la présence d’un défunt. Si on le regarde, on mourra au cours de l’année.
  5. Les chats noirs … Une Encyclopédie dit que le fait d’éviter les chats noirs a aussi des origines religieuses. Au Moyen Âge on croyait que les sorcières étaient capables de se changer en chats noirs. Quand un tel chat était vu, il était considéré comme une sorcière déguisée.
  6. Le chiffre 13 a la réputation d’être un chiffre malchanceux.
  7. Renversez la salière sur la table et une dispute dans le ménage éclatera avant la fin de la journée. Pour conjurer le sort, jetez trois pincées de sel par-dessus votre épaule.
  8. Offrez un couteau à un ami, vous couperez votre amitié.
  9. Lorsque l’on entre dans une église où l’on n’est jamais entré, il faut entrer du pied gauche et faire un souhait.
  10. Interdit de balayer l’entrée de la porte, de nuit ; et surtout de jeter dehors les balayures de la maison « après soleil couché » sous peine de balayer, du même coup le bonheur de son foyer.
  11. Souhaitez bonne chance au chasseur et il rentrera bredouille.
  12. Mettre une pomme sous l’oreiller pour rêver de la personne que vous aimez.
  13. Dire le nom d’une personne que vous aimez et jeter des pépins de pomme dans le feu. S’ils flambent, la personne vous aime; s’ils émettent de la fumée, ce n’est pas le cas
  14. Pelez une pomme, puis jetez-en la peau par dessus votre épaule gauche avec la main droite. La forme de la pelure est la première lettre du nom de votre mari ou de votre femme.

 

Vive Halloween ! Vive Halloween !

Halloween vient bien de « chez nous ».

L’Amérique nous la renvoie simplement sous son aspect commercial et on ne va pas s’en plaindre ! Quel plaisir de voir « orange » en octobre tout comme de voir les décorations de Noël dés le début décembre ! Un peu de couleur dans les villes, parfois bien monotones, fait du bien ! Arrêtons les gens ignorants d’y voir que du noir dans cette fête…

 gif1

 

 

 

 

Publié dans 2012, 2013, Halloween | Pas de Commentaire »

Dimanche des Rameaux

Posté par ENO filles le 24 mars 2013

Dimanche des Rameaux  dans 2012 bandeau-rameau-dolivier

les-rameaux 24 mars 2013 dans 2013

 

On célèbre aujourd’hui cette fête avec une grande messe de bénédiction des Rameaux.

Prière de bénédictions des rameaux

Dieu tout-puissant, daigne bénir ces

rameaux que nous portons pour fêter

le Christ notre roi : accorde-nous

d’entrer avec lui dans la Jérusalem céleste.

« Petit cours d’histoire : qui sait ce qu’est le dimanche des Rameaux?

Ben alors, à part les doigts levés au premier rang : personne?

Alors rendez-vous vite sur le CyberMag pour en savoir plus sur l’histoire de cette fête!!!

Pour lire le texte de l’Évangile selon Saint Marc cliquez  ici

Le Dimanche des Rameaux , c’est quoi?

Petit indice : les Rameaux marque le début de la semaine Sainte qui se termine par Pâques.

Ah ! Ah ! dès qu’on parle de chocolat, l’attention revient n’est ce pas?

Voici une carte que je veux partager avec vous pour célébrer ça!

et un commentaire que je partage :

« comme on le dit souvent si l’œil ne voit pas, on ne peut pas non plus chercher à comprendre .

Merci pour cette cybercarte qui nous emmène à aimer cette grande fête Chrétienne où le Christ va tous nous aimer sans exception pêcheurs ou hommes bons

Envoyons la à tous nos proches pour que, en ce jour nous puissions nous aimer les uns les autres en frères et sœurs dans le Christ et semer l’amour dans le monde ainsi que la paix. »

C’est ce que je fais aujourd’hui. »

Mes amis du blog,

Pour que vive notre tradition judéo-chrétienne,

 je vous souhaite à tous un heureux

Dimanche des rameaux. Paule

(cliquez sur l’image ci-après)

carte dimanche 24 mars 2013 dans Fêtes

 

Le dimanche des Rameaux est un jour de fête pour la communauté chrétienne, un jour symbolique qui commémore l’entrée solennelle de Jésus au sein de la ville de Jérusalem.

Il est célébré le dernier dimanche avant Pâques et inaugure la Semaine Sainte.

Les rameaux ont été célébrés pour la première fois en 383 à Jérusalem, au Proche-Orient.

L’entrée de Jésus à Jérusalem

Selon les évangiles, Jésus avait prévu de réaliser son entrée pendant la période de fête de Pessa’h, la Pâque juive.

Il avait donc organisé avec soin son arrivée sur un petit âne en signe de modestie, accompagné de deux de ses disciples.

 

Acclamé par les foules, qui brandissaient des branches d’arbres en signe de joie, le messie traversa les rues de la ville remplies de branches de palmier, de vêtements et autres offrandes symbolisant l’amour et le respect.

Cette fête est à la fois très joyeuse et chargée d’émotion, car peu de temps après ce grand moment de joie, Jésus fut arrêté pour être mis à mort.

C’est pourquoi le dimanche des Rameaux commémore également la Passion du Christ et sa mort sur la croix.

La célébration

En France et dans le monde, on a pour tradition d’exposer des rameaux verdoyants à l’intérieur des maisons. Ces branchages symboliques, signes de vitalité et de renouveau, sont distribués dans les églises en souvenir de ce jour glorieux.

Selon les pays et régions, les branchages choisis varient. Souvent tressées et ornées de rubans rouges, les feuilles sont couplées à la couleur sang afin de rappeler le triste jour de sa mort.

* En France

Traditionnellement, pour commémorer l’évènement, on emportait de jour-là à l’église du buis, du laurier des branches de houx ou des rameaux d’olivier, et parfois du buis et du laurier.selon les régions.

De retour chez soi, on posait les branches bénites près des images pieuses ou dans les écuries en guise de protection.

les-rameaux-sur-les-cartes-anciennes dimanche des rameaux dans Pâques

Carte ancienne présentant la Fête des Rameaux

* En Provence et dans les pays de la Méditrranée c’est l’olivier qui célèbre la fête.

 

les-rameaux-a-nice olivier

 

* Dans mon enfance

Lorsque j’étais petite les enfants se rendaient à l’église avec leurs rameaux d’olivier où étaient suspendus un plus ou moins grand nombre d’œufs en sucre, en chocolat, en nougat et autres gourmandises, richement décorés qui venaient des meilleures pâtisseries de la ville. Certains en grignotaient quelques-unes au passage et on peut les comprendre  Mais La plupart étaient trop fiers pour les dégrader avant la Procession.  Je n’ai pour preuve que cette photo de 1954 de mon ami Serge.

oran-1954-serge-pour-la-fete-des-rameaux Pauqes

martine_pedemonte rameaux

 J’ai toujours planté un olivier dans mes jardins et maintenant sur mon balcon.

 

 mon-olivier-a-la-villa-florian

Dans le jardin de la Villa Florian

petit-olivier-sur-la-terrasse1

Dans la jardinière du Parc Isthmia

a-ma-porte

Un petit brin sur ma porte

* En Alsace et en Allemagne,

on offrait du buis mélangé de Katzenpfötchen, une plante formant une tige de bois ornée de petites sphères duveteuses

* En Bretagne

Une foule nombreuse venue à Jérusalem pour la fête l’accueille en déposant des vêtements sur son chemin et en agitant des branches coupées aux arbres.

* En Corse on utilise encore des palmes tressées.
Ces feuilles de palmes sont de couleur jaune très clair, car pendant plusieurs mois avant la fête des Rameaux on attache en faisceau le cœur des branches sommitales du palmier, de façon que ces branches, protégées du soleil, ne deviennent pas vertes en synthétisant de la chlorophylle. Cette couleur très claire est le symbole de la pureté, car, à l’entrée de Jésus à Jérusalem, le sol jonché de palmes ne devait pas être impur sous les sabots de l’âne qui portait le Christ.

A propos de l’âne, il porte souvent sur son échine une croix sombre formée par sa petite crinière et un ligne de poils courts perpendiculaires à cette crinière.

On dit en Corse que l’âne a cette croix depuis qu’il a été sanctifié en servant de monture au futur crucifié.

image22

 

En plus des rameaux de palmes, on porte aussi en Corse des rameaux d’olivier, signe de paix et d’abondance.

la-colombe-et-le-rameau-dolivier

En règle générale, ces rameaux sont conservés durant toute l’année après leur bénédiction le dimanche des rameaux et sont ramenés en messe le Mercredi des cendres du carême suivant ( pour justement être transformés en cendres )

 

le-rameau-dolivier

Aussi, avec un seul brin de palme on fait une petite croix, appelée « crucetta ».

On la place ensuite dans les maisons ou encore aux rétroviseurs des voitures.

Dans certaines villes de l’Allemagne du Moyen Âge,

on tirait dans les rues, lors du dimanche des Rameaux, une sculpture en bois représentant le Christ juché sur son âne muni de roulettes ((de)Palmesel, « âne des Rameaux »), et des rameaux étaient jetés sur le sol à son passage.

Au Vietnam,

ce sont des feuilles de cocotier et dans l’Europe de l’Est, des branches de saule.

* Dans le Sud de l’Europe et au Québec,

on utilise encore des rameaux de palmier, de même que dans certains pays d’Afrique subsaharienne notamment la Côte d’Ivoire
* Aux Antilles,

des feuilles de cycas revoluta, appelées « petit rameau »
* En Grande-Bretagne,

du saule marsault
* Aux Pays-Bas,

du buis. Les enfants ont confectionnent aussi une croix des rameaux.
* En Pologne,

des branchettes de saule
* En Arménie,

des couronnes sont faites de branchettes de saule pleureur
* Dans d’autres pays

sont aussi utilisés de l’if ou du sapin.

Voilà c’est fini pour aujourd’hui

Rendez-vous dimanche prochain

pour la fête de Pâques

Ses cloches et ses chocolats.

En attendant, respectez le Carême.

Ils n’en seront que meilleurs.

 

Publié dans 2012, 2013, Fêtes, Pâques | Pas de Commentaire »

25 Décembre le message du Père Noël

Posté par ENO filles le 26 décembre 2012

Le Père Noël m’a répondu

Pour lire la vidéo, cliquez sur l’image C’est très mignon. Merci Père Noël

25 Décembre le message du Père Noël dans 2012 la-lettre-du-pere-noel

Il a aussi répondu à toute la famille.

Il y avait une lettre dans le sapin que je vous communique ici.

 

la-lettre-du-pere-noel1 lettre du Pere Noel dans Noël

Ce message, il me l’a communiqué personnellement,

Mais il s’adresse aussi à tous ceux

qui croient encore en lui

Ou qui ont encore besoin d’y croire.

 

Publié dans 2012, Noël | 1 Commentaire »

Les comptines de Noël

Posté par ENO filles le 23 décembre 2012

A chanter demain, autour du sapin

Les comptines de noël

Le moment préféré, quand la vient la fin de l’année, c’est de se retrouver autour du sapin et de chanter en famille les comptines de Noël

 Cliquez sur les liens:

Mon beau sapin

Vive le vent

Il est né le divin enfant

Douce nuit

Toutes les comptines sur Noël

Et celle que tout le monde connait:

 Petit Papa Noël

 

Et pour vous aider à chanter, cliquez sur le titre:

Les comptines de Noël dans 2012 petit-papa-noel1Petit papa Noël

C’est la belle nuit de Noël
La neige étend son manteau blanc
Et les yeux levés vers le ciel
À genoux, les petits enfants
Avant de fermer les paupières
Font une dernière prière.
refrain
Petit papa Noël
Quand tu descendras du ciel
Avec des jouets par milliers
N’oublie pas mon petit soulier.
Mais avant de partir
Il faudra bien te couvrir
Dehors tu vas avoir si froid
C’est un peu à cause de moi.

2. Le marchand de sable est passé
Les enfants vont faire dodo
Et tu vas pouvoir commencer
Avec ta hotte sur le dos
Au son des cloches des églises
Ta distribution de surprises.

refrain
3. Il me tarde que le jour se lève
Pour voir si tu m’as apporté
Tous les beaux joujoux que je vois en rêve
Et que je t’ai commandés

refrain
4. Et quand tu seras sur ton beau nuage
Viens d’abord sur notre maison
Je n’ai pas été tous les jours très sage
Mais j’en demande pardon

refrain

 

Publié dans 2012, Chants de Noël, Fêtes, Noël | Pas de Commentaire »

Calendrier de l’Avent 23e jour – La Nativité italienne: Naples et ses santons

Posté par ENO filles le 23 décembre 2012

Calendrier de l'Avent 23e jour - La Nativité italienne: Naples et ses santons dans 2012 23-24-decDemain c’est la grande nuit de Noël.

Les santons sont dans la crèche, attendant la venue de Jésus.

Mais à Naples, depuis quatre siècles, les santons prennent un autre visage.

NAPLES ET SES SANTONS

La crèche napolitaine (en italien : presepe napoletano) est une tradition artisanale de la représentation de la Nativité qui se perpétue depuis plusieurs siècles durant la période de Noël dans la ville de Naples. Plus qu’un artisanat, c’est un art véritable mis en scène chaque année au mois de décembre dans les rues de la ville et axé autour de la Feria di San Gregorio Armeno, marché de Noël des santons. Jusqu’alors confinée et présentée dans les édifices religieux, elle devient un phénomène de société et connaît son âge d’or au XVIIIe siècle.

La crèche napolitaine met en scène, depuis quatre siècles, les habitants de Naples. Laissez vous transporter par cette atmosphère magique, mêlant art populaire et convivialité, traditions et festivités.

De nos jours

img1 dans Avent 

La crèche a été et reste un véhicule d’identification de la « gente napoletana » et ce réalisme précurseur a influencé diverses représentations théâtrales et productions cinématographiques napolitaines.

Étalage de santons, via San Gregorio Armeno.

Des santons adaptés à l’actualité

la crèche napolitaine est très réactive

Les fabricants de santons de Naples (sud de l’Italie), réputés pour leur rapidité et leur capacité d’adaptation aux sujets d’actualité,

Dans la pittoresque via San Gregorio Armeno du centre historique de Naples sont présentes des expositions permanentes et ateliers d’artisans qui produisent encore des santons représentant souvent des personnalités de notre époque.

 

img2 dans Fêtes

Ils ont vite saisi l’Actualité et Dans l’échoppe artisanale Di Virgilio on a vu fleurir  les figurines de Nicolas Sarkozy et Carla Bruni une valise à la main, emmenant leur bébé, Giulia, sous le bras, ainsi qu’un François Hollande faisant le V de la victoire.

Face à la crise, les santons de Naples ne savent pas à quel saint se vouer
Ses santons sont renommés dans le monde entier, mais les artisans de la Via San Gregorio Armeno de Naples craignent le pire : la crise économique actuelle risque de faire disparaître leurs fragiles entreprises familiales.
 Un contexte défavorable qui frappe d’autant plus les fabricants de santons que ces derniers sont confrontés à la concurrence féroce des santons produits en masse en Chine à des prix cassés.

Les traditionnelles statuettes en terre cuite de Luciano Capuano, peintes à la main et habillées de vêtements en soie et en satin, coûtent jusqu’à 500 euros alors que ses concurrents offrent des articles de bien moindre qualité à partir de 20 euros.

Pour survivre, Marco Ferrigno, un artisan s’est lancé dans la fabrication de figurines de personnages célèbres, de Michael Jackson à Maradona.

« À côté des figurines traditionnelles de la Nativité, nous avons maintenant des stars de la chanson, du football et de la politique, et même le pape ! »

« C’est très surprenant de retrouver l’un à côté de l’autre, les santons d’une authentique « mamma » en train de préparer des spaghettis et d’une Sainte vierge, mais cela résume bien les napolitains : à la fois pieux et chaleureux » Catherine LEBRAY, spécialiste Italie

Beaucoup d’artisans ne sont cependant pas convaincus par ce nouveau marché, qu’ils accusent de galvauder la qualité artistique des santons traditionnels.

 « Naples est l’une des plus belles villes du monde, mais elle souffre de la corruption, de la criminalité, de la crise des ordures », observe Genny Di Virgilio.

« Les santons sont la seule chose qui marche… mais pour combien de temps encore ? »

LA RUE DES CRÈCHES A NAPLES

img3-la-rue-des-creches dans Nativité

Dans le plus vieux quartier de Naples, Via San Gregorio Armeno,

une foison d’artisans,tous très talentueux, exposent et vendent leurs santons (pastori) et leurs crèches.

 

Cette rue est aussi composée de nombreuses boutiques que vous pouvez visiter toute l’année pour y acquérir de vrais chefs-d’œuvre. Mais à Noël, l’atmosphère devient magique. Toutes les boutiques sont ouvertes. Vous y trouvez toute sorte de décoration pour la réalisation de votre crèche: des maisons en liège et en carton de différentes tailles, certains objets mécaniques qui fonctionnent à l’électricité, un moulin à vent, une fontaine, des cascades et bien sûr l’éclairage même de cette crèche, les santons traditionnels en terre cuite peints entièrement à la main, tel que les bergers et le Pasteur, la lavandière, le poissonnier, le chasseur… etc…. Tout comme les santons de Provence, chacun d’entre eux à une histoire. Et en plus, chaque année, de nouveaux personnages sortent de la fantaisie de ses artistes artisans. Personnages fameux de la politique (Berlusconi !) du cinéma, personnages qui ont fait l’actualité.

Peut être cette année y trouverez vous « Barak Obama » en roi mage? j’ai entendu dire que M. Sarkosi a déjà sa petite statue !!!

La rue des santons à Naples

Des images des rues de Naples : de belles photos de

NAPLES ET SES SANTONS – Crèche d’ amorasterix

cliquez sur le lien ci-dessus

Des vidéos a voir sur youtube.com

Presepi: « Le Luci di San Gregorio Armeno »

Naples Les santons de Naples et les crèches de Noël

En savoir plus

Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Presepe napoletano »

De l’origine à la fin du XVIIe siècle

img4-figurines-de-bois dans Noël

Figures en bois, (Bayerisches Nationalmuseum).

img5-les-rois-mages

Les rois mages d’une crèche exposée au Palais de Caserte.

La première crèche à Naples est mentionnée dans un document qui évoque une crèche dans l’église de Santa Maria del presepe en 1205.

À Amalfi, selon divers fonds, en 1324 existait déjà la cappella del presepe di casa d’Alagni (chapelle de la crèche de la maison d’Alagni). En 1340, la reine Sancha (épouse de Robert Ier de Naples) offrit aux Clarisses une crèche pour leur nouvelle église de laquelle a survécu la statue de la Vierge aujourd’hui conservée au musée de San Martino.

D’autres exemples remontent en 1478, avec une crèche de Pietro et Giovanni Alemanno de laquelle nous sont parvenues douze statues, et la crèche de marbre de 1475 d’Antonio Rossellino, visible à Sant’Anna dei Lombardi. Au XVe siècle, apparaissent les premiers sculpteurs de figures ; parmi eux, les frères Pietro et Giovanni Alemanno qui en 1470 créèrent les sculptures en bois pour la représentation de la Nativité. En 1507, le Lombard Pietro Belverte sculpta à Naples 28 statues pour les frères de San Dominico Maggiore. Pour la première fois, la crèche fut adaptée à une grotte de pierre enrichie d’une taverne. L’année 1532 enregistra des nouveautés ; Domenico Impicciati fut probablement le premier à réaliser des statuettes en terracotta à usage privé en s’inspirant de personnages de la cour aragonaise. En 1534, arriva à Naples, San Gaetano de Thiene qui œuvra pour la crèche à Santa Maria Maggiore à Rome. L’habileté de Gaetano accrut la popularité de la crèche et particulièrement appréciée fut celle construite dans l’hôpital des Incurables.
On doit aux
pères Piaristes dans les premières décennies du XVIe siècle, la crèche baroque. Les statuettes furent remplacées par des mannequins articulés de bois revêtus d’étoffes. Les tout premiers mannequins napolitains étaient de grandeur humaine. La crèche la plus fameuse fut réalisée en 1627 par les piaristes à la Duchessa. L’église des piaristes la démontait chaque année pour la remonter le Noël suivant : ce fut une autre innovation car jusqu’alors les crèches étaient fixes. En 1640, grâce à Michele Perrone, les mannequins conservèrent tête et membres de bois, mais ils furent réalisés avec une armature en fil de fer revêtu d’étoupe qui donna aux statues une allure plus plastique.

Vers la fin du XVIIe siècle, naquit la théâtralité de la crèche napolitaine, où l’on commença à mélanger le sacré (Sainte Famille, l’Adoration des bergers et des mages) et le profane avec des personnages de la vie quotidienne.

Âge d’or du XVIIIe siècle

img6-sainte-famille-du-xviiie-siecle

Sainte Famille du XVIIIe siècle.

 img7-figurine-napolitaine-dune-creche-du-xixe-siecle

Figurine napolitaine d’une crèche du XIXe siècle.

Au XVIIIe et dans la première moitié du XIXe siècle, la réalisation de crèche connut un véritable engouement et devint aussi le passe-temps favori de la haute aristocratie et de la bourgeoisie napolitaine qui rivalisèrent d’imagination pour aménager des scénographies toujours plus recherchées. Les crèches devinrent plus profanes et les plus importantes comptèrent plusieurs centaines de sujets qui envahirent les salles et les terrasses des maisons et des palais napolitains. Le roi Charles III et son épouse y consacraient, raconte-t-on, leur temps libre. Cette passion pour la crèche à Naples suscita une telle frénésie collective qu’elle entraîna les meilleurs artistes du siècle dans la réalisation de figures parmi lesquels les sculpteurs Matteo Bottiglieri, Lorenzo et Dominico Vaccaro, et sans doute le plus grand sculpteur napolitain du XVIIIe siècle, Giuseppe Sanmartino.

À cette époque, les guides de voyage[1] pour étrangers vantent (ou critiquent) l’exubérance des Napolitains pour les crèches. L’attention des voyageurs est portée non pas sur les crèches présentées dans les églises mais sur celles que composent à grands frais les particuliers, nobles et aristocrates. Elles sont exposées dans leurs habitats où chacun peut venir les visiter durant la période de Noël.

Les Santons

Les figurines (appelées pastori en italien), d’une hauteur qui varie de 25 cm à 45 cm, ont un visage modelé en terre cuite (et non plus en bois) avec des yeux en verre. Les membres sont articulés en bois travaillé. Le corps est réalisé en fil de fer et étoupe, elle-même recouverte par les vêtements. Outre le soin apporté à leurs habits, ces figurines sont caractérisées par une expression très réaliste.

Le Décor

Son illusion de paysage en profondeur résulte d’un savant mélange de l’art de la perspective et celui du clair-obscur. Il est meublé de marchés, de ponts, d’églises, de fours, de rivières… Dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle, suite aux fouilles archéologiques entreprises par le roi Charles III à Pompéi et Herculanum, la traditionnelle grotte est remplacée progressivement par un décor de vestiges avec colonnes romaines. Puis, le registre des sujets s’éloignent des textes de l’Évangile : on y intègre des scènes empruntées à la vie quotidienne avec des personnages comme la jeune Procidiènne, le noble, le paysan, le goitreux ou l’enflé, le tavernier avec joueurs de mourre, les banqueteurs, marmaille, savetiers, marchand de tellines, joueurs de musette, de cor… La représentation des denrées alimentaires et des animaux est aussi documentée avec beaucoup de précisions.

Collections

Une des collections les plus importantes de crèche napolitaine dans le monde se trouve au Bayerisches Nationalmuseum à Munich. La majeure partie de la collection provient de la collection privée de Max Schmederer. De nombreuses crèches napolitaines se trouvent également au musée San Martino avec peut être la plus célèbre des crèches baroque-rococo, dite « de Cuciniello », léguée au musée en 1879, puis la collection Perrone constituée de santons entièrement en terre cuite sculptée par les plus fameux artistes napolitains de l’âge d’or. Sont aussi exposées la crèche Ricciardi centrée sur l’Adoration des mages, la crèche Sartorius en sucre représentant un temple païen à Paestum, la délicate crèche en corail, argent et cuivre témoin du savoir-faire des artisans siciliens de Trapani au XVIIIe siècle et une microscopique crèche modelée en stuc dans une coquille d’œuf offerte en 1942 par De Renzis di Montanaro.

 

 

 

 

Publié dans 2012, Avent, Fêtes, Nativité, Noël | Pas de Commentaire »

22 Décembre 2012: la vie, c’est fini?

Posté par ENO filles le 22 décembre 2012

 22 Décembre 2012: la vie, c'est fini? dans 2012 21qu-allez-vous-faire-le-21-decembre 21 decembre 2012 dans Fin du monde

Et non!

Vous êtes toujours là?

Si vous lisez cet article c’est que rien n’est fini. La vie continue, plus ou moins compliquée, plus ou moins cahoteuse.

Voilà ce qui aurait pu arriver!

Selon le calendrier maya, l’apocalypse est prévue le 21 décembre 2012. Attaque nucléaire, pandémie, tsunami… Tour d’horizon des catastrophes déjà mises en scène sur grand écran. Tous les scenari i ou scenarios ont été envisagés pour le plus grand bonheur des amateurs de SF. Et avec les moyens actuels du cinéma, on ne pourrait imaginer plus réaliste.

« 2012″, année de la loose

2012 calendrier maya

- Le scénario possible : Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d’individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés…

- Comment on s’en sort ? Apprenez à piloter car seul un avion vous permettra d’échapper aux énormes crevasses qui finiront par engloutir la surface de la Terre.

Quelle fin du monde au cinéma vous semble la plus crédible ? Petit quiz… Quelle fin du monde au cinéma vous a semblé la plus réaliste ?

Choisissez entre tous les films qui ont traité ce sujet. En voici quelques-uns.

 

« 2012″,

« Le Jour d’après »,

« Contagion »…

La fin du monde

Réfugiés climatiques

Melancholia

Choc existentiel

N’importe quoi

Pollution

Non non non de non

Fin d’un monde ou d’une réalité alternative.

L’Armée des 12 singes

La fin du monde au cinéma

Quelle est l’origine de la prédiction indiquant que le monde prendra fin en décembre 2012 ?

 fin du monde

L’histoire a commencé avec des déclarations disant que Nibiru, une prétendue planète découverte par les Sumériens, se dirigeait vers la Terre. Zecharia Sitchin, qui écrivait des romans sur l’ancienne civilisation mésopotamienne de Sumer, a affirmé dans plusieurs livres (par exemple, « La douzième planète », publié en 1976) qu’il avait trouvé et traduit des documents Sumériens qui permettaient d’identifier la planète Nibiru, orbitant autour du Soleil tous les 3600 ans. Ces fables Sumériennes comportent des histoires d’”anciens astronautes ” d’une civilisation extra-terrestre appelée Anunnaki visitant la Terre.

Ensuite, Nancy Lieder, une « psychique » autoproclamée, prétendant qu’elle était capable de recevoir les messages de ces extra-terrestres, ( Démons ) écrivit sur son site Zetatalk que les habitants d’une planète en orbite autour de l’étoile Zeta Reticuli, l’avait mise en garde des dangers que la planète X/Nibiru faisait courir à la Terre. Cette catastrophe était initialement prévue pour mai 2003, mais quand rien n’arriva, le jugement dernier fut déplacé à décembre 2012. Ce n’est que récemment que ces deux fables ont été liées à la fin du calendrier Maya et au solstice d’hiver de 2012 – d’où les prévisions pessimistes sur la date du 21 décembre 2012.

Le calendrier maya

calendrier-maya 

C’était un calendrier comportant différents cycles utilisés  soit séparément, soit de manière concomitante.
Le calendrier maya le plus important concernant la fin du monde est le tzolk’in, à caractère divinatoire et religieux.

L’origine de ce calendrier est obscure. Une des théories les plus répandues est qu’elle est à peu près équivalente aux neuf mois de la grossesse chez l’être humain.

Certains mayanistes et courants du New Age, dont les mouvances millénaristes, prédisent des changements radicaux voire la fin du monde pour 2012 en se basant sur le Tzolk’in, la situant généralement plus précisément le 21 décembre. Cette date correspond à la fin d’un cycle du calendrier maya et marquerait, selon les partisans de la théorie, soit la fin du monde, soit, au contraire, un changement dans la conscience mondiale et le début d’un nouvel âge.

Les partisans de la théorie affirmaient que le compte long maya se terminerait le vendredi 21 décembre 2012.

Cependant, cette date ne correspond qu’à la fin d’un cycle commencé, selon la corrélation GMT (du nom de ses auteurs, Goodman, Martínez Hernández et Thompson), à 0.0.0.0.0 le 11 août 3114 av JC, à la fin duquel le temps n’est pas censé s’arrêter. En effet, aucune source maya n’annonce une quelconque destruction, ni de l’univers ni de l’humanité, à la fin de ce cycle ; la seule inscription qui fait peut-être référence à cette date, extraite du monument 6 de Tortuguero, n’est pas entièrement lisible et son interprétation n’est pas claire. De plus, le début de ce cycle ne correspond pas non plus à la date de la création du monde pour les Mayas, puisque certains textes mythologiques font référence à des dates antérieures.

Cette prophétie est rejetée par la plupart des scientifiques pour son caractère mystique et pseudo-scientifique.

22

« La prophétie annonçant la fin du monde en 2012 est basée sur une faute de calcul.

En réalité, la date annoncée est 2220 (208 ans apres) », ont déclaré des scientifiques dans le numéro de novembre de la revue NWT (Natuurwetenschap & Techniek). En tapant la date 2012 sur Google, on obtient des millions de résultats dont la plupart traitent de la fin du monde ou de l’aube d’une nouvelle période spirituelle.

Les alarmistes se sont basés sur le calendrier Maya qui s’arrêterait le 21 décembre 2012, et en ont déduit qu’à cette date ce serait la fin du monde. Toujours selon NWT, une recherche récente d’archéologues, d’astronomes et de scientifiques a démontré que cette date est fantaisiste car le calendrier des Mayas se termine deux siècles plus tard »

Bon pour le tourisme. Saul Martin Ancona Salazr, Directeur du Département du tourisme de l’Etat du Yucutan

avait déclaré: « La date du 21 décembre 2012 n’est pas celle de la fin du monde. Elle n’est que la fin d’un cycle dans la calendrier maya, et lorsqu’elle sera effective, un nouveau cycle commencera. « Salzar a ajouté qu’une série d’activités seront organisées, destinées à fournir une compréhension scientifique et approfondie de la culture maya. Alors en attendant…

 (c) Eric Seguinot

2

013

C’est juste

 le début d’une nouvelle

ère.Alors, Bonne continuation

et Heureuse Vie à tous!Joyeux Noël

et

Bonne

Année …

 

 

 

 

 

 

Publié dans 2012, Fin du monde, Non classé | Pas de Commentaire »

Calendrier de l’Avent 19e jour- La Nativité

Posté par ENO filles le 19 décembre 2012

Calendrier de l'Avent 19e jour- La Nativité  dans 2012 19LA NATIVITE UNE HISTOIRE D’ADORATION

Magnifiques oeuvres artistiques à admirer ici

1395-ca-mariotto-di-nardo avent dans Avent

 

L A TRADITION EN PROVENCE

LES SANTONS

Les santons sont une tradition incontournable de Noël et viennent décorer toutes les crèches.

En Provence, les santons sont confectionnés de manière artisanale et chaque figurine offre aux passants des détails d’une finesse et d’une précision impressionnantes. Costumes, expression du visage… les santons sont de véritables petits objets d’art.

De nombreuses animations de rue seront proposées tout au long de la foire : des échassiers, des clowns, une fanfare, des conteurs, des troupes de danses folkloriques et de chants traditionnels viendront animer l’un des traditions les plus vivantes de Marseille et vous permettront de bien commencer les fêtes de fin d’année.

Jusqu’au lundi 31 décembre 2012 la plus ancienne Foire aux santons de Provence vous donne rendez-vous à Marseille (13) Place du Général-de-Gaulle en bas de la Canebière, où les plus vieilles familles de santonniers d’art vous attendent…

Bien sûr, vous en trouverez aussi dans votre ville.

NAPLES ET SES SANTONS

Alors là les santons s’adaptent à l’Actualité…

article à suivre.

 

Publié dans 2012, Avent, Fêtes, Noël | Pas de Commentaire »

Calendrier de l’Avent 18e jour Faisons une carte postale

Posté par ENO filles le 18 décembre 2012

Une participation de Marcelle Valentin. Merci Marcelle et Joyeuses Fêtes à toi et ta petite famille.

Cliquez sur l’image

Calendrier de l'Avent 18e jour Faisons une carte postale dans 2012 clic-ici

 

Publié dans 2012, Avent, Fêtes, Noël | 1 Commentaire »

Calendrier de l’Avent 17e jour – Le calendrier de l’Amitié

Posté par ENO filles le 17 décembre 2012

Calendrier de l'Avent 17e jour - Le calendrier de l'Amitié dans 2012 17Le calendrier de l’Avent de l’Amitié

Une participation de Yo. Merci Yo et Heureuses fêtes à toi et à ta famille

clique-ici amitié dans Avent

Publié dans 2012, Avent, Fêtes, Noël | 1 Commentaire »

Calendrier de l’Avent 16e jour – Et Dieu créa la Sixtine

Posté par ENO filles le 16 décembre 2012

Calendrier de l'Avent 16e jour - Et Dieu créa la Sixtine dans 2012 16                      La chapelle Sixtine

Vatican et chapelle Sixtine

En ce temps d’Avent, il me semble intéressant d’évoquer le lieu sacré de l’Eglise Catholique, la demeure du pape et dans ce lieu la Chapelle Sixtine, lieu historique religieux parmi les plus célèbres d’Europe, la chapelle la plus connue de Vatican.

Quand on évoque la Sixtine, on pense tous à Michel-Ange.  Mais elle est aussi l’oeuvre d’autres artistes de la Renaissance italienne. C’est le temple de l’oeuvre d’Art et du Sacré.

Son architecte présumé est Baccio Pontelli ou Giovannino de’ Dolci. Bien qu’elle soit le lieu de nombreux événements importants de l’Église catholique, la chapelle tire principalement son importance de la richesse de ses œuvres d’art qui remontent à l’époque de la Renaissance italienne, réalisée par les plus grands artistes de la Renaissance : Michel-Ange, Le Pérugin, Sandro Botticelli, Domenico Ghirlandaio, Cosimo Rosselli et Pinturicchio, notamment, La plus célèbre d’entre elles est la fresque du plafond par Michel-Ange.

Chaque jour, elle est visitée par au moins 10 000 personnes soit près de quatre millions de visiteurs chaque année cette pression anthropique pouvant à terme causer des dommages sur les peintures de la chapelle.

J’aimerais bien aller la visiter avant qu’elle ne soit fermée au public !

En savoir plus

La chapelle Sixtine, appelée originellement chapelle de Sixte, est la plus grande chapelle du Vatican, l’une des salles des palais pontificaux du Vatican. À l’heure actuelle, elle fait partie des musées du Vatican.

Elle doit son nom de « Sixtine » au pape Sixte IV, qui la fait bâtir de 1477 à 1483.

Elle est consacrée lors de la fête de l’Assomption le 15 août 1483 tandis que sa voûte décorée de fresques, achevée par Michel-Ange après quatre années de travaux, est inaugurée le 31 octobre 1512 par le pape Jules II.

C’est dans la chapelle Sixtine que les cardinaux réunis en conclave, élisent chaque nouveau pape.

La chapelle, précédée par une antichambre la Sala Regia, est située à l’angle sud-ouest du palais et communique avec les chambres de Raphaël et ce qui est actuellement la collection d’art religieux moderne.

Elle comprend un souterrain, un entresol et la chapelle à proprement parler, bordée en hauteur d’un chemin de garde : la chapelle devait servir à un but religieux, mais aussi pouvoir assurer la défense du palais.

Son plan est très simple : une salle rectangulaire de 40 m de long, 13 m de large et 21 m de haut (on remarquera que 21/13=1,61 qui est le nombre d’or *, on retrouve donc la proportion dorée, souvent utilisée par les architectes de l’époque), avec une voûte en berceau et douze fenêtres cintrées qui l’éclairent.

Le sol est couvert de marbre polychrome. Une transenne de marbre grillagée, œuvre de Mino da Fiesole, rappelant l’iconostase des orthodoxes, sépare l’espace réservé aux clercs et celui alloué aux laïcs.

* Pour les curieux

Le nombre d’or est une proportion, définie initialement en géométrie comme l’unique rapport entre deux longueurs  et  telles que

le rapport de la somme des deux longueurs () sur la plus grande () soit égal à celui de la plus grande () sur la plus petite () c’est-à-dire lorsque .

Le découpage d’un segment en deux longueurs vérifiant cette propriété est appelé par Euclide découpage en « extrême et moyenne raison ».

Le nombre d’or est maintenant souvent désigné par la lettre φ (phi). Ce nombre irrationnel est l’unique solution positive de l’équation .

 Il vaut exactement :le-nombre-dor avent dans Avent

soit approximativement 1,618 033 988 7.

Il intervient dans la construction du pentagone régulier et du rectangle d’or.

Ses propriétés algébriques le lient à la suite de Fibonacci et permettent de définir une «arithmétique du nombre d’or », cadre de nombreuses démonstrations.

L’histoire de cette proportion commence à une période imprécise de l’antiquité. À la Renaissance, Luca Pacioli, un moine franciscain italien, la met à l’honneur dans un manuel de mathématiques et la surnomme divine proportion en l’associant à un idéal envoyé du ciel. Cette vision se développe et s’enrichit d’une dimension esthétique, principalement au cours des XIXe et XXe siècles où naissent les termes de section dorée et de nombre d’or.

Le nombre d’or se trouve parfois dans la nature ou des œuvres humaines, comme dans les capitules du tournesol ou dans certains monuments à l’exemple de ceux conçus par Le Corbusier. Il est aussi étudié comme une clé explicative du monde, particulièrement pour la « beauté ». Il est érigé en théorie esthétique et justifié par des arguments d’ordre scientifique ou mystique : omniprésence dans les sciences de la nature et de la vie, proportions du corps humain ou dans les arts comme la peinture, l’architecture ou la musique.

Certains artistes, tels le compositeur Xenakis ou le poète Paul Valéry ont adhéré à une partie plus ou moins vaste de cette vision, soutenue par des livres populaires.

À travers la médecine, l’archéologie ou les sciences de la nature et de la vie, la science infirme les théories de cette nature car elles sont fondées sur des généralisations abusives et des hypothèses inexactes.

Elle intéresse la numérologie.

Une magnifique animation inter active

Une participation de Bernard SD. Merci Bernard.

La Chapelle Sixtine, au Vatican, un chef d’Œuvre tel que vous ne l’avez jamais vu …
Vous pouvez examiner tous les détails avec la souris, les touches + et – (pour zoomer) etc …

 Cliquez sur l'image

Ici « le jugement dernier »

Magnifiques  images sur les sites suivants :

Musées du Vatican – Chapelle Sixtine

Insecula.com: Visite de la Chapelle

Rome -Passion

Une vidéo intéressante

Michel’Ange, une vie de génie

michel-ange-une-vie-de-genie Michel-Ange dans Fêtes

 

Le Plafond de la chapelle Sixtine

La fresque du plafond de la chapelle Sixtine de 4 050 cm x 1 400 cm, peinte par Michel-Ange entre 1508 et 1512 et inaugurée par le pape Jules II le 31 octobre 1512,

est un chef-d’œuvre de la peinture de la Renaissance italienne

Ses supports : le Plâtre et l’or

Chroniques du Vatican : Chapelle Sixtine, la Parole peinte.
La Chapelle Sixtine entièrement restaurée a été inaugurée le 8 avril 1994 sous la présidence de Jean Paul II.

chapelle_sixtine3 noël dans Noël

 

Et encore ce Flash 3D Animation Sistine Chapel

flash-animation-clic Rome

 

 

 

Publié dans 2012, Avent, Fêtes, Noël | 1 Commentaire »

12345...7
 

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
LIFE&NEWS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | colineetlili
| teledoms
| m00de