Une Réponse à “Chroniques martiennes”

Posté par ENO filles le 29 octobre 2013

d’Un Papy Qui Compte  :

À moins que « Martien » ne soit un terme épicène , j’ai beau chercher dans ton écrit –j’ai bien essayé de lire entre les lignes et même derrière l’écran hélas l’article n‘est pas écrit recto-verso ( normal, il n’est pas opisthographe )-  Je n’ai vu nulle part qu’il signalait l’existence des « petites femmes vertes ».
Ma curiosité ne valait que pour savoir si elles étaient « intelligentes », bien entendu !  ;-)

Après tout, en voyant les portraits des petits hommes verts, sur la page d’écran, ne serait-ce pas pour cette raison que les martiennes auraient déserté leur planète ?
C’est certainement pour éclaircir cette énigme que la NASA a envoyé son robot « Curiosity ». Il soulève le moindre caillou, sonde la moindre crevasse, à la recherche de la… martienne verte.
Curieux que le robot ne l’ait pas encore trouvée : une martienne verte sur un fond rouge ça doit se voir, non ? Pourvu que la NASA n’ait pas refilé à Curiosity les premières optiques de Hubble !

Pendant ce temps, les martiens survolent la Terre dans leurs OVNIs essayant de repérer leurs copines. Chez nous elles sont devenues rouges en raison de nos étendues vertes. Dis, Paule tu ne fais pas partie du lot, par hasard ?

Les élucubrations d’Un Papy Qui Compte

Et bien oui, il  a des images de Martiennes. En voici quelques-unes. A mon avis, elles sont intelligentes !!!

 

Une Réponse à “Chroniques martiennes” dans 2013 photo-2

                                  photo-1 Espace dans Espacephoto-3 mars dans Jounée de la femmephoto-4 martienne

Publié dans 2013, Espace, Jounée de la femme | 2 Commentaires »

Chroniques martiennes

Posté par ENO filles le 17 octobre 2013

 

Mars, cette planète qui a toujours fait rêver. Rappelez-vous les petits hommes verts dénommés « Martiens » !

 

Chroniques martiennes dans 2013 martiens

 

Et le magnifique roman de Ray Bradbury qui nous a tous envoyés dans ce rêve, d’où personne ne revenait…

Chroniques martiennes

L’homme a toujours rêvé de fouler cette planète et d’en devenir le maître. Mais Mars résiste.

Source d’émerveillement, les voyages intersidéraux ont toujours refait de nous des enfants.

L’Homme seul dans l’Univers ?

« En créant l’Homme, l’univers a réussi à prendre conscience de son existence » Hubert Reeves

Avec le développement du progrès technique, on a d’abord essayé les messages vers les étoiles.

Puis on a tenté d’écouter les messages codés que nous envoie l’Univers, et les bruits que peuvent émettre d’autres civilisations que l’on imagine considérablement plus avancées que la nôtre.

Il a depuis été prouvé que la Terre émettait de plus en plus de rayonnements radioélectriques dans toutes les directions de l’Espace. Et on ne peut qu’imaginer qu’il n’en soit pas de même pour des civilisations extraterrestres avancées. On doit donc pouvoir déceler ces parasites radio, de la même manière que nos propres ondes spatiales enregistrent ceux de la Terre.

Mais rien ! Cependant absence de preuve n’est pas preuve de l’absence. Donc les hommes continuent d’espérer. Plus de 60 000 ans pour nouer un dialogue interstellaire semble impossible. Mais le cerveau de l’Homme possède dans ses méandres, des ressources immenses et encore inexploitées.

Il faut y aller ! Encore ! Et encore !

En 2009 – Mars 500 : le voyage immobile

(Plus d’infos en cliquant sur le titre ci-dessus)

La première répétition générale d’un prochain voyage sur Mars s’est jouée en 2009.

rtemagicc_projet_mars_500_2_jpg Chroniques martiennes dans Espace

Elle s’est déroulée dans un entrepôt un peu triste de la banlieue moscovite, derrière l’Institut russe sur les problèmes médicaux et biologiques (IMBP), cet institut qui chapeaute ce projet fou de « voyage immobile », dans lequel sont impliquées des équipes de l’Agence spatiale européenne (Esa) et de son alter ego russe, le Roskosmos (…)

Le nom de ce programme scientifique : Mars 500.

« Une équipe mixte de quatre Russes et deux Européens vont participer à ce qui s’apparente à une très longue expérience de simulation

La plus ambitieuse par la durée tout d’abord : plus de 500 jours. Mais également par le dispositif en jeu et le nombre d’équipes scientifiques mobilisées : pas loin d’une trentaine répertoriées à ce jour.

Commençons par une visite du propriétaire. Le fac-similé de l’engin spatial, où les six volontaires vont passer près d’un an et demi de leur vie s’étend sur 250 m2. Le tout divisé en quatre cylindres métalliques, ou modules, cela fait plus vrai ! L’espace de vie tout d’abord : on y trouve la cuisine, la salle à manger et les cabines personnelles des « marsionautes », un surnom qui revient parfois. En fait de cabines, ce sont d’austères box de 3 m2.

Un autre module sert à stocker la nourriture et les « consommables » nécessaires pour la vie au quotidien. Un troisième est dévolu aux expériences médicales et scientifiques. C’est dans ce laboratoire qu’ils passeront le plus clair de leur temps. Enfin le dernier module reproduit l’intérieur d’une petite capsule censée les déposer sur le plancher martien des vaches. « Mars 500 reproduira absolument toutes les étapes d’un vrai voyage, précise Marc Heppener. Avec un départ où ils porteront des combinaisons spatiales avec les casques de protection, le voyage à proprement parler, une arrivée avec la mise en orbite autour de Mars, et une simulation d’atterrissage sur le sol martien où ils resteront trois semaines. » Sans oublier le retour (…)

C’est donc dans le 3e module, celui qui sert de laboratoire, que les six « marsionautes » passeront l’essentiel de leurs 500 journées.

Peu de temps libre en effet, vu le programme qui leur est concocté. Marc Heppener explique : « Le but est d’investiguer et de mesurer les effets de la claustration, du point de vue psychologique (voir chapitre 2) et physiologique. » Sur ce dernier point, « cela consiste à quantifier l’impact du stress, ajoute-t-il, sur les régulations hormonales, le système immunitaire, le sommeil (…) »

Tout au long du voyage, les scientifiques regarderont également l’influence de suppléments alimentaires sur l’humeur. Il y aura même une étude sur le niveau d’oméga 3 dans le sang et son lien avec le bon état psychologique de la personne et donc avec la prévention de la dépression et de l’instabilité d’humeur. Aussi, pour obtenir tous ces paramètres physiologiques, les volontaires vont à tout moment de la journée se prélever mutuellement du sang, de la salive,… se mesurer la pression sanguine, l’activité cardiaque, la respiration,… Et quand ils ne seront pas occupés à ce genre de tâche, ils le seront à reproduire des manipulations de surveillance du vaisseau spatial, des moteurs, de la pression à bord,… Ou à faire leurs 4 heures de sport par jour, pour éviter le vieillissement prématuré des organismes, à cause de la microgravité censée régner à bord (…)

Marc Heppener, responsable de la mission pour l’Esa.

Et voilà que  Le robot de la Nasa «Curiosity» (piloté en partie à Toulouse) s’est posé avec succès sur Mars

Voici une vidéo époustouflante qui montre le départ de la fusée.

 

Ci-dessous un lien  “Cliques sur la planète qui ouvre une simulation (en partie) du vol vers Mars. Un envoi de Lucien MZ à Jean.

 

Clique sur la planète

clique-sur-la-planete de l'eau sur Mars dans Sciences et techniques

 

http://www.youtube.com/embed/XRCIzZHpFtY?rel=0

 

Et en voici une autre mise en ligne le 24 juin 2011

Mars Science Laboratory Curiosity Rover Animation

 

Aout 2012

La NASA a publié sur son site web une photo de l’eau sur Mars. Voici les premières photos de la présence d’eau sur Mars. Qui dit eau, dit vie… A suivre

Impressionnant ! Splendide !   

 Planète Mars : Curiosity a trouvé de l’eau !

 

Petit Clic sur l’image.

curiosity-mars-eau-27092013 Espace

en attendant un peu de coca ?

 

 

This 11-minute animation depicts key events of NASA’s Mars Science Laboratory mission, which will launch in late 2011 and land a rover, Curiosity, on Mars in August 2012. A shorter 4

usa_feature_important_notice mars

Info de dernière minute : Il vous faudra attendre un peu, car :

Due to the lapse in federal government funding, this website is not available.
We sincerely regret this inconvenience.

For information about available government services, visit USA.gov.”

 

A savoir:

Certes, Mars ne possède pas de méthane dans son atmosphère

 ni nulle part ailleurs sur sa surface.

La révélation que vient de nous faire Curiosity a jeté un froid : sans la présence de cette substance, selon certaines théories, aucune vie n’aurait pu se développer sur la sphère rouge… “C’est une déception” pour Michael Meyer, responsable scientifique de l’agence spatiale américaine.

Néanmoins, tout espoir n’est pas encore perdu !

Le méthane est, certes, produit par des microbes, mais les ingénieurs de la NASA se sont empressés de trouver une nouvelle théorie selon laquelle il pourrait y avoir d’autres micro-organismes présentant un métabolisme différent.

Plus clairement, les microbes martiens peuvent ne pas produire du méthane, sans pour autant exclure la probabilité d’un développement de la vie dans le passé de la planète.

Attendons les prochaines analyses de Curiosity…

Et voilà : Si Curiosity n’a pas réussi à trouver du méthane sur la planète Mars, il a dernièrement découvert une substance bien plus intéressante : de l’eau ! (…)

En fait, il ne s’agit pas d’une mer cachée ou d’un lac dissimulé sous une montagne. Curiosity a « juste » -et c’est déjà extraordinaire- trouvé des molécules du précieux liquide collées à des minéraux martiens. Et ce n’est pas tout.

Les chercheurs estiment que chaque 0.03 mètre cube de la surface de Mars renferme l’équivalent de 1 litre d’eau.

Ainsi, 2% du sol de la planète rouge serait formé d’eau !

Notez que cette découverte n’est pas “une première”.

En juin dernier, à l’aide d’un autre robot intelligent du nom d’Opportunity, une roche contenant une sorte particulière d’argile qui ne peut se former que dans des zones aquatiques neutres, avait été détectée. Toutes ces données ont conduit les scientifiques à soutenir l’hypothèse que dans le passé, l’eau aurait coulé en abondance sur la surface martienne.

Elle aurait même modifié le paysage de la planète. Par ailleurs, la (re)découverte de l’eau sur la planète Mars ouvre d’autres perspectives, notamment pour les futures missions spatiales…. Affaire à suivre…

See more at

 

Un grand MERCI à Jean qui a le chic avec ses mails de me suggérer des sujets d’articles. J’en ai une petite centaine en réserve mais j’ai besoin d’un stimulateur de neurones.

En espérant que ce sujet vous fera rêver à un avenir … meilleur ? … au cas où nous découvririons aussi le gène de la vie éternelle. Car alors la Terre ne pourra nous héberger tous.

mon-ordi méthane

 

 

Publié dans 2013, Espace, Sciences et techniques | 3 Commentaires »

 

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
LIFE&NEWS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | colineetlili
| teledoms
| m00de