• Accueil
  • > Recherche : avance heure

Résultats de votre recherche

20 décembre Le père Noël existe, n’en doutez plus

Posté par ENO filles le 20 décembre 2013

20

Que faire, que dire aujourd’hui?

Tiens! voici un thème intéressant..

noelpereanimationogo.gif  Le Musée du Père Noël

Jean-Claude BAUDOT, créateur du Musée et grand collectionneur Français, vous présente:

Son  livre « Le Père Noël par le Père Noël »

Le PN par le PN

 

Le « Dossier de presse du Père Noël »:

cliquez sur le dossier

Dossier de presse du PN Coca Cola

Sa collection …

de Pères Noël, St Nicolas, Rois mages, gravures anciennes de dieux donateurs, etc…

La collection de Jean-Claude Baudot et autres photos

Les ancêtres du Père Noël

« L’arbre généalogique du Père Noël remonte aux origines de l’humanité, aux premières offrandes adressées aux Dieux pour se concilier leur protection et leur aide. Puis vinrent les Dieux donateurs de la mythologie païenne, les Saints Chrétiens et les personnages magiques des croyances populaires. Bref, un arbre généalogique immense, beaucoup plus grand que celui des plus grands Rois et Empereurs »

cliquez sur le Père Noël

pere-noel présente

 

 

 

noelpereanimationogo.gif Le Père Noël existe, la science l’a rencontré

Le champion de la distribution éclair de cadeaux s’appuie sur les théories scientifiques les plus récentes pour mener à bien sa tâche colossale, tous les 24 décembre.
Des chercheurs très pointus y croient, alors, pourquoi pas nous ?

 Références: Roger Highfield pour The Daily Telegraph

"P€R€ NO€L". Dessin de Bertrams paru dans De Groene Amsterdammer.
« P€R€ NO€L ». Dessin de Bertrams paru dans
De Groene Amsterdammer- Droits réservés

Sur les cartes de Noël, ça a l’air simple

Hormis des dérapages dus à l’ébriété des rennes, des cheminées trop étroites ou des tempêtes de neige, le Père Noël réussit toujours à livrer des milliards de cadeaux le jour dit, sans jamais se départir de son sourire ni de sa bonne humeur. Ses collaborateurs : quelques rennes et une poignée de lutins. Il n’y a bien sûr que les enfants, ces innocents, pour croire à cette propagande. Pourtant, la science a fait de tels progrès que cet exploit semble possible.  Les problèmes sont considérables. Mettez-vous dans la peau de l’intéressé : comment savoir où les enfants habitent et ce qu’ils veulent ?

Comment voler par tous les temps, faire le tour du monde en une nuit, transporter un chargement de plusieurs milliards de kilos et atterrir sur les toits en silence et avec une précision à toute épreuve ?

Il y a quelques années, le magazine Spy s’était posé ces questions dans un article qui, depuis, a fait florès sur Internet. D’après la revue, le Père Noël aurait besoin de 214 200 rennes.

Compte tenu de l’énorme masse représentée par les cadeaux, il serait freiné par « la résistance de l’air, ce qui ferait chauffer les animaux de la même manière qu’un engin spatial rentrant dans l’atmosphère terrestre ».

Bref, « les rennes s’enflammeraient presque instantanément, tout en provoquant des déflagrations supersoniques assourdissantes. L’attelage serait volatilisé en l’espace de 4,26 millièmes de seconde. Le Père Noël, lui, serait soumis à des forces 17 500 fois supérieures à la pesanteur. Conclusion : s’il a un jour livré un cadeau dans la nuit de Noël, il n’a pas survécu à l’opération. »

Seulement voilà : le bonhomme n’est pas mort.

Il revient tous les ans, infailliblement, déposer ses cadeaux. S’il arrive à surmonter des problèmes semblables à ceux que nous venons d’évoquer, ce ne peut être qu’en s’appuyant sur des techniques venues d’un autre monde.

Le marché du jovial barbu est énorme : l’UNICEF recense 2,106 milliards d’enfants de moins de 18 ans dans le monde. Compte tenu de l’origine païenne de la fête et de son esprit, on peut supposer qu’il livre des cadeaux à tous les petits et pas seulement aux chrétiens. C’est Noël, après tout.

Sur la base moyenne de 2,5 enfants par foyer, l’homme à la barbe blanche doit faire 842 millions d’arrêts dans la nuit du 24 au 25 décembre.

Supposons que ces foyers soient répartis harmonieusement sur les terres émergées de la planète. La Terre ayant un rayon de 6 370 km, sa superficie est de 510 millions de km2 (4¼r2, r étant le rayon de la sphère).

Seuls 29 % des terres de la planète sont émergées, ce qui ramène la superficie habitée à 150 millions de km2. Supposons que chaque foyer occupe la même surface – soit 0,178 km2 -, la distance entre deux cheminées correspond alors à la racine carrée de cette superficie, soit 422 m.

Tous les 25 décembre, l’homme aux cadeaux doit parcourir cette distance multipliée par 842 millions (nombre de foyers), soit environ 355 millions de km.

Il lui faut donc bien du courage, d’autant qu’il doit s’acquitter de cette tâche en une nuit.

PN a la vitesse de la lumière

Heureusement, il dispose de plus de vingt-quatre heures pour livrer tous ses présents.

Prenons le premier point de la planète qui franchit la ligne de changement de date le 24 décembre à minuit.

A partir de ce moment, le Père Noël peut commencer sa distribution.

S’il reste sur place, il aura vingt-quatre heures pour apporter les cadeaux à tous ceux qui se trouvent sur la ligne de changement de date.

Supprimer les déflagrations supersoniques
Mais, en se déplaçant dans le sens inverse à celui de la rotation de la Terre, il peut distribuer des cadeaux pendant vingt-quatre heures de plus, ce qui fait quarante-huit heures en tout, soit 2 880 minutes ou encore 172 800 secondes. L’homme au manteau rouge a donc un peu plus de 2/10 000 de seconde pour passer d’une cheminée à l’autre. Pour couvrir la distance totale (355 millions de km) dans le temps qui lui est imparti, son traîneau doit filer à 2 057 km/s. La vitesse du son est – sans chipoter sur la température et l’humidité de l’air – de l’ordre de 1 200 km/h, soit 333 m/s. Le Père Noël atteint donc une vitesse approchant 6 177 fois celle du son : Mach 6 177 ! Si un traîneau, ou tout autre objet, dépasse la vitesse du son, il provoque au moins une déflagration supersonique. Il s’agit d’une onde de choc émise lorsqu’il rattrape les ondes qu’il engendre en se déplaçant, explique Nigel Weatherill, de l’université du Pays de Galles, qui a participé à la mise au point d’une voiture supersonique qui a franchi le mur du son en 1997.  Mais aucune déflagration supersonique ne trouble généralement la nuit du 24 au 25 décembre.

Dans son livre Unweaving the Rainbow (Détricoter l’arc-en-ciel),

Richard Dawkins s’appuie sur ce silence pour démontrer à un enfant de 6 ans, d’aucuns diraient cruellement, que le Père Noël n’existe pas. Mais, si cette explication semble convaincante au biologiste, aux yeux de l’ingénieur en aérodynamique, elle signifie plutôt que le héros des petits a trouvé le moyen de supprimer les déflagrations supersoniques. Ainsi, suppute Weatherill, peut-être annule-t-il les crêtes et les creux de l’onde de choc au moyen de creux et de crêtes d’antibruit produits par un haut-parleur spécial installé sur son traîneau.

La vitesse de la lumière – 300 000 km/s – est, elle, absolue ; elle ne peut être dépassée. Il nous faut donc nous assurer que le voyageur nocturne n’enfreint pas la loi cosmique.

Sa vitesse équivaut à environ 1/145 de celle de la lumière ; il n’est donc pas exposé aux conséquences de la théorie de la relativité élaborée par Einstein.

Et les cadeaux dans tout ça?

Mais, dans cette hypothèse, le Père Noël se déleste de ses cadeaux en les jetant dans les cheminées quand il les survole.

Or, dans la réalité, il lui faut s’arrêter à chaque maison, si bien qu’il doit se déplacer deux fois plus vite que nous ne le disions précédemment (au départ arrêté, il doit franchir la distance entre deux foyers en 2/10 000 de seconde).

Cela revient à passer de 0 à 4 115 km/s en 2/10 000 de seconde, soit une accélération de 20,6 millions de kilomètres par seconde par seconde (km/s2).

L’accélération due à la pesanteur n’est à chaque seconde que de 9,8 m/s2. Autrement dit, l’accélération du traîneau est à peu près deux milliards de fois supérieure à celle que provoque l’attraction terrestre.

En outre, l’homme au manteau rouge affiche une surcharge pondérale non négligeable – on lui accorde grosso modo 190 kilos ; il sera soumis à une force égale au produit de sa masse par son accélération, soit environ 4 000 milliards de newtons.

Même les pilotes de chasse ne peuvent supporter une accélération supérieure à quelques fois celle de la pesanteur : ils doivent utiliser des auxiliaires respiratoires et porter une combinaison dite « anti-g » pour que leur cerveau demeure irrigué.

Le pilote du traîneau céleste est confronté à une accélération environ deux milliards de fois plus importante : il devrait donc être réduit à l’état de « béchamel », selon les termes de Lawrence Krauss, professeur de physique. Celui-ci s’est posé des questions identiques à propos de Star Trek (la série la Guerre des étoiles).

Perfectionner son traineau
Le vaisseau Enterprise s’en sort grâce à des dispositifs baptisés « amortisseurs inertiels » qui absorbent les forces que le capitaine Kirk sent au fond de son caleçon. Le Père Noël doit recourir à des subterfuges du même genre : dans son traîneau, il crée un monde artificiel où la force de réaction qui répond à la force d’accélération est annulée, peut-être au moyen d’une espèce de champ gravitationnel.  Le bonhomme doit également faire face à une autre difficulté : son chargement de cadeaux. A supposer que chacun des 2,106 milliards d’enfants ne reçoive qu’un jeu de construction moyen (un kilo), le Père Noël transporte 2,106 milliards de kilos. A quoi il faut ajouter la réserve de carburant nécessaire pour atteindre les vitesses que nous avons évoquées… Bref, les problèmes ne manquent pas.

Larry Silverberg, chercheur à l’université d’Etat de Caroline du Nord, a décidé d’apporter des réponses scientifiques à toutes ces questions préoccupantes.

Professeur de génie mécanique et aérospatial et membre du Centre de recherche de la Nasa sur les missions vers Mars, Silverberg considère le traîneau du gros barbu comme une merveille de la technique mondiale et dispose d’assez d’éléments pour être convaincu de son existence :

« Le Père Noël s’appuie sur la recherche fondamentale pour perfectionner son traîneau. A cet égard, il est très en avance. Les enfants ne doivent pas écouter ceux qui prétendent qu’il n’existe pas au motif qu’il serait impossible de distribuer des jouets dans le monde entier en une nuit. Il y a bel et bien un moyen et il est fondé sur des faits scientifiques connus. »

D’après le Pr Silverberg, l’homme aux milliards de cadeaux exploite certaines propriétés de la théorie de la relativité d’Albert Einstein, qui s’appuie sur le principe selon lequel la vitesse de la lumière et les lois de la physique sont invariantes pour des observateurs qui se déplacent à des vitesses constantes les uns par rapport aux autres.
Compte tenu de cette relativité restreinte, notre sens commun s’y perd lorsque nous nous déplaçons à des vitesses élevées et notamment lorsque nous approchons celle de la lumière.

Cependant, la vitesse de la lumière est constante, quelle que soit la position ou la vitesse de l’observateur.  Si le Père Noël lance une boule de neige depuis son traîneau fendant l’air, il aura l’impression qu’elle se déplace lentement. Un observateur terrestre trouvera, quant à lui, sa vitesse effarante : en effet, considérée depuis le sol, la vitesse de la boule de neige s’ajoute à celle du traîneau. La relativité nous enseigne que, dans le cas de la lumière, cette règle de bon sens ne tient plus : si le Père Noël allume une torche sur son traîneau, il en aura la même perception qu’un observateur assis dans la neige, en bas.  Pour nous, dans la vie de tous les jours, le temps et l’espace sont des absolus : les centimètres et les secondes sont les mêmes où qu’on se trouve sur la planète et quoi qu’on fasse.
En fait, pour que deux observateurs qui se déplacent à des vitesses différentes aient la même perception de la vitesse de la lumière (celle d’un rayon laser envoyé d’une planète à une autre dans un temps donné, par exemple), chacune de leurs « secondes » et chacun de leurs « centimètres » doivent leur être particuliers. Plus la vitesse du traîneau est élevée, plus le temps se dilate et plus l’espace se contracte, explique le Pr Silverberg.
La relativité restreinte laisse donc à l’intéressé tout loisir de distribuer ses cadeaux, alors que le temps dont il dispose est perçu par nous comme la durée d’un clin d’oeil. Le Pr Silverberg ajoute : « Dans son cadre de référence, c’est-à-dire quand il est dans son ‘nuage de relativité’, le temps se déplace beaucoup plus vite que dans le nôtre. Lui nous voit comme si nous étions cloués sur place. Il n’a même pas besoin de se presser : il a tout son temps. » Le Pr Silverberg et son équipe se devaient ensuite d’expliquer comment le plantureux gaillard parvenait à atteindre une telle vitesse.
A supposer qu’un traîneau-fusée lui permette de se déplacer aussi vite, il serait impossible de satisfaire ses besoins en carburant.
C’est là qu’intervient le deuxième volet de la théorie de la relativité, la relativité générale, qui élargit la première théorie d’Einstein pour qu’elle soit compatible avec l’idée que les lois de la physique doivent être les mêmes pour tous les observateurs.
Einstein a eu l’idée de la relativité générale en s’apercevant que si le Père Noël, par exemple, tombe d’un toit, il ne sent pas son propre poids tant qu’il n’a pas touché le sol.
Sa théorie a remplacé la conception newtonienne de la pesanteur : elle ne la considère plus comme une force mais comme la courbure de l’espace-temps, un cocktail à quatre dimensions de l’espace et du temps.
C’est au début du siècle que la théorie a commencé à pouvoir expliquer l’espace-temps. « Le Père Noël et ses compagnons du pôle Nord, rappelle le Pr Silverberg, ont compris cela depuis bien plus longtemps. En fait, ils ont appris à manipuler le temps, l’espace et la lumière. » Nous, nous commençons tout juste à comprendre les différentes implications de la relativité.

Couper-coller » des morceaux d’Univers
Mais l’homme à l’habit rouge, lui, « en est déjà aux applications : il crée des nuages de relativité qui abritent son traîneau et ses rennes ».
D’après la théorie de la relativité, la matière ne peut pas se déplacer dans l’espace à une vitesse supérieure à celle de la lumière.
En revanche, il n’y a pas de limite à la vitesse à laquelle l’espace lui-même peut se déplacer : le traîneau peut donc être installé dans une petite bulle d’espace qui se déplace à une vitesse « supraluminique » à travers l’espace normal. Autre explication du phénomène : les objets peuvent voyager localement à des vitesses peu élevées et pourtant se déplacer plus vite que la lumière parce que le tissu de l’espace-temps se détend.  En 1994, Miguel Alcubierre, de l’université de Cardiff, a démontré que cette incohérence apparente est compatible avec la physique moderne.
Selon Alcubierre, si une distorsion spatio-temporelle déforme l’espace en un point donné de telle sorte qu’il est en expansion derrière le traîneau du Père Noël et se contracte devant lui, le vaisseau est propulsé en même temps que l’espace dans lequel il se trouve, chevauchant la crête de l’onde.
Dans ce système, l’espace-temps autour du véhicule est déformé de telle façon que celui-ci peut se déplacer d’une cheminée à l’autre sans ressentir la moindre accélération ou presque.
Au contraire, l’espace-temps entre le Père Noël et la cheminée qu’il laisse derrière lui étant en expansion, il le rapproche de la suivante.
Localement, le traîneau ne circule jamais plus vite que la lumière, car celle-ci est également transportée par l’onde d’espace en expansion.
Mais il n’empêche que cette « onde » d’accompagnement permet de franchir des distances énormes en un rien de temps, et donc la distance réduite qui sépare les cheminées.
Le Père Noël peut même faire encore plus fort et « couper-coller » des morceaux d’Univers, grâce à des raccourcis dans l’espace-temps appelés « trous de ver ». Cette idée a été approfondie par le mathématicien Ian Stewart, de l’université de Warwick.
Imaginons que l’espace-temps soit courbe, comme une feuille. Les trous de ver permettent de prendre des raccourcis, d’éviter les trajets en courbe à la surface de la feuille et d’en emprunter qui traversent l’Univers par l’intérieur. Le Père Noël pénètre dans une galerie, la parcourt et ressort à un autre endroit. Il peut emporter une extrémité du tunnel et faire en sorte que l’autre se matérialise dans chacun des lieux où il se rend : il n’a plus à descendre dans des cheminées pleines de suie et ne risque plus de rester coincé dans les canalisations de chauffage central.  Dernière question : comment les rennes volent-ils ? D’après le Pr Silverberg, la réponse se trouve dans la génétique. Après des siècles de sélection et de manipulations génétiques, leurs poumons peuvent s’emplir d’un mélange d’hélium, d’oxygène et d’azote qui leur permet de flotter. Dès lors, tirer le traîneau ne leur pose plus le moindre problème.
Fort de toutes ces explications,
est-ce que vous pouvez vraiment continuer
à croire que le Père Noël n’existe pas ?

noelpereanimationogo.gif Comme l’année dernière, Google propose de traquer le Père Noël

Dans un mini site lancé il y a quelques jours le moteur de recherche propose de rechercher le Père Noël. Le site est réalisé comme un calendrier de l’avent à suivre chaque jour jusqu’au 24 décembre. Il retrace le voyage du Père Noël tout autour du globe. Ainsi, chaque jour les enfants pourront découvrir une nouvelle animation, parfois une simple animation, une vidéo ou un petit jeu animé. Le tout est plutôt bien réalisé et pourra même faire retomber les plus grands en enfance !
Signé: les lutins du Père Noël

noelpereanimationogo.gif Ecrire au Père Noël

As-tu pensé à écrire ta lettre au Père Noël ? Si tu ne l’as encore pas fait, dépêche toi, il ne faudrait pas qu’il t’oublie dans sa tournée. Surtout ne triche pas et ne raconte pas de mensonges concernant ton travail à l’école car il le devinerait et risquerait de ne pas passer chez toi…
Pour envoyer ta lettre et/ou ton dessin au Père Noël il faut lui écrire à l’adresse postale suivante :P ère Noël

1, chemin des nuages

Pôle Nord

Tu peux bien sûr lui envoyer ta lettre en utilisant Internet. Tu ne pourras par contre pas lui joindre de dessin.

Clique ici pour écrire au Père Noël en ligne
(ouvre une nouvelle fenêtre – Soit patient le temps du téléchargement)

noelpereanimationogo.gif Mes sources

Père Noël : naissance d’un mythe…

Musée du Père Noël

Arbre généalogique

Le Monde Courrier International

Suivre le Père Noël avec Google

La Poste

 

 

 

 

Publié dans 2013, Avent, Noël | Pas de Commentaires »

Chroniques martiennes

Posté par ENO filles le 17 octobre 2013

 

Mars, cette planète qui a toujours fait rêver. Rappelez-vous les petits hommes verts dénommés « Martiens » !

 

Chroniques martiennes dans 2013 martiens

 

Et le magnifique roman de Ray Bradbury qui nous a tous envoyés dans ce rêve, d’où personne ne revenait…

Chroniques martiennes

L’homme a toujours rêvé de fouler cette planète et d’en devenir le maître. Mais Mars résiste.

Source d’émerveillement, les voyages intersidéraux ont toujours refait de nous des enfants.

L’Homme seul dans l’Univers ?

« En créant l’Homme, l’univers a réussi à prendre conscience de son existence » Hubert Reeves

Avec le développement du progrès technique, on a d’abord essayé les messages vers les étoiles.

Puis on a tenté d’écouter les messages codés que nous envoie l’Univers, et les bruits que peuvent émettre d’autres civilisations que l’on imagine considérablement plus avancées que la nôtre.

Il a depuis été prouvé que la Terre émettait de plus en plus de rayonnements radioélectriques dans toutes les directions de l’Espace. Et on ne peut qu’imaginer qu’il n’en soit pas de même pour des civilisations extraterrestres avancées. On doit donc pouvoir déceler ces parasites radio, de la même manière que nos propres ondes spatiales enregistrent ceux de la Terre.

Mais rien ! Cependant absence de preuve n’est pas preuve de l’absence. Donc les hommes continuent d’espérer. Plus de 60 000 ans pour nouer un dialogue interstellaire semble impossible. Mais le cerveau de l’Homme possède dans ses méandres, des ressources immenses et encore inexploitées.

Il faut y aller ! Encore ! Et encore !

En 2009 – Mars 500 : le voyage immobile

(Plus d’infos en cliquant sur le titre ci-dessus)

La première répétition générale d’un prochain voyage sur Mars s’est jouée en 2009.

rtemagicc_projet_mars_500_2_jpg Chroniques martiennes dans Espace

Elle s’est déroulée dans un entrepôt un peu triste de la banlieue moscovite, derrière l’Institut russe sur les problèmes médicaux et biologiques (IMBP), cet institut qui chapeaute ce projet fou de « voyage immobile », dans lequel sont impliquées des équipes de l’Agence spatiale européenne (Esa) et de son alter ego russe, le Roskosmos (…)

Le nom de ce programme scientifique : Mars 500.

« Une équipe mixte de quatre Russes et deux Européens vont participer à ce qui s’apparente à une très longue expérience de simulation

La plus ambitieuse par la durée tout d’abord : plus de 500 jours. Mais également par le dispositif en jeu et le nombre d’équipes scientifiques mobilisées : pas loin d’une trentaine répertoriées à ce jour.

Commençons par une visite du propriétaire. Le fac-similé de l’engin spatial, où les six volontaires vont passer près d’un an et demi de leur vie s’étend sur 250 m2. Le tout divisé en quatre cylindres métalliques, ou modules, cela fait plus vrai ! L’espace de vie tout d’abord : on y trouve la cuisine, la salle à manger et les cabines personnelles des « marsionautes », un surnom qui revient parfois. En fait de cabines, ce sont d’austères box de 3 m2.

Un autre module sert à stocker la nourriture et les « consommables » nécessaires pour la vie au quotidien. Un troisième est dévolu aux expériences médicales et scientifiques. C’est dans ce laboratoire qu’ils passeront le plus clair de leur temps. Enfin le dernier module reproduit l’intérieur d’une petite capsule censée les déposer sur le plancher martien des vaches. « Mars 500 reproduira absolument toutes les étapes d’un vrai voyage, précise Marc Heppener. Avec un départ où ils porteront des combinaisons spatiales avec les casques de protection, le voyage à proprement parler, une arrivée avec la mise en orbite autour de Mars, et une simulation d’atterrissage sur le sol martien où ils resteront trois semaines. » Sans oublier le retour (…)

C’est donc dans le 3e module, celui qui sert de laboratoire, que les six « marsionautes » passeront l’essentiel de leurs 500 journées.

Peu de temps libre en effet, vu le programme qui leur est concocté. Marc Heppener explique : « Le but est d’investiguer et de mesurer les effets de la claustration, du point de vue psychologique (voir chapitre 2) et physiologique. » Sur ce dernier point, « cela consiste à quantifier l’impact du stress, ajoute-t-il, sur les régulations hormonales, le système immunitaire, le sommeil (…) »

Tout au long du voyage, les scientifiques regarderont également l’influence de suppléments alimentaires sur l’humeur. Il y aura même une étude sur le niveau d’oméga 3 dans le sang et son lien avec le bon état psychologique de la personne et donc avec la prévention de la dépression et de l’instabilité d’humeur. Aussi, pour obtenir tous ces paramètres physiologiques, les volontaires vont à tout moment de la journée se prélever mutuellement du sang, de la salive,… se mesurer la pression sanguine, l’activité cardiaque, la respiration,… Et quand ils ne seront pas occupés à ce genre de tâche, ils le seront à reproduire des manipulations de surveillance du vaisseau spatial, des moteurs, de la pression à bord,… Ou à faire leurs 4 heures de sport par jour, pour éviter le vieillissement prématuré des organismes, à cause de la microgravité censée régner à bord (…)

Marc Heppener, responsable de la mission pour l’Esa.

Et voilà que  Le robot de la Nasa «Curiosity» (piloté en partie à Toulouse) s’est posé avec succès sur Mars

Voici une vidéo époustouflante qui montre le départ de la fusée.

 

Ci-dessous un lien  “Cliques sur la planète qui ouvre une simulation (en partie) du vol vers Mars. Un envoi de Lucien MZ à Jean.

 

Clique sur la planète

clique-sur-la-planete de l'eau sur Mars dans Sciences et techniques

 

http://www.youtube.com/embed/XRCIzZHpFtY?rel=0

 

Et en voici une autre mise en ligne le 24 juin 2011

Mars Science Laboratory Curiosity Rover Animation

 

Aout 2012

La NASA a publié sur son site web une photo de l’eau sur Mars. Voici les premières photos de la présence d’eau sur Mars. Qui dit eau, dit vie… A suivre

Impressionnant ! Splendide !   

 Planète Mars : Curiosity a trouvé de l’eau !

 

Petit Clic sur l’image.

curiosity-mars-eau-27092013 Espace

en attendant un peu de coca ?

 

 

This 11-minute animation depicts key events of NASA’s Mars Science Laboratory mission, which will launch in late 2011 and land a rover, Curiosity, on Mars in August 2012. A shorter 4

usa_feature_important_notice mars

Info de dernière minute : Il vous faudra attendre un peu, car :

Due to the lapse in federal government funding, this website is not available.
We sincerely regret this inconvenience.

For information about available government services, visit USA.gov.”

 

A savoir:

Certes, Mars ne possède pas de méthane dans son atmosphère

 ni nulle part ailleurs sur sa surface.

La révélation que vient de nous faire Curiosity a jeté un froid : sans la présence de cette substance, selon certaines théories, aucune vie n’aurait pu se développer sur la sphère rouge… “C’est une déception” pour Michael Meyer, responsable scientifique de l’agence spatiale américaine.

Néanmoins, tout espoir n’est pas encore perdu !

Le méthane est, certes, produit par des microbes, mais les ingénieurs de la NASA se sont empressés de trouver une nouvelle théorie selon laquelle il pourrait y avoir d’autres micro-organismes présentant un métabolisme différent.

Plus clairement, les microbes martiens peuvent ne pas produire du méthane, sans pour autant exclure la probabilité d’un développement de la vie dans le passé de la planète.

Attendons les prochaines analyses de Curiosity…

Et voilà : Si Curiosity n’a pas réussi à trouver du méthane sur la planète Mars, il a dernièrement découvert une substance bien plus intéressante : de l’eau ! (…)

En fait, il ne s’agit pas d’une mer cachée ou d’un lac dissimulé sous une montagne. Curiosity a « juste » -et c’est déjà extraordinaire- trouvé des molécules du précieux liquide collées à des minéraux martiens. Et ce n’est pas tout.

Les chercheurs estiment que chaque 0.03 mètre cube de la surface de Mars renferme l’équivalent de 1 litre d’eau.

Ainsi, 2% du sol de la planète rouge serait formé d’eau !

Notez que cette découverte n’est pas “une première”.

En juin dernier, à l’aide d’un autre robot intelligent du nom d’Opportunity, une roche contenant une sorte particulière d’argile qui ne peut se former que dans des zones aquatiques neutres, avait été détectée. Toutes ces données ont conduit les scientifiques à soutenir l’hypothèse que dans le passé, l’eau aurait coulé en abondance sur la surface martienne.

Elle aurait même modifié le paysage de la planète. Par ailleurs, la (re)découverte de l’eau sur la planète Mars ouvre d’autres perspectives, notamment pour les futures missions spatiales…. Affaire à suivre…

See more at

 

Un grand MERCI à Jean qui a le chic avec ses mails de me suggérer des sujets d’articles. J’en ai une petite centaine en réserve mais j’ai besoin d’un stimulateur de neurones.

En espérant que ce sujet vous fera rêver à un avenir … meilleur ? … au cas où nous découvririons aussi le gène de la vie éternelle. Car alors la Terre ne pourra nous héberger tous.

mon-ordi méthane

 

 

Publié dans 2013, Espace, Sciences et techniques | 3 Commentaires »

Première proposition de séjour pour 2014 à Bédoin -réponses

Posté par ENO filles le 4 juillet 2013

Bonjour tout le monde.

Mon blog me fait régulièrement des misères et je n’arrive plus à vous communiquer des infos plus fraîches.

Faisons le point pour cette première proposition de Jean:

Du côté des garçons: Un avis favorable de depart mais quelques remarques

Du côté des filles: peu de reponses… ce sont les grandes vacances.

Aline Aldeguer: « pourquoi aller chercher ailleurs ce que l’on trouve déjà dans la cité de
Brassens et des copains d’abord !!! (… ) célébrer à Sète le RDV annuel des anciens de l’ENO , ouvert au plus grand nombre  possible  (toutes promos et conjoints) (…) notre situation de retraités ne doit pas nous faire oublier la dimension économique des problèmes (accessibilité et coût du lieu)…mais si le cercle s’agrandit , cela sera plus difficile à faire fonctionner …

- La décision en final pourrait relever de la majorité… Peut être serait il finalement plus simple et plus rapide de s’en remettre au choix pris par les animateurs

Jeannine Ponceau: « Tout normalien se ralliant aux panaches de Paule et de Jean seront les bienvenus »

Je partage son avis

Gilbert Cortesero: « le Lazaret est devenu ENOLAND. Chaque année, en franchissant le portail de notre refuge, mon rythme cardiaque s’accélère au moment de vous retrouver, là, au bout de l’allée, ami(e)s Enorques et de découvrir quelque visage familier nouveau espéré. Ce lieu me convient parfaitement. Il m’est devenu familier… C’est le temple de l’amitié »… »

Sylvette: »Je pars demain matin en voyage.Je réponds rapidement.Je crois que Bédoin est plus difficilement accessible par les transports en commun. Ca risque d’être comme Vinon et les sorties se feront autour des gorges du verdon que nous avions visitées. C’est ma première réaction… »

Robert Cohen: « Je rentre de vacances !!! proposition intéressante en ce qui me concerne… »

Zabriskie: « Tous les garçons sont donc d’accord pour le Bédoin, sauf, Corte qui reste attaché au Lazaret (…)

Pour ma part, j’ai apprécié la gentille simplicité de l’endroit (sans ironie aucune pour une fois), l’absence d’un quelconque « coach » professionnel émargeant sur son indemnité chômage en « animant » les soirées de la jet set des aristocradingues new beat generation à coups de de talk shows ou de karaoké. …les ébats du coach de l’hotel fouettant à coups de haut-parleurs ces malheureux touristes comme on fouette le cul des mules pour les faire avancer.
Mais à mon sens, le vrai problème que présente le Bédoin n’est pas là. Il est dans son éloignement par rapport aux grands axes ferroviaires ou routiers et aux aéroports.

Dans mon cas, atterrissant à Paris après avoit pris un ferry puis l’avion, je prendrai le TGV pour descendre à Orange (tous ne s’y arrêtent pas), puis louer une voiture que je serais contrait de garder trois jours, pour quoi faire ?

Dans mon cas donc, tu trouverais également le Camarade Major Bauza, ainsi que tous ceux venant de la moitié Nord de la France et du grand Sud Ouest, mis à part les mordus de la bagnole que je ne suis pas.
Un truc fastidieux.

Juan Bauza:  » Je profite des séjours à Sète pour visiter des amis à Cavaillon, qui se  trouve à environ 40km de Bédoin, donc en ce qui concerne la distance, le choix  Sète-Bédoin m’est indifférent. Camarade Bauzá.

Je pense Jean que tu as raison de partir en vacances. Tu l’as bien mérité. Donc affaire à suivre en septembre

Bonnes vacances à tous

Première proposition de séjour pour 2014 à Bédoin -réponses dans 2014 x198v3xe

Le blog aussi se mettra un peu en vacances mais n’oubliez pas de lui rendre une petite visite Cela fera grimper le compteur !!!

Publié dans 2014, ENO, Rencontres | Pas de Commentaires »

Rencontre normalienne 2014, des idées de séjour

Posté par ENO filles le 6 juin 2013

Comme promis notre ami Jean s’est mis dare-dare en quète d’un nouvel Eden susceptible de nous accueillir en 26 mai 2014

Salut les copines et salam les copains

Je vous rappelle les dates que nous avons arrêtée pour ce futur séjour: désolée, je ne les ai pas notées !!!

Et ci-dessous les messages de Jean
Dès mon retour je me suis mis en quête d’un nouveau centre pour 2014 . Il se trouve que le Lazaret est affilié à une centrale qui s’appelle « Cap France » ,
organisme qui possède 97 centres en France . J’ai demandé le catalogue pour 2014 et je vais pouvoir vous faire des propositions (honnêtes ) assez rapidement. Vous choisirez celle qui vous plaira et je me fierai à la majorité . Dans l’immédiat , je vais aller passer une semaine chez Robert , en Alsace, pour récupérer un peu car vous m’avez épuisé à Sète . Je n’ai pas toutes les adresses des filles donc je vous charge de transmettre ce message à celles que vous connaissez ! Une énorme bise à partager entre tous ! JW

30 mai

Chers amis , Comme promis , je me suis mis en quête d’un éventuel nouveau centre d’accueil pour 2014 . Cap France doit m’envoyer le catalogue 2014 dès sa parution en juin mais j’ai déjà contacté un de ses partenaires , le Gai Logis , dans l’Ardèche . Malheureusement , celui-ci ne reçoit qu’à la semaine , ce qui ne nous convient pas à priori . Dans quelques jours , je pourrai me renseigner auprès d’autres structures d’accueil mais d’ores et déjà , je vous signale que , si fin septembre je n’ai rien trouvé qui vous convienne , je vous proposerai de retourner au Lazaret car , tous comptes faits , on est bien reçus .Et je trouverai assez de visites et de soirées à vous offrir pour que vous repartiez chez vous , emplis de joie et la larme à l’œil ( prétentieux !!) .

30 mai suite                            

Je viens de recevoir cette superbe vidéo qui me donne des idées pour 2014 . Cliquez ci-après: Des idées d’animation pour 2014

Je vous suggère de commencer à vous entraîner au saut à l’élastique , au roller et au skate , à tous les sports de glisse et à toutes les activités que vous aurez découvertes sur ces images . Le premier prix sera …un séjour prolongé dans un hôpital spécialisé dans la rééducation et je ne vous parle pas des perdants . J’espère qu’il y aura encore de la place à côté de Paul Valéry pour vous accueillir tous ! Bon courage et ad patres ! JW

Encore mieux: l’Espagne !!!

 Une réponse d’Aline

1er Juin

Bonjour à tous ,

Jean, c’est grand l’Espagne ! Avez vous l’idée d’une localisation plus précise ? Il faut penser aussi à l’accessibilité du lieu de destination ,compte tenu de la dispersion de nos domiciles respectifs .

Et puis , il est possible que « el vino y las mujeres » ne soient pas forcément des points d’attraction décisifs pour toutes ces dames.

Enfin je suppose ! sans trop vouloir m’avancer !…on ne sait jamais !…

Peut être pourrait on imaginer de faire un essai préalable , avec un groupe plus restreint , sur un point de chute en Espagne , que vous auriez déterminé ?Peut être pourrait on synchroniser ce voyage dans le temps avec la réunion des Perrégaulois ,à Playa de Aro en Septembre ?

Ce ne sont là bien sûr que des suggestions pour contribuer à l’avancement du projet …..

Nous laissons à l’organisateur confirmé et apprécié de tous le soin de piloter la marche de l’ENO vers la prochaine rencontre 2014 .

Hasta la vista …. Aline Aldeguer

En ce qui me concerne

Pourquoi pas? A condition de ne pas être trop loin de la frontière.

Moi, je serais assez tentée par Figueres, la ville du Musée Dali. Ce musée merveilleux est le plus important de la Costa Brava et l’un des plus visités de l’Espagne.

A environ 2h de Sète.

En voici une petite idée en cliquant sur le pps ci-dessous:

fichier pps Le musée Dali en bref

Bien sûr il faut que cela convienne à tous. Pas question d’en laisser un ou une sur le quai.

Autres suggestions? Pour une fois, laissez-vous aller à quelques commentaires.

 

 

Publié dans 2014, ENO, Rencontres | Pas de Commentaires »

Sète 2013: le retour

Posté par ENO filles le 29 mai 2013

Samedi 25 mai

Sète 2013: le retour dans 2013 img_0001-le-centre

Ca y est j’émerge. Une nuit de sommeil bien méritée et  j’ai retrouvé mes marques. Mes articulations se portent bien et ma voix se refait entendre.

collage-sete-2013-red Bouzigues dans Rencontres

Après un séjour aussi sympathique et réussi auprès de tous nos amis, il reste un peu de vague à l’âme: plus de chansons, plus de danses, plus de gourmandises,

plus de dives bouteilles… jusqu’à l’année prochaine!

img_0011-le-bar Brassens dans Sète

Le vent froid de l’hiver qui s’accroche aux branches des arbres et aux mâts des voiliers, ne veut pas lâcher prise et a eu raison de ma bonne humeur.

Mais il me reste le souvenir de ces quelques jours tant attendus et déjà disparus.

Un regard attendri sur les photos qui  s’accumulent dans ma mémoire  et celle de mon ordinateur, et me voici revenue en arrière.

Le Directeur du Centre, nouvellement arrivé, qui nous a accueilli avec un grand sourire et un petit verre de Frontignan.

img_0003 Colette Richarme

Nos chambres-cellules au confort un peu spartiate, qui nous redonnent un coup de jeune.

Des repas sans prétention mais agréablement préparés.

img_0002-repas Fabienne raconte

Bon! Là, il n’y a rien dans les assiettes. Mais après je mange aussi …

Quant aux sorties, la météo nous a laissé un peu de répit pour nous permettre de voguer sur l’étang de Thau où prospèrent huitres et moules dont nous avons retrouvé, plaisir inégalé, quelques spécimens dans nos assiettes.

img_0003-huitres Jean Vilar

Nous n’avons pas non plus boudé  le musée Paul Valéry et son exposition d’aquarelles et de gouaches.

img_0004-musee Le Lazaret

 

Nous avons revisité le cimetière marin où repose le grand Georges, pour un dernier sommeil et qui offre une dernière demeure aux  célébrités locales.

img_0005-cimetiere Musée Paul Valéryimg_0006-cimetiere Paul Valéry

Un peu de shopping à la boutique du coin. Mais pour ma part il faisait trop froid pour tenter un essayage. La petite robe que je visais a vite disparu du portant.

Quelques vaillantes Gauloises ont même réussi à se jeter dans l’onde méditerranéenne à la température encore très basse: l’eau froide ça ravigote!

Et le reste du temps nous avons tchatché, ri, sauté, dansé, chanté etc. Ma voix n’a pas résisté aux premiers échanges. Et pourtant je suis bavarde! Mais trop c’est trop!

La salle de l’Oratoire, avec sa grande croix de bois et son mur-vitrail, a accueilli et béni nos joyeuses agapes.

img_0007-oratoire rencontres normaliennes

Notre grand organisateur, Jean, avec beaucoup de talent, de patience et de bonhomie  a tout fait pour rendre notre séjour agréable, et il a réussi:

img_0008-danses Sète

jeux en tout genre pour remuer nos méninges, danses folkloriques et autres pour remuer nos corps endormis par le froid de l’hiver, chants variés pour chasser les chats logés dans nos gorges et stimuler les plus doués, sketches emplis de bonhomie… Que du bonheur!

Et dans notre groupe de filles il y avait nos benjamines nouvellement retrouvées grâce au Blog et aussi émues que nous en entendant notre: « Bonjour les petites! »

Et de chanter ensemble:   »Que c’est beau la vie! »

img_0009-les-petites Sète 2013

Et voici le moment des adieux. Le groupe, ou du moins ce qu’il en reste pose pour le souvenir.

Réalisateur et acteurs posent pour le  Festival de … Sète

img_0010-le-groupe

Mais non! nous ne sommes pas encore partis. La magie se poursuit pour une dernière séance qui nous réserve beaucoup de surprises.

img_0012-la-derniere-seance

Je vais laisser la place à Fabienne qui raconte mieux que personne.

Merci Fabienne et à l’année prochaine. Quelques-unes de nos idées se rencontrent mais nous avons tous vécu la même chose et nous avons laissé parler nos cœurs.

Les Retrouvailles Sétoises 2O13 racontées par Fabienne Blesson.

Comme les années précédentes , les mamies « processionnaires » et les « énorques » se sont retrouvés au Lazaret, pendant 3 jours.Pour cet évènement tant attendu, elles et ils ont bravé :les avis médicaux, les routes et les embouteillages, la pluie, le vent, le froid.

L’heure avait sonné, ils se devaient d’être tous là. Si certains préfèrent la Croisette de Cannes, nous nous préférons Notre Festival de Sète !!!!!!

Un peu plus bruyants chaque année ( que voulez vous , l’âge aidant, nous parlons tous un peu plus fort, nos chants sont plus cacophoniques mais pas encore cacochymes, nos danses sont un peu moins endiablées , moins de rock and roll et de valses à mille temps , mais pour des cœurs un peu essoufflés, des jambes un peu plus lourdes,les danses folkloriques sont plus adéquates mais non moins drôles……

Notre Maître de Ballet a eu beaucoup de mal à se faire obéir, à nous obliger à compter les pas, à ne pas être trop dissipés……peu sont restés spectateurs( ils avaient des raisons majeures ), mais les autres , tous les autres ont participé et ont offert un spectacle de choix. N’est-ce pas Jean Bauza, Jacky Diacono , Robert Cohen, Camille Martinez et j’en oublie certainement.

Des apéritifs pantagruéliques qui méritent des louanges. Bravo à celles et ceux qui ont confectionné ces merveilles de chez nous, là-bas…..

Merci à tous les autres qui ont participé à l’approvisionnement en boissons tout au long du stage !….

Des repas animés, des cris de joie, des rires, des larmes de joie, de grands moments d’amitié, d’échange de souvenirs , de rappel des grands absents avec émotion souvent contenue , d’échanges de sourires complices, de partage, d’accolades fraternelles….

Une belle équipe , soudée , qui fait perdurer l’esprit de la communauté Normalienne d’Oran.

Belle sortie à Bouzigues, bon repas en bord de mer, visite du Musée Paul Valéry, du cimetière marin, promenade sur la corniche de Sète par petits groupes, et toujours présente cette –symbiose/amitié- presque palpable, mais je cherche toujours le mot pour définir cet indéfinissable plaisir d’être ensembles.

Notre Brassens toujours à l’honneur et ses fans Jean, Michèle et surprise exquise Bernard qui de sa voix douce nous a sciés. Bernard perd ses affaires, se perd lui-même parfois, mais là il n’a rien perdu des mots de ces chansons très peu connues, petits bijoux de poésie. Bernard ce matin là fut aussi un petit bijou ! ( je parle pour moi, vous je ne sais pas .)

Lecture des nombreux messages envoyés par ceux qui exceptionnellement cette année n’avaient pu se joindre à nous. Merci à ces lointains amis.

Nos petites nouvelles recrues semblent avoir apprécié la convivialité du groupe , elles pleuraient en nous quittant, j’en ai reçu une dans mes bras qui pleurait à chaude larmes. C’est pas beau ?

Votre présence a été un plus soyez en certaines. Nous avons été ravis de vous compter dans notre communauté.

Remontée dans mon « djebel » savoyard , je me passe et me repasse le film de notre séjour, vos visages défilent dans ma tête, vos voix résonnent dans ma tête …..Merci , c’est tout ce que je peux vous dire et ARVI, PAS ? c’est ainsi que l’on dit au revoir par chez nous ( maintenant je parle comme les gens du coin)

Riez en me lisant, souvenez vous de la Fabienne, comme elle se souvient de vous.

ndlr / Mes amis, je n’ai pas beaucoup de photos intéressantes pour réaliser le livre-souvenir 2013. Et surtout je n’en n’ai guère de moi, pauvre photographe! Alors pensez à m’en envoyer. Merci d’avance.

Grosses bises à tous et à toutes,

Paule

 

 

 

 

 

Publié dans 2013, Rencontres, Sète | Pas de Commentaires »

AVIGNON… 19 mai 2013

Posté par ENO filles le 14 mai 2013

AVIGNON... 19 mai 2013 dans 2013 avignon20131

AVIGNON… 19 mai 2013

12 mai 2013 : Un message de Robert RODRIGUEZ aux normaliens et normaliennes:

Cher Ami.

Nous serons heureux de te rencontrer au Centre aéré de la Barthelasse en AVIGNON.

Dimanche 19 mai 2013 en AVIGNON

Accueil

Le Centre sera ouvert dès 7 heures et tu pourras y passer la journée jusqu’au repas du soir.

A ton arrivée, nous t’accueillerons et nous t’indiquerons l’emplacement réservé à l’ENO. Tu pourras t’installer et commencer à « tchatcher » avec les arrivants.

Restauration

Tu pourras trouver des boissons à la buvette de l’Amicale des Perrégaulois. Prévois un «cabasset » pour te restaurer tout au long de la journée.

Toutefois, si tu ne désires pas t’encombrer de victuailles, tu peux utiliser le service offert sur place par un traiteur à condition de passer commande à l’avance.

Menu :

Sur plateau comprenant : serviette – gobelet – couteau – fourchette – cuillère

Charcuterie- Bœuf camarguais +riz – fromage – dessert – Pain individuel – Boisson (1/4 vin par personne).

15 Euro.

Réservation et paiement directement au traiteur :

DRIVON Sébastien et Frédérique

Tél.: 04.34.22.69.41 – Mobile : 06.21.61.13.99

E-mail : sylvain-anstett@orange.fr

8, Place de Jurandes. 34590 – MARSILLARGUES

Hébergement

Si tu viens de loin et si tu comptes arriver la veille et repartir le lundi, il est prudent de réserver dès à présent (mais tu l’as certainement dejà fait) une chambre d’hôtel dans l’agglomération avignonnaise ou au delà en raison des nombreuses manifestations festives en cette période de l’année.

A bientôt… l’équipe organisatrice, Jean Lucien Robert

Publié dans 2013, Amitié, Rencontres | Pas de Commentaires »

Dimanche, passage à l’heure d’été

Posté par ENO filles le 26 mars 2013

Dimanche, passage à l'heure d'été   dans 2013 07

« On Est Passé à L’Heure d’Eté »

une magnifique chanson chantée par Marc Lavoine, Giang, Phuong, Tân & les garçons

Pour écouter, cliquez sur la flèche

Bonjour le monde,

« Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi ! » (Beaudelaire)

Mais à partir de ce

dimanche 31 mars,

la nuit décroit,

le jour augmente.

-  » On recule?

- On avance ?

- Mais oui on avance …

… d’une heure. »

On se lève tôt,

on se couche tard.

Prenez de l’avance:

couchez-vous plus tôt samedi et

mettez bien vos pendules à l’heure

avant d’aller dormir,

pour éviter d’être réveillés par

… les cloches de Pâques.

Et oui! Préparez-vous à changer d’heure.

Une habitude maintenant, à laquelle

même les vaches, ont du s’habituer .

Qu’importe! Puisque nous buvons

Désormais du lait U.H.T.

08 changement d'heure dans Changement d'heure

Pour en savoir plus je vous invite à consulter mes précédents articles

Le sujet reste toujours brûlant et les détracteurs nombreux.

Mais pour moi, heureuse retraitée, l’heure du lever n’a pas vraiment d’importance, bien que mon horloge biologique et le joyeux chant matinal des oiseaux me réveillent, depuis quelque temps déjà, une heure plus tôt. Ainsi je pourrai profiter d’une heure de vie en plus.

Pour aujourd’hui je me contenterai donc de vous offrir ma moisson de dessins humoristiques.

Cliquez sur le lien pour les découvrir

fichier pps C’est l’heure d’été 2013

Il y en a tant que je n’éprouve aucun besoin d’en créer d’autres.

Mais si le cœur vous en dit, je prends. Transmettez-les moi par email

 

LIENS

On Est Passé A L’Heure D’Eté – Marc Lavoine (Giang, Phuong, Tân & les garçons)

Le blog de Bullies

Bruitages

 

 

 

 

 

Publié dans 2013, Changement d'heure | Pas de Commentaires »

Journée de la femme 8 mars 2013

Posté par ENO filles le 8 mars 2013

Journée de la femme 8 mars 2013 dans 2013 womens-day-2013-par-google-300x115

image Google

Journée de la femme 8 mars 2013

01-aff-jdf-2013-206x300 8 mars 2013 dans Evénements

Il y a huit jours qu’on nous rabat les oreilles avec la « Journée de la Femme », encore devrait-on dire « Les journées de la Femme »

Mon article est un peu tardif mais la femme moderne étant toujours tellement occupée, elle n’aurait sans doute pas eu le temps de le lire (ni moi de l’écrire).

Quant aux hommes, il ne sera pas leur priorité donc je leur laisse aussi tout le temps de réfléchir … à temps perdu.

Pourquoi une journée de la femme ?

Il semblerait qu’encore aujourd’hui son statut ne soit toujours pas reconnu. Et pourtant ! Quel pas a-t-on franchi depuis la Préhistoire ? Peut-être pas si important qu’on ne l’imagine. Voir plus loin dans l’article.

Historique du mouvement

A l’origine, un mythe

En France, une légende veut que l’origine du 8 mars remonte à 1857, une manifestation d’ouvrières américaines du textile, événement qui n’a en réalité jamais eu lieu (aucun journal américain ne le relatant)[]. Ce mythe est né en 1955 dans L’Humanité qui relate une manifestation de couturières new-yorkaises.

Cette information est relayée chaque année par la presse militante du PCF, de la CGT et celle des « groupes femmes » du MLF (Mouvement de libération des femmes), puis reprise par les quotidiens nationaux.

Il s’agit d’un clin d’œil des féministes américaines qui, dans les années 1950, veulent à la fois intégrer cette journée dans le contexte américain et rendre un hommage à Clara Zetkin, née en 1857

Selon l’hypothèse de l’historienne Françoise Picq, l’initiative en revient à Madeleine Colin, féministe et secrétaire confédérale de la CGT : la commémoration étant depuis son origine encadrée par le PCF et ses organisations satellites, elle souhaite l’affranchir de cette tutelle communiste pour en faire la lutte des femmes travailleuses

L’origine de cette journée s’ancre donc bel et bien dans les luttes ouvrières et les nombreuses manifestations de femmes réclamant le droit de vote, de meilleures conditions de travail et l’égalité entre les hommes et les femmes, qui agitèrent l’Europe, au début du XXe siècle.

Par contre un événement historique s’est produit le 25 mars 1911d[  d]ans l’usine textile Triangle Shirtwaist de New York. Dans cette usine il y avait eu des grèves et des répressions en 1909[, ]deux ans avant la tragédie où 146 personnes, la plupart des jeunes femmes d’origine italienne et juive de l’Europe de l’Est, y compris des filles de 12-13 ans, sont mortes à cause de l’incendie de l’usine, enfermées par les patrons, Max Blank et Isaac Harris, qui s’en sortirent en dédommageant 23 familles endeuillées de 75 $.

Cette histoire, officiellement rappelée par la ville de New York[8] et par l’ONU, bien qu’elle ne soit pas à l’origine de la naissance de la journée internationale de la femme, fait partie des épisodes les plus tragiques d’exploitation des femmes ; c’est pourquoi elle a été citée ou commémorée dans les journées internationales des femmes, où l’on se réfère encore à la mémoire historique des luttes des femmes et du mouvement ouvrier international

La femme aurait gagné sa liberté et son indépendance en 3 temps

1. La révolte, la revendication

Une naissance dans la mouvance révolutionnaire et socialiste

2. La reconnaissance

Le 8 mars 1947, Léon Blum salue la place importante des femmes dans la Résistance

3. L’obtention des droits

Le droit de vote en particulier (mais il existait déjà au Moyen-Age pour les femmes du peuple et les bourgeoises)

D’accord, pas d’accord ?

L’Homme et la Femme sont-ils différents ? Si oui, qu’est ce qui différencie l’Homme de la Femme ?

Le point de vue Serge Ginger, psychologue clinicien et psychothérapeute:

serge-ginger2 Femmes dans Femmes

cliquez sur : « La Psychothérapie et les Femmes »

En résumé :

HOMMES ET FEMMES : DEUX “ ESPÈCES ” DIFFÉRENTES?
(tableau récapitulatif aide-mémoire)
par Serge Ginger

FEMMES

 

HOMMES

 

.
Cerveau gauche (+ le droit ; corps calleux plus important)
Moins latéralisées : tout le cerveau travaille
Orientées dans le temps
Bon sens et logique verbale, mémoire verbale
Dès 9 ans : 18 mois d’avance verbale sur les garçons
Sur 24 000 élèves : surdoués en maths : 0 fille
Nourrir la progéniture (mère)
Un ballon au sol : le prend dans les bras
Oestrogènes, progestérone, ocytocine, prolactine
Vue large (« grand angle»)
Coopération
Réserves (graisses) ; muscles : 25 %
Calme et patience
Une heure de sommeil en plus
Émotivité moins forte, mais davantage exprimée
Extériorisation
Ouïe développée et érotisée (paroles, musique)
Perçoit plus de nuances de couleurs (cônes)
Olfaction (jusqu’à 100 fois plus ! )
Cherche le contact de près (odeurs)
La femme se repère (détails de l’itinéraire)
Besoin d’intimité pour sexualité
Besoin de parler et d’être entendue
Besoin de sécurité (“ couvée ”)
Équilibre et stabilité de la race (conservation)
Gauchers : 4 % ; 90 % des boulimiques
Suicide : beaucoup de tentatives ; peu de décès
Chromosome X = le plus grand de tous
À la conception : 140 garçons pour 100 filles
Défenses immunitaires fortes (cerveau gauche)
Sérotonine : excite la femme
Le “ sexe fort ”
.
.
Cerveau droitPlus latéralisés = spécialisés, « compartimentés »
Orientés dans l’espace
Logique spatiale, orientation, rotation mentale
Don pour les mathématiques
63 garçons surdoués en maths
Chasser le gibier (chasseur et guerrier)
Un ballon au sol : shoote dedans
Testostérone (“ hormone de conquête ”)
Vue de loin (« télé-objectif »)
Compétition
Puissance (muscles : 40 %) ; cicatrisation
Vitesse et impulsivité
Besoin de mouvement
Plus émotifs mais retenus (émotions non exprimées)
Intériorisation (autistes : 4 hommes pour 1 femme)
Vue développée et érotisée (vêtements, maquillage)
Perçoit mieux les formes et le mouvement
Olfaction peu développée (en général)
Contact de loin (vue)
L’homme s’oriente (trouve le Nord sans repères)
Besoin de sexualité pour intimité
Besoin d’agir et de chercher des solutions
Besoin d’aventure et de risque (combat)
Expérience et aventure > génies et fous (création)
Gauchers : 10 % ; 90 % des énurétiques
Moins de tentatives ; plus de suicides « réussis »
Chromosome Y = le plus petit de tous
À 20 ans : 95 H pr 100 F ; à 80 ans : 58 H pr 100 F
Défenses immunitaires faibles
Sérotonine

« 6e sens » = chimique : phéromones, inodores et inconscientes, reliées directement au cerveau limbique (2 sexes)
.

Fort heureusement les Femmes ne sont pas limitées par leurs différences avec l’Homme. Et il existe des Femmes qui ont un fonctionnement naturel « masculin » et des Hommes qui ont un fonctionnement naturel « féminin »

On pourrait citer cette citation reprise par beaucoup de gens

« La femme est un homme comme les autres« 

Le statut de la femme à travers les âges

La vision « primitive » de la femme préhistorique…

 

Depuis deux siècles la présentation des rapports entre l’homme et la femme de la préhistoire était plutôt… simpliste !

image2 Journée de la femme dans Jounée de la femme          image3-199x300 journéee de la femme 2013                                       image6 

A ma gauche, un homme fort, chasseur, brute, subvenant intégralement aux besoins des siens.
A ma droite, une femme faible, craintive, apeurée, dont l’unique occupation semble être l’élevage des enfants…
Un vrai affrontement qui atteint son apogée avec cette image de l’homme néandertalien, traînant sa femme, soumise, par les cheveux…
Bizarrement, avec le temps, nous oublions cette femme pour ne retenir que cet homme brutal qui a marqué le cinéma et la littérature : l’Homme de Neandertal »  

C’en est même devenu une insulte : « espèce de Neandertal » (ou Cro-Magnon… au choix!).
* L’image ci-contre illustre la vision en 1861 des rapports homme-femme par le français Pierre Boitard.

La société, les mœurs, les courants de pensée influencent fortement notre compréhension des choses.

Depuis les années 1800, la femme de la préhistoire est passée successivement du rôle de mère au foyer, à celui de reproductrice néandertalienne, pour finir en amazone libérée mais sexy !

image4 

* Raquel Welch dans le film « Un million d’annés avant JC »

On a retrouvé près de l’île de Java, les restes fossiles de sept individus. Le squelette le plus complet retrouvé appartient à celui d’une femme.
Une nouvelle espèce a été créée pour l’occasion : Homo floresiensis.
Contrairement à l’Australopithecus affarensis qui a tout de suite été « baptisé » Lucy , notre petit squelette de1mètre de hauteur a été surnommé « l’Homme de Flores ». Le sexe de ce fossile principal n’a donc pas été pris en compte.

En 1966, un rôle maternel… Le rôle de la femme préhistorique est revalorisé

image5-192x300
*Illustration de Blaschke 1920 : une mise en scène étonnante !


Depuis une trentaine d’années des études d’ethnologie et de préhistoire ont reévalué les rapports homme-femme dans les société préhistorique.
Une femme aux rôles multiples : En quelques années on a reconnu aux femmes préhistoriques un vrai rôle économique et social dans la société

Cela n’a pas changé depuis !!!
- Au Paléolithique le plus ancien, les activités féminines étaient liées au charognage, au dépecage, à la transformation et au transport des animaux morts, activités qui ne requièrent pas une force physique particulière.
- Au Paléolithique supérieur, les femmes avec la  cueillette et la  collecte ont les retrouve pourvoyeuses de nourriture, un « complément alimentaire » indispensable à la chasse masculine étant rarement fructueuse

De nos jours, on retrouve ce partage des tâches dans certaines sociétés actuelles de Bushmen en Afrique du sud.

Un rôle artisanal

image8
On pense également que la gent féminine, moins mobile que les mâles chasseurs, pouvait se consacrer à des ouvrages manuels tels que la fabrication d’outils, d’armes ou le tissage (en fibres végétales). On a retrouvé plusieurs statuettes anthropomorphes représentant des « vêtements » ou des parures…

image7
* Ci-contre femme Homo sapiens, tirée du film de Jacques Malaterre Homo sapiens
Copyright Patrick Glaize
.

La théorie de la société matriarcale abandonnée

On a longtemps pensé que les tribus préhistoriques avaient adopté un régime matriarcal. Sans véritables arguments, on étayait cette hypothèse en expliquant que c’était la femme qui choisissait son « compagnon » et non l’inverse (Le juriste Johan-Jakob Bachofen fut l’un des plus ardents défenseurs de cette théorie)

Cette gynécocratie est maintenant abandonnée au profit d’un système matrilinéaire : c’est par la femme que se créé la famille, sans pour autant lui donner un pouvoir hiérarchique ou politique.

Les conditions de vie étaient d’une telle dureté, aux temps préhistoriques, que toutes les ressources humaines devaient être utilisées et complémentaires. Cela n’induisait pas forcément un rapport de force entre les individus et les sexes, mais plutôt de la coopération. La femelle choisit, le mâle séduit !
D’ailleurs  dans la faune animalière, c’est le mâle séducteur qui est paré des couleurs les plus chatoyantes ou des excroissances les plus visibles… Il fait tout pour se faire remarquer et séduire les femelles ! 

image10  image9               

La Femme dans l’Antiquité : une femme sous tutelle uniquement mère et compagne de l’homme

mosaique-de-la-ville-de-piazza-armerini-sicile-iii-iveme-s.apr-j.-c.

Dans n’importe quelle société, à n’importe quelle époque, les relations amoureuses sont intimement liées au statut social des deux sexes, et plus spécialement à celui de la femme.

En Grèce antique, les femmes ne jouissaient d’aucun droit civil et politique, et par conséquent leur statut était inférieur. Leur position n’était pas non plus misérable, loin de là !

La femme avait des rôles pour lesquelles elle était vraiment destinée, celui de la mère et celui de compagne de l’homme, rien de plus, rien de moins.

amazone

Pour le rôle de la mère, on pourrait dire qu’elle était l’objectif de chaque femme, le but de sa vie.

Chez elle, la femme était la maîtresse incontestée.

En ce qui concerne sa position sociale, la femme ne pouvait se livrer à des actes judiciaires, ni posséder ni acheter ni vendre des biens. Au cas échéant, son kyrios (maître, tuteur) la représentait. Elle se trouvait donc toujours sous la tutelle de quelqu’un.

Les femmes n’étaient pas déclarées au registre d’état civil.

le-mariage-en-grece-antique

Les seuls droits qu’on leur reconnaissait étaient le droit de contracter un mariage légitime afin de donner des héritiers à son époux, ainsi que celui d’épicléria : si une fille unique héritait de son père, elle devenait épiclère, celle qui est assise sur la propriété, mais n’en avait de toute façon pas la jouissance puisqu’elle n’avait aucun droit judiciaire, elle ne pouvait donc pas la vendre.

Elle devait donc épouser le plus vite possible son plus proche parent du côté paternel pour que l’héritage reste dans la famille.

Les jeunes filles ne s’instruisaient pas comme les garçons, leur mère ou une vieille servante leur enseignait comment tenir la maison, tisser la laine, et parfois même, mais c’était rare, à lire et écrire.

Les jeunes filles ne sortaient pas, sauf si elles devaient se rendre au temple, à une fête religieuse ou familiale, ou pour faire leurs achats personnels, et toujours accompagnées de leur tuteur ou d’une esclave.

Même dans la maison, elles étaient assignées à la partie réservée aux femmes, le gynécée, situé d’habitude au premier étage.

les-danaides1-224x300

Par contre à Sparte, les filles faisaient de l’exercice, ce qui scandalisait les Athéniens puisque pendant l’exercice, on voyait leurs cuisses.

Les mariages étaient des unions de convenance et non d’amour véritable.

Il était hors de question pour la jeune fille en antiquité de choisir elle-même son époux, son tuteur décidait à sa place.

Une fois mariée, le mari devenait le tuteur, et la femme continuait à vivre à la maison comme avant.

La seule différence c’était que maintenant c’était elle qui la tenait.

Elle veillait à tout au quotidien, élevait les enfants, s’occupait des provisions, et surveillait les esclaves, faisait le tissage pour les vêtements de toute la famille.

C’est elle qui détenait les clefs de la maison, privilège que son époux pouvait toutefois lui retirer.

Qu’elle s’attarde un peu sur le pas de sa porte et une femme perdait sa réputation.

Quand il y avait des invités, elles ne pouvaient apparaître, l’homme sortait toujours seul, non seulement pour aller à son travail, ou participer à des affaires publiques, mais aussi pour rencontrer ses amis, ou se distraire aux jeux et repas.

Ses sorties

Il était autorisé aux femmes d’assister à des tragédies au théâtre, mais une femme respectable n’allait pas au théâtre quand on y jouait des comédies.

Les règles du Mariage

A tout moment l’homme pouvait répudier son épouse, néanmoins pas sans raison et sous certaines conditions, tout en étant marié, il pouvait entretenir une ou plusieurs concubines, se distraire avec des courtisanes ouvertement et sans avoir de comptes à rendre à personne.

Seules quelques voix à cette époque prêchaient une moralité égalitaire entre les époux, comme Aristote, Isocrate, Plaute.

Une femme qui trompait son mari était automatiquement répudiée, et l’homme surpris avec une femme mariée dans le meilleur des cas pouvait s’en tirer avec une amende, et dans le pire, avec le rapanismos, punition selon laquelle on lui glissait publiquement un radis dans l’anus !

Un homme pouvait aussi répudier sa femme si elle était stérile.

Par contre, selon une loi de Lycurgue (législateur spartiate), un époux âgé ou infécond pouvait présenter sa femme à un jeune amant dont elle pouvait concevoir un enfant que le mari reconnaissait ensuite comme le sien.

Un Spartiate aussi, lorsqu’il avait assez d’enfants de son épouse, pouvait la présenter à un de ses amis pour qu’il l’honore à son tour.

De nos jours

« Le mariage, c’est quand l’homme et la femme décident de ne faire plus qu’un.

Les problèmes commencent quand ils décident de choisir lequel. »

 

Etre femme au Moyen-Age… toujours sous le contrôle de l’Homme

image11-300x227

La question du statut des femmes au Moyen-Age renvoie à la misogynie masculine, qui fait de la femme un être faible et dangereux sur lequel on doit exercer un contrôle permanent mais la femme fait l’objet de respect et de protection.

Les médiévaux avaient compris que l’homme et la femme, apparemment opposés, sont en réalité complémentaires

(Il me semble après consultation de ces documents glanés sur le Web que l’Homme préhistorique avait lui aussi assimilé cette notion)

Que représentait le fait de naître femme à cette époque ?

image31-226x300

Entre viols, massacres, jeunes filles contraintes au couvent, ceintures de chasteté, où se trouve la réalité ?

Que représentait vraiment la femme médiévale ?

Jusqu’au XIème siècle, la condition de la femme est difficile Elle connaît une apogée entre le XIème et le XIIIème siècle..

La littérature courtoise

Ces 300 ans sont ceux de l’épanouissement de la littérature courtoise, des arts romans et gothiques.

A partir du XVème siècle, sa condition décline pour atteindre, au XIXème siècle, son niveau le plus bas.

Les reines de France ne seront plus couronnées, mais seulement épouses de rois.

Marie de Médicis est la dernière reine de France à avoir été couronnée.

Le mariage

image21-183x300

Un changement : le consentement des deux conjoints est nécessaire.

La cérémonie est sacralisée, bénie par un prêtre (mais il peut y avoir des exceptions).

Pour protéger la femme contre son mari, il est ordonné à celui-ci de lui constituer un douaire, un capital, dont le montant est fixé au tiers ou à la moitié de ses biens selon les régions.
A la mort de la femme, le douaire revient aux enfants de son époux, même si elle est remariée.

La répudiation est interdite.

L’adultère est sérieusement condamné.

Le divorce n’est autorisé qu’en trois cas après une enquête de moralité effectuée par un prêtre et la consultation de témoins :
– la stérilité ou l’impuissance ;
– la consanguinité étendue au 7° degré de parenté ;
– l’ordination ultérieure de l’un des conjoints (de nombreuses femmes furent obligées d’entrer au couvent à une certaine époque. Charlemagne, pour former des alliances, n’hésita pas à utiliser ce procédé).

En Ecosse, la cérémonie peut se passer de la bénédiction d’un prêtre. Il suffit que les deux conjoints affirment devant témoins être mari et femme pour que le mariage soit effectif.

Les droits    

Les femmes du petit peuple et les bourgeoises jouissent d’un assez grande liberté. Majeures à douze ans, elles sont libres de gérer leurs biens, de se marier, de voter même !
Bien des métiers leur sont accessibles.

 Pour la femme noble, il en va tout autrement.
Dans l’univers violent, agressif et viril des châteaux, elle ne compte guère. Son sort est lié à la terre, seule garantie du pouvoir. Ainsi est-elle une monnaie d’échange pour les seigneurs qui désirent accroître leurs biens et assurer une descendance.

En réalité, dans les classes élevées, il se négocie ou pire, il s’impose par le rapt.
Les fillettes sont promises parfois dès leur naissance à des hommes souvent bien plus âgées qu’elles.

Leur rôle est pourtant non négligeable puisqu’en l’absence de leur époux qui, lorsqu’il n’est pas en guerre, s’adonne à la chasse, c’est à elles de gérer et d’administrer leurs biens.

De plus, le mariage n’est pas si « indissoluble » en réalité qu’en théorie. Ainsi, il est fréquent que les hommes de noblesse aient des concubines qui donnent parfois naissance à ce que l’on appellera au onzième siècle des bâtards. Si l’épouse est incapable de donner naissance à un héritier, ces bâtards peuvent parfois hériter de leur père. L’épouse en question, stérile ou ne donnant naissance qu’à des filles, peut aussi être répudiée par son mari, ce dernier voulant s’assurer une descendance. C’est ce que fit notamment le roi Lothaire II en 855.

L’amour courtois lui accorde un nouveau prestige

Les fêtes de mai

On ne se marie jamais au mois de mai. Pour célébrer le retour du printemps, garçons et filles se réunissent pour chanter et danser dans les prés. Hommes et femmes se courtisent librement.
Les jeunes gens élisent leur reine, une femme mariée, qui se choisit un partenaire autre que son  » jaloux  » de mari.

Dans les châteaux les liens du de la parenté sont renforcés. La femme règne en maîtresse sur le petit monde des chevaliers et des écuyers, célibataires. On aime se distraire et les fêtes sont nombreuses: mariages, tournois, adoubements,…

Le prestige de « la DAME », l’épouse du seigneur est considérable dans le cœur des guerriers. Elle cristallise leurs rêves, leurs désirs, leurs espoirs. Le chevalier doit se montrer prêt à mourir héroïquement pour son amie, alors que celle-ci est censé le protéger par son amour et lui inspire vaillance et courage.
Mais l’union des cœurs devient le principe de toutes les vertus.
L’amour devient un art, une mystique, une exaltation de l’âme et une délicieuse souffrance.

image41-234x300

REGLES DE L’AMOUR COURTOIS

  1. Le mariage ne doit pas empêcher d’aimer
  2. Qui n’est pas jaloux ne peut aimer
  3. On ne peut accorder son cœur à deux femmes à la fois
  4. L’amour augmente ou diminue, il se renouvelle sans cesse
  5. L’amant ne peut rien obtenir sans l’accord de sa dame
  6. L’homme ne peut aimer qu’après la puberté
  7. A la mort de son amant(e), un délai de deux ans est nécessaire avant de s’adonner à un nouvel amour
  8. Personne ne doit être privé de l’être aimé sans la meilleure des raisons
  9. On ne peut aimer sans y être incité par l’amour
  10. Amoureux n’est pas avare
  11. L’amant doit aimer une femme de condition supérieure à la sienne
  12. Le parfait amant ne désire d’autres étreintes que celles de son amante
  13. L’amour doit rester secret s’il veut durer
  14. La conquête amoureuse doit être difficile : c’est ce qui donne son prix à l’amour
  15. Le parfait amant pâlit en présence de sa dame
  16. Quand un amant aperçoit l’objet de son amour, son coeur tressaille
  17. Un nouvel amour chasse l’ancien
  18. Seule la vertu rend digne d’être aimé
  19. Lorsque l’amour diminue, puis disparaît, il est rare qu’il reprenne vigueur
  20. L’amoureux vît dans la crainte
  21. La jalousie fait croitre l’amour
  22. Lorsqu’un amant soupçonne son amante, la jalousie et la passion augmentent
  23. Tourmenté par l’amour, l’amant dort peu et mange moins
  24. L’amant doit agir en pensant à sa dame
  25. Le parfait amant n’aime que ce qu’il pense plaire à sa dame
  26. L’amant ne saurait rien refuser à celle que son coeur a élue
  27. L’amant n’est jamais rassasié des plaisirs que lui apporte sa dame
  28. Le plus petit soupçon incite l’amant à soupçonner le pire chez sa bien-aimée
  29. Amour ne rime pas avec luxure
  30. Le véritable amant est obsédé sans relâche par l’image de celle qu’il aime
  31. Rien n’empêche une femme d’être aimé par deux hommes et un homme d’être aimé par deux femmes.

On peut rêver!

image51-300x160

*Ainsi épuré du réalisme de l’amour chevaleresque, la Fin’Amor répond donc à quelques critères

L’amour est obligatoirement adultère.
Les mariages nobles n’étant pas une affaire de sentiments, la passion ne peut être trouvée qu’ailleurs. L’échange des cœurs, la fidélité promise, n’engage alors plus les biens, mais les personnes.

L’amour exige le secret, pas seulement pour son caractère adultérin, mais aussi parce qu’il est une chose trop grave pour être divulgué.

La dame est toujours de condition supérieure à celle de son amant, un chevalier célibataire.
L’attitude de ce dernier, calquée sur le système féodal, doit être pleine d’humilité, de réserve et de soumission. Il est son  » homme-lige « , son vassal, d’une loyauté et d’une fidélité sans faille.
En retour, la dame et l’amour ont le pouvoir d’inspirer au chevalier toutes les vertus, valeur morale et parfaite courtoisie.
(Croyance : seul l’amour peut mener l’homme à la perfection morale puisqu’il engendre et développe toutes les vertus).

La dame est lointaine, inaccessible, nimbée de mysticisme.
Dans sa conquête amoureuse, le chevalier est confronté à des obstacles, des épreuves.

Ce peut être : le mari jaloux, l’éloignement de la personne,… Il faut être prêt à mourir pour l’élue.

En retour, la dame accorde à son amant un baiser, une étreinte, ou la joie d’admirer sa nudité.

La chasteté est la fois l’épreuve et la récompense suprême : la petite cérémonie de l’ assag (l’essai). Elle donne à la dame le moyen de vérifier dans quelle mesure son ami est capable de la respecter, alors que, couché à côté d’elle, il est dans une situation extrêmement tentatrice. Tous les subterfuges érotiques, baisers, étreintes, caresses, sont autorisés, à condition de ne pas en venir au fait.

Mais, « que ce soit à travers le « jeu » de la courtoisie ou le mariage, la femme du Moyen-Âge demeure un objet. Investigatrice du péché originel, on soupçonne la femme de porter l’hérésie, de porter le maléfice, le poison. Le sexe féminin est considéré impétueux, incapable d’assouvissement et dévorant. Les chevaliers n’ont qu’un seul remède pour vaincre ces corrompues et corruptrices dont Ève est l’image originelle: le mariage. En effet, ce dernier désarme totalement la femme en la rendant mère. Pour elle, une grossesse n’attend pas l’autre, et ce, avec une chance sur deux d’en mourir. Ceci favorise… la polygamie. »

Après le Mariage pour tous, on y vient doucement…

Les canons de la femme

À partir du XIIIème siècle, la femme idéale doit être élancée, avec la taille mince, les jambes longues, la poitrine haute et petite : les gros seins sont bannis: les femmes qui ont une trop forte poitrine doivent la bander.

Ce n’est pas encore l’époque du 95 F et des prothèses.

Cette silhouette évolue ensuite pour prendre la forme incurvée d’un S: la tête légèrement inclinée vers l’avant, la poitrine effacée, le ventre et les hanches projetés vers l’avant.

La maternité

Si ne pas être en mesure d’avoir des enfants met l’avenir de son mariage en danger, en revanche, accoucher, au Moyen Âge, à cause du manque d’hygiène et du peu de moyens dont disposent les sages-femmes, est risqué.

On n’autorise les césariennes que sur les femmes décédées, ce qui fait que bien des femmes meurent en couches. De plus, comme on ne peut déceler les grossesses très tôt, les femmes désirant se faire avorter courent le risque d’y rester.

Le Moyen Âge se résume donc en gros par un taux de mortalité en couches assez élevé et l’infanticide ainsi que l’abandon des enfants comme étant les deux méthodes les plus répandues pour se défaire des enfants non désirés.

La prostitution

On dit souvent que la prostitution est le plus vieux métier du monde. Que cette affirmation soit vraie ou non, il reste qu’au Moyen Âge, ce métier existe. D’ailleurs, pendant un certain temps, au Moyen Âge, l’Église contrôle la prostitution qui est chose légale. Cependant, il est interdit aux femmes mariées, aux religieuses et aux enfants de s’y livrer. De plus, les femmes doivent être de l’extérieur de la ville afin d’éviter l’inceste. Habituellement, les prostituées sont des servantes, des filles rejetées par leur famille après un viol ou une grossesse clandestine et celles qui n’ont pu se trouver du travail. On ne peut généraliser quant au traitement des prostituées au Moyen Âge, car la situation a varié d’un siècle à l’autre. Par contre, une chose est certaine, le 11ème et le 13ième siècle furent des époques où l’on fit beaucoup pour le relèvement des prostituées. L’Église considère alors ces femmes non comme des « filles perdues », mais comme des « brebis égarées ». Elle les autorise à former une corporation avec tous les privilèges qui y sont attachés. Le pape Innocent III, dans une bulle de 1198, promet même la rémission des péchés aux hommes qui épouseraient une fille de joie…

Le viol

Mais la prostitution ne suffit pas, au Moyen Âge tout comme aujourd’hui, à contrôler les « menaces » pesant sur les jeunes filles et les femmes mariées. En effet, parmi les crimes commis au Moyen Âge, il y a le viol. La personne ayant commis un tel acte est punie, mais elle ne l’est pas toujours de la même manière. En effet, si la victime est une religieuse, une femme mariée ou une vierge, l’agresseur peut être pendu pour ce qu’il a fait. Cependant, s’il s’agit d’une femme d’une humble condition (une servante par exemple), il s’agit alors de verser à la victime ou à sa famille une indemnité. La punition est donc tributaire du statut social de la femme.

La vie professionnelle de la femme

Les femmes, au Moyen Âge, participent activement à la vie économique.

En ville, elles travaillent notamment dans le commerce, dans le secteur du textile et en alimentation. D’ailleurs, dans le petit commerce d’alimentation, les femmes sont majoritaires. Aussi, les industries qui apparaissent comme le prolongement d’activités domestiques leurs sont plus ou moins réservées: la boulangerie, la fabrication de la bière (en Angleterre, les femmes ont le monopole de la bière et de l’industrie laitière).

En campagne, elles aident également leurs époux notamment en aidant à faire la moisson et la fenaison.

Lingères, bonnetières, couturières, tavernières, blanchisseuses sont donc des métiers que les femmes du Moyen Âge ont occupés, mais il ne faut pas pour autant croire qu’elles étaient considérées égales aux hommes.

En effet, les salaires féminins sont, dès cette époque, très inférieurs à ceux des hommes; le travail à domicile, qu’aucune organisation professionnelle ne défend, accuse des rémunérations particulièrement basses, tant à la ville qu’à la campagne.

Femme d’aujourd’hui, qui es-tu ?

Les femmes et leurs corps, meilleurs ennemis?

…c’est la question du rapport au corps qui a été posée: comment vivent-elles avec lui au quotidien? Comment le perçoivent-elles? Joue-t-il un rôle décisif dans leur vie? La réponse, on le découvre, est complexe. Ce corps, reflet de leur identité, elles n’en sont pas toutes satisfaites. Mais peu importe, elles ont choisi de ne pas lui attribuer de rôle décisif. Et plutôt que de chercher à le façonner, elles semblent s’affairer aujourd’hui à l’entretenir. Les femmes et leurs corps: meilleurs ennemis?

A lire sur le site: Quatre regards complémentaires pour nous éclairer sur la position de la femme dans nos sociétés contemporaines, grâce à Denise, retraitée, Camille, lycéenne de 15 ans, Laura, employée chez un fleuriste ponot et Agnès

Denise : « attention à ne pas se prendre pour des hommes ! »  : Elle a surtout beaucoup plus de liberté qu’autrefois, ce qui lui donne plus d’assurance mais aussi la liberté de travailler.

Camille : « la galanterie, toutes les femmes y sont attentives et l’apprécient »: Je pense qu’elles s’investissent mieux dans ce qu’elles entreprennent.

Laura : « surtout, on a la chance de pouvoir être mères !  » On a beaucoup plus de qualités ! Déjà, je crois qu’on est plus douces, plus sentimentales. Et surtout, on a la chance de pouvoir être mères !

Agnès : « l’élégance, c’est aussi la simplicité » Elles ont la volonté de réussir car il y avait moins d’égalité il y a 20 ou 40 ans, donc il a fallu se battre, mais aussi l’organisation dans le travail, avec un certain sérieux

Dit comme ça je ne suis pas certaine que la Femme libérée a gagné quelque chose.  Il ne vous reste plus qu’à relire soigneusement ce qui précède et vous en tirez peut-être comme moi les conclusions qui s’imposent.

Au travail ? il semblerait que l’embauche et les salaires soient toujours inferieurs à ceux des hommes

En amour? Bof! peut-mieux faire

En ce qui concerne son statut social: Re-bof !

En ce qui concerne son comportement:

 « Il n’y a que dans ces courts instants où la femme ne pense plus du tout à ce qu’elle dit qu’on peut-être sûr qu’elle dit
vraiment ce qu’elle pense. » Georges Feydeau (au siècle dernier)

Pour les femmes d’Ailleurs : « Sans laïcité, pas de liberté ». C’est le thème de cette année

Thème 2013: Femmes  » défendre la laïcité « , c’est aussi défendre notre liberté !

« Le cri 2013 » Règlement des concours 2013

Un spectacle

« Pour redonner à Louise Michel, injustement oubliée de l’histoire et des femmes, la place qui lui revient »

Née en 1830, fille de Marianne Michel, servante et de père inconnu, elle est élevée dans un vieux château délabré et glacial envahi d’animaux…
Petite fille sauvage et intrépide, insurgée, déjà, elle vole ses grands-parents pour donner aux pauvres.
Son rêve : être poète comme Victor Hugo. Jeune fille insolente et fougueuse, elle menace un prétendant de lui faire des cornes plus grandes que celles d’un cerf. Institutrice, elle use de méthodes très (trop) modernes. Condamnée à la déportation à vie au bagne de Nouvelle-Calédonie, elle répertorie la faune et la flore, apprend les langages canaques, devient leur « cenere » (soeur) et étudie les cyclones ! À son retour et jusqu’à sa mort à 75 ans, quand elle n’est pas en prison, elle continue sa « longue marche » pour ce monde meilleur auquel elle a décidé de croire, malgré tout, une fois pour toute et pour toujours…

02-calamity-louise-226x300

Calamity… Louise

« Allons, l’art pour tous, la science pour tous, le pain pour tous ;
l’ignorance n’a-t-elle pas fait assez de mal et le privilège du savoir
n’est il pas plus terrible que celui de l’or ?… »
L. Michel

Un spectacle inspiré de ses mémoires de Louise Michel, rythmé par ses poèmes, cassant la chronologie pour évoquer son combat sans relâche pour la liberté.

Ce spectacle raconte les valeurs et les passions qui ont guidé cette Femme tout au long de sa vie : son désir de liberté, son rejet de toutes les formes de convention, son insatiable curiosité, son respect pour les plus faibles et les enfants, sa passion pour la poésie, son humour et son insolence, son intrépidité ainsi que le combat qu’elle menait contre toutes les injustices.

Gisèle Martinez s’est attachée à restituer le plus fidèlement possible l’écriture de Louise Michel. Mais c’est sa propre vision du personnage qu’elle met en scène. Cassant la chronologie, insérant des dialogues, elle raconte, elle joue, elle chantonne et propose un portrait sensible, attachant et souvent drôle de celle qu’on appelait “la vierge rouge”.

Femmes d’exception (document INA)

010203

 

 

 

050406

 

 

Six femmes d’exceptions parmi tant d’autres, célébrées ou non, connues ou inconnues. La femme a toujours oeuvré avec amour, courage et ténacité pour avoir l’accès à la liberté, au savoir, aux savoir-faire et au faire-savoir, et ceci à  toutes les périodes de l’Humanité, à tous les niveaux et dans toutes les places qu’elles ont occupées dans la Société. Mais le chemin est encore long vers la véritable liberté et la réelle indépendance.

Merci à toutes les femmes qui ont résisté, qui résistent et qui résisteront encore à l’image qu’à tout prix on veut leur faire assumer.

Et que chacune soit persuadée qu’elle est seule à décider de ce qui est le mieux pour elle.

Comme on ne peut pas tout lire et tout savoir , je vous ai fait partager ici quelques unes de mes lectures et réflexions sur un sujet qui est loin d’être clos.

Merci à tous ceux ceux qui auront le courage de lire et peut-être de donner ici leurs impressions.

Ecoutez

Cookie Dingler  « Femme libérée »

 

 

Quelques-uns des sites consultés

Site officiel Journée de la Femme

La Psychothérapie et les Femmes

20 minutes

Women day 2013

https://www.google.fr/search?q=Journ%C3%A9e+internationale+de+la+femme&oi=ddle&ct=womens_day_2013-1055007-hp

Hominidés

Femmes de la Préhistoire

Le statut de la femme dans l’Antiquité

La condition de la femme en France au Moyen-Âge

Publié dans 2013, Evénements, Femmes, Jounée de la femme | 4 Commentaires »

Remettez vos pendules à l’heure

Posté par ENO filles le 27 octobre 2012

Remettez vos pendules à l'heure dans 2012 01

Ce week-end on change d’heure.

Dimanche à 3h00 on reculera d’une heure,

Horloges, montres, réveils, mp3, portables  et télés…

Tous ces objets qui nous donnent l’heure.

Pour les geeks bien équipés tout se fera  sans y toucher.

Pour les autres quelle corvée!

Mieux vaut le faire avant de vous coucher.

Le lundi, une heure de plus  vous dormirez.

D’ailleurs en ce qui me concerne, c’est déjà fait.

Ma pendule interne a déjà compris.

Depuis la nuit des temps !

Ou le temps de la nuit.

 

Oui ce week-end,

Une heure de plus vous dormirez.

Quand à 7 heures vous vous lèverez,

Au lieu du  « 6 heures » quotidien

Ce n’sera que  « bon’ heure »,

Bonne heure de gagnée

A récupérer,

De vos tracas de la journée.

Le temps,

Vous le vivrez

Pendant que vous sommeillerez.

Les rêves sont parfois

Meilleurs que la réalité.

Alors pourquoi ne pas en profiter?

Bon changement d’heure à tous.

whaa Beaudelaire dans Changement d'heure

 

L’horloge

« Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : ” Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton cœur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible,

Le plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! – Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or !

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! « 

Charles Baudelaire, Les fleurs du mal

dormir-et-deprime-288x300 changement d'heure dans Hiver

« Profite de chaque instant car il est court
Aussi insidieux qu’il soit car il sait que tu le regretteras
Il te rappellera à tes espoirs, tes joies et tes amours
En te soufflant ” tu ne les revivras pas “

attention-300x300 heure d'hiver dans Nature Jardin Météo Saisons

Alors chat-va cette fois?

Avril, j’avance

Octobre, je recule

 

07-explique-par-le-chat-300x259 hiver 2012

Alors, Monsieur le Président, dites-moi?

retraites1-300x200

 

Et si vous n’êtes pas contents …

 

changez-de-monstre-256x300

 

EN SAVOIR PLUS – Petit memento du changement d’heure

Pourquoi le changement d’heure?

02-mode-demploi-300x214

Eternelle question ! Le changement d’heure a été institué en France en 1975 suite au choc pétrolier de 1974 avec l’objectif d’effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage.

Il s’agit de faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel.

« Le changement d’heure permet d’économiser l’équivalent de la consommation d’électricité d’une ville de 250.000 habitants, comme par exemple Nantes, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

Plusieurs associations, notamment l’Association contre l’heure d’été double (ACHED), dénoncent ces changements d’heure et leurs effets nocifs sur la santé et jugent également discutables les économies d’énergies ainsi réalisées. »

Mauvais pour les vaches

Le temps d’adaptation de l’œil des bovins au changement d’éclairement est six à sept fois plus long que pour l’homme : quand il nous faut dix secondes pour nous habituer à l’obscurité, il leur faut une minute.

Et voici le résultat.

calder_vache-300x200

Celle-ci s’est adaptée !!!

vache-qui-rit

 

 

Depuis 1998 pour l’ensemble des pays de l’ Union Européenne :

Pour faciliter les transports, les communications et les échanges au sein de l’Union Européenne, il a été décidé d’harmoniser par directive du Parlement Européen et du Conseil, les dates de changement d’heure. Ainsi:

- le passage à l’heure d’été intervient le dernier  dimanche de mars à 2 heures du matin

 On avance d’une heure. A deux heures du matin on ajoute + 1 heure : il sera trois heures

- le passage à l’heure d’hiver  intervient le dernier dimanche d’octobre à 3 heures du matin.

On recule la pendule d’une heure. A trois heures du matin, il sera deux heures.

Et si vous voulez rajouter vos commentaires, j’en serai enchantée.

Les prochaines dates

28 octobre 2012- On recule
3 mars 2013 – On avance

27 octobre 2013 – On recule
30 mars 2014 – On avance d’une heure 

26 octobre 2014- On recule

 

 

 

 

Publié dans 2012, Changement d'heure, Hiver, Nature Jardin Météo Saisons | 2 Commentaires »

JO 2012 Les résultats

Posté par ENO filles le 5 août 2012

« Si  vous gagnez sans progresser, vous  ne serez jamais champion »  John  McEnroe

 

L’actu des jeux en continu

 

 

JO 2012 Les résultats dans 2012

 

* 1ere journée – Samedi 28 juillet

n’a pas été une journée faste pour les Français aux Jeux olympiques. Pas la moindre médaille.

*JUDO Le judoka  Sofiane Milous est resté au pied du podium du tournoi olympique de judo dont il voulait atteindre la première marche.

Laëtitia Payet elle aussi est effondrée. La judokate a été sortie en toute fin de combat par la Brésilienne Sarah Menezes qui a décroché ensuite la médaille d’or.

*l’équipe masculine de tir à l’arc, elle a été éliminée en quart de finale

*les Françaises se distinguent en sports collectifs

Les handballeuses Françaises se sont offert le luxe de commencer le tournoi olympique en renversant 24 à 23 la Norvège, championne olympique, du monde et d’Europe en titre. Un superbe exploit pour la France, vice-championne du monde en 2009 et 2011, qui peut viser une première médaille olympique à Londres.

En basket, l’équipe de France féminine a, elle aussi, parfaitement démarré son tournoi olympique. Elle a remporté face au Brésil (73-58), un match déjà crucial dans l’optique de la qualification pour les quarts de finale.

En football elles ont su redresser la tête samedi. Elles ont écrasé la Corée du Nord 5-0, à Glasgow, marquant quatre buts lors de la deuxième mi-temps.

Un Sud-Coréen aveugle bat le record du monde de tir à l’arc

 Dopage… Ca commence:

L’haltérophile albanais Hysen Pulak a été exclu pour contrôle positif à un stéroïde anabolisant.

 

« Non loin est le jour où le dopage ne sera rien de plus qu’un moyen de s’élever… à la moyenne ! »

Mathieu Harvey. Nos athletes devraient y réfléchir.

La délégation française, composée de 337 athlètes, a ouvert dimanche 29 juillet son compteur de médailles aux Jeux olympiques de Londres (Royaume-Uni). FTVi liste les médailles remportées.

2eme journéee – Dimanche 29 juillet,

La délégation française, composée de 337 athlètes, a ouvert dimanche 29 juillet son compteur de médailles aux Jeux olympiques de Londres (Royaume-Uni).

en direct de Londres, les premières demi-finales et finales de natation, du cyclisme et les phases éliminatoires de handball et de basket.

- Natation : Manaudou échoue dès les séries au 100 m dos

- Tir à 10 m : la tireuse Céline Goberville décroche la 1e medaille française (argent)

- Deuxième athlète suspendu pour dopage aux Jeux : la gymnaste artistique ouzbèke Luiza Galiulina a été contrôlée positive à la furosémide. Sa suspension est provisoire pour l’instant.

- Médaille de bronze pour la Française Priscilla Gneto  troisième du tournoi olympique de judo en moins de 52 kg

Le Sud-Africain Van der Burgh a remporté l’or au 100 m brasse en 58 secondes et 46 centièmes.

 

 JO Londres 2012 dans ENO

 

Deux médailles pour la France.. c’est peu mais ce n’est que le début. Pour vous faire patienter quelques images intéressantes.

Tout sur la Reine

« Le 6 février 1952, Elisabeth II accédait au trône. Soixante ans plus tard, elle règne toujours sur le Royaume-Uni et le Commonwealth »

J’en aimerais bien une, moi aussi !!! de Reine !!! Ben oui !

La-reine médailles dans J.O

 * JO/natation : Camille Muffat décroche la première médaille d’or française dans le 400m nage libre

Et voilà, c’est parti !!!!

God Save the Queen!

Sensation à Londres ! La France nage dans l’or !!!

L’équipe de France a remporté la médaille d’or du relais 4×100 nage libre. Une performance aussi incroyable qu’inattendue en 3:09.93. Yannick Agnel, dernier relayeur des Bleus a devancé les Etats-Unis et la Russie.

La suite demain.

 

* 3eme journee – LUNDI 30 juillet 
Ugo Legrand Medaille de Bronze en Judo moins de 73kg Homme

Automne Pavia Medaille de Bronze en Judo moins de 57kg fémme

Yannick Agnel Medaille d’OR en Natation 200 mètres nage libre Homme

Après la médaille de bronze de Priscilla Gneto dimanche, Automne Pavia en – 57kg a remporté une nouvelle médaille de bronze, la cinquième de la délégation française lors de ces jeux olympiques.

* 4eme journee – MARDI 31 JUILLET 

L’après-midi de la 4e journée aux Jeux de Londres.

Au lendemain de son 100m remarquable lors du relais médaillé d’or, Yannick Agnel était des plus attendus pour la finale du 200m  nage libre.

On l’imaginait tutoyer les meilleurs, il a littéralement survolé sa course ! Parti le plus vite, le nageur de 20 ans a réalisé la course parfaite pour remporter sa course pour s’imposer en 1:43.14. Il a ainsi décroché une deuxième médaille d’or en deux jours.

A la clé, la troisième meilleure performance de tous les temps. Son précédent record de France, de 1:44.42, établi lors des championnats de France cette année, a littéralement volé en éclats ! Derrière lui, le Coréen Park et le Chinois Sun termine ex-æquo en 1:44.93. Loin, très loin, à 1 seconde et 6 dixièmes derrière Agnel !

Tony Estanguet en OR Slalom Canoe JO 2012
3ème titre Olympique pour Tony Estanguet en slalom de canoë. Tony Estanguet, 34 ans, a réalisé la course parfaite et s’impose de nouveaux aux JO après Sidney en 2000 et Athène en 2004  dans sa discipline le slalom en canoë monoplace.

la France est la 3eme nation au classement des médailles derrière la Chine et les USA… cocorico !!!

Tony Estanguet offre la quatrième médaille d’or à la délégation française en canoë slalom, devenant au passage le premier Français triple champion olympique de l’histoire après ses titres à Sydney et Athènes (2000, 2004 et 2012).

Le Palois, également trois fois champion du monde (2010, 2009, 2006), a signé le meilleur temps de la finale sur le bassin de Lee Valley, devançant l’Allemand Sideris Tasiadis, médaillé d’argent. Le Slovaque Michal Martikan, champion olympique à Atlanta en 1996 et à Pékin en 2008, a dû se contenter du bronze. Sur le parcours, Estanguet a dominé tous ses adversaires en faisant un parcours sans-faute, alors que le Slovène Benjamin Savsek, qui partait en avant-dernière position a totlament manqué sa finale pour finir 8e et dernier. L’Espagnol Ander Elosegi échoue au pied du podium.

« C’est un moment très très fort pour moi aujourd’hui, parce que j’ai dû bien batailler pendant quatre ans pour me qualifier et pour revenir à mon meilleur niveau. Ça n’a pas été simple après Pékin de me relancer, et là, une course comme celle-là, c’est comme dans un rêve. Je savais que ça allait être dur, je savais que ce ne serait sûrement pas une manche extraordinaire qu’il fallait sortir, juste ne pas faire d’erreurs. Et j’ai réussi à le faire au bon moment. »

La ministre des Sports Valérie Fourneyron, présente sur le bassin, a salué une « victoire magnifique ». « C’est probablement l’athlète qui symbolise le mieux les valeurs de l’olympisme. Cela fait quinze ans que Tony Estanguet est au plus haut niveau mondial, c’est une juste récompense.

La France compte désormais 8 médailles (4 or, 1 argent et 3 bronze).

Judo

Schmitt (-81kg) éliminé. Gevrise Emane médaille de bronze en -63kg

Camille Muffa s’offre l’argent en 200m nage libre.

22h Encore une médaille pour la France, d’argent cette fois pour Yannick Agniel dans le relais 2x 400 m. Les USA remportent l’or. Difficiles à battre.
- Relais 4*200m homme Medaille d’Argent en Natation 4*200 mètres nage libre homme (Amaury Leveaux, Gregory Mallet, Clément Lefer et Yannick Agnel)

*5eme journée – Mercredi 1er août – Le meilleur des JO du jour 

Lucie Décosse a remporté l’or dans le tournoi féminin de judo en moins de 70 kg. Un judo offensif, un ippon éclair, et une finale maîtrisée de bout en bout.

La France a assisté avec liesse au triomphe de la judoka Lucie Décosse, impériale médaille d’or des -70 kg, et à l’avènement du relais 4×200 m nage libre féminin, médaillé de bronze, soit les douzième et treizième podiums de la délégation française.

Les treize médailles françaises aux JO en vidéo

cliquez sur le lien: http://www.francetvinfo.fr/retour-sur-les-medailles-francais-aux-jo-de-londres_124075.html

Une médaille de bronze pour Le relais 4×200 m nage libre, composé de Camille Muffat, Ophélie Cyrielle Etienne, Charlotte Bonnet et Coralie Balmy, remporte une belle médaille de bronze, derrière les intouchables Américaines et Australiennes. Une revanche par rapport à 2008, où les relayeuses avaient terminé 4e.

Aux JO, quand ça veut pas… ça veut pas

Aux Jeux olympiques de Londres, il n’y a pas que des gagnants souriants et des médaillés extatiques. Il y a une foule d’athlètes nettement moins heureux. Il y a ceux qui cassent leur pagaie de rage, ceux qui perdent une dent au cours de leur combat ou ceux qui tirent sans même viser le but au handball.

Il y a aussi des champions qui se font éliminer par d’illustres inconnus, comme Roger Federer, mercredi 1er août. Aligné en double aux côtés de Stanislas Wawrinka, le tennisman suisse a été sorti dès le deuxième tour par les Israéliens Jonathan Erlich et Andy Ram.

* 6eme journée – Au programme de ce jeudi 2 août

Les seigneurs des anneaux sont de retour

L’épreuve du jour : Cyclisme sur piste – Vitesse par équipes Hommes

Début des épreuves cyclistes sur piste où la France, emmenée par Grégory Baugé. Triple champion du monde en individuel (2009, 2010, 2012), « Le Tigre » est prêt à rugir.

Sur le tatami, la Française Audrey Tcheuméo peut créer l’exploit en -78 kilos.

12h24 Audrey Tcheuméo s’est qualifiée pour les quarts de finale après avoir battu sur ippon, et en 30 secondes de combat, l’Ukrainienne Marina Pryshcepa. La championne du monde et d’Europe 2011 avait aisément éliminé la Canadienne Amy Cotton sur yuko au premier tour.

La finale à suivre : le 100m nage libre Femmes:

la jeune Tricolore Charlotte Bonnet (17 ans) s’est révélée un peu tendre des les séries 

La natation française est en eaux troubles ce jeudi.

Laure Manaudou éliminée en séries du 200m dos

La championne olympique du 400 m nage libre en 2004 à Athènes a fini 8e et  dernière de sa série en 2:14.29.

Florent Manaudou a réussi son entrée en lice. Sur le 50m nage libre, le spécialiste du papillon a terminé à la 3e place de sa série et a décroché le 6e temps des engagés. A 21 ans, il a signé une performance prometteuse en 22.09. Les demi-finales auront lieu à 20h30, dans la piscine olympique de Londres.

Coralie Balmy a réussi à se qualifier de justesse pour la finale du 800m nage libre. Médaillée du bronze sur le 4x200m nage libre mercredi soir, Balmy a conclu sa course en 8:27.15, son meilleur temps de la saison. Elle a ainsi décroché le 8e et dernier temps qualificatif des séries. Envisager une médaille, en revanche, semble utopiste

Aviron: Azou-Delayre en finale du deux de couple poids légers

Le tandem tricolore a terminé en 6:37.29 dans l’ombre des favoris champions olympiques en titre (6:36.62),

La France  – Ysaora Thibus, Astrid Guyart et Corinne Maitrejean – qualifiée en demi-finale du fleuret dames par équipes    

Emilie Fer a été sacrée championne olympique du slalom en kayak monoplace. Revivez la course d’Emilie Fer

Klauss Gauthier et Matthieu Peche ont terminé 4ème de la finale du Canöe biplace.  

* 7eme journée – Vendredi 3 août
Les résultats français:

Aviron Deux de pointe – H
Argent Germain CHARDIN
Argent Dorian MORTELETTE

17 médailles à ce jour.
Or: 6
Argent: 5
Bronze: 6 un peu juste, mais bon! Je suis sûre que les Français assureront.

Monseñor, il est l’or..
+100kg: Teddy Riner champion olympique, 7e médaille d’or pour la France
C’était son rêve depuis des années et il l’a fait. Teddy Riner est champion olympique en judo lors des jeux olympiques de Londres.
C’était le favori dans la discipline et malgré la pression et l’enjeu, il l’a eu sa médaille d’or. Il n’imaginait pas en avoir une autre que celle-ci et c’est donc une grande joie pour le français qui a pleinement rempli son contrat.
Alors qu’il s’était facilement qualifié jusqu’en finale avec des adversaires qui refusaient bien souvent le combat, il a quand même fallu battre ce russe, Alexander Mikhaylin.
Le rendez-vous était pris à 17h10 précise. L’ultime combat pour Riner à ne pas rater.
Et c’est une belle victoire de Riner avec un waza-ari.

Médaille d’argent en aviron pour Chardin-Mortelette…

Florent Manaudou prend l’OR dans la piscine des JO
Incroyable exploit de Florent Manaudou qui remporte la médaille d’or du 50m nage libre aux JO de Londres ! Le frère de Laure a véritablement fait sensation en battant son record de 46 centièmes sur la distance, et s’impose, à la surprise général, devant l’américain Jones et le brésilien Cielo.

En conclusion, Vendredi, le nombre de titres olympiques (7) remportés à Pékin en 2008 avait été dépassé par la victoire surprise de Florent Manaudou dans le 50m nage libre et celle, attendue mais magistrale, de Teddy Riner.

* Samedi 4 août … Et  au huitième jour des Jeux, la France remporta trois médailles

Le palmares à ce jour:

Pays                           Or          Ag     Brz     Total
1 États-Unis.                 21          10        12         43
2 Chine.                         20          13          9         42
3 Corée du Sud.              9           2          5          16
4 Grande-Bretagne.      8           6          8          22
5 France.                         8            5          6          19

17 h. Tir : le Bronze pour la Française Delphine Reau-Racinet

Deux nouvelles médailles de bronze pour la France ce samedi.

17h30 Le double français Gasquet/Benneteau et la tireuse Delphine Reau-Racinet ont accroché le Bronze au tableau hexagonal.
Benneteau et Gasquet s’avancent sur la 3e marche du podium pour recevoir la médaille de bronze, très souriants

Tsonga-Llodra, les argents doubles
Le samedi, pas de titre, mais un exploit pour le tennis français qui place deux paires (Llodra-Tsonga et Benneteau-Gasquet) sur les deuxièmes et troisièmes place:

Les Français Jo-Wilfried Tsonga et Michael Llodra doivent se contenter de l’argent et savourent malgré la défaite en finale cette médaille olympique.
L’or fut pour les Bryan, public debout pour l’hymne américain, comme le veut la tradition
La paire américaine composée des frères Bryan a remporté la finale de double face au duo français Jo-Wilfried Tsonga-Michaël Llodra (6-4, 7-6).
Les deux Tricolores, qui ont payé les efforts consentis en demi-finale la veille, ont pourtant soutenu jusqu’au bout la comparaison face aux numéros un mondiaux.
Bob et Mike étaient tout simplement trop… Bryan.
Avec un patronyme comme ça, quel autre métal que l’or pouvaient-ils viser ? Bronzés à Pékin, les deux frères ont enfin décroché l’un des seuls titres qui manque à leur fabuleux palmarès. Et ce n’est que justice.
Les Américains, de par leur complémentarité exceptionnelle, font partie des meilleures équipes de l’histoire du tennis. Si ce n’est la meilleure.
Jo-Wilfried Tsonga et Michaël Llodra ont bien tenté de déjouer la logique mais ils étaient certainement un poil trop juste physiquement pour ébranler le duo de l’Oncle Sam.
Nul doute que la formidable demi-finale des Français face aux Espagnols Lopez-Ferrer, et ce dernier set d’anthologie (19-17), ont pesé dans les jambes…

Breakée d’entrée de match, la paire française courait après le score et, après quatre balles de débreak ratées à 3-4, elle devait céder la première manche.
Encore plus présents dans le second set, Tsonga et Llodra parvenaient à pousser les Bryan au jeu décisif mais, à bout de forces et de nerfs, ils craquaient dans ce jeu décisif (sept points à deux).

En tir, dans l’épreuve de la fosse olympique, du bronze pour Reau-Racinet

Pas moins de 25 médailles sont en jeu ce « Super samedi » qui a vu l’entrée en lice des superstars de l’athlétisme et notamment de la discipline reine du 100 m.

La moisson de médailles française se poursuit – 22 pour l’instant (8 or-6argent-8 or).

Dernière minute!

Des raquettes d’argent et de bronze.

Le tennis français était à la fête

* 9e journée – Palmarès des médailles du Dimanche 5 août

C’est la mi-temps des Jeux Olympiques à Londres, mais pas de pause dans la course aux médailles…

Hélàs en Escrime : aucune médaille pour la France aux JO, une première depuis 1960

Deux grosses chances de médailles aujourd’hui avec Bryan Coquard  – Cyclisme-  et Mahiedine Mekhissi-Benabbad - Hommes 3 000 m steeple Finale- notamment.

Source : http://www.sport-news.fr/liste-francais-5aout-2012-jo-londres.html#ixzz22gK6XK71

* 10eme journée – Lundi 6 aout: Seconde semaine des Jeux Olympiques de Londres

Dopage, ça continue

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) a annoncé mercredi que neuf athlètes avaient récemment été sanctionnés pour dopage, dont l’Ukrainienne Nataliya Tobias, médaillée de bronze du 1500 m féminin aux Jeux Olympiques de Pékin.

Six athlètes ont été convaincus de dopage sur la base des variations anormales de leur passeport biologique, tandis que trois autres à partir d’analyses complémentaires menées sur les échantillons antidopage qu’ils avaient fourni aux Championnats du monde à Daegu à l’été 2011. Ces dernières, les Ukrainiennes Nataliya Tobias et Antonina Yefremova, ont été contrôlées positives à la testostérone, et la Bulgare Inna Eftimova à l’hormone de croissance.

Deux athlètes moldaves contrôlées positives: La lanceuse de marteau moldave Marina Marghieva qui devait participer aux JO de Londres, et sa compatriote Natalia Artyk, spécialiste du lancer du disque, ont été suspendues à la suite d’un contrôl…

Le dopage est difficilement évitable en raison des performances exigées sans cesse revues à la hausse. Ou cela s’arrêtera-t-il?

*11eme journée – Mardi 7 aout - Deux médailles de bronze 

Hamilton Sabot apporte à la gymnastique française sa première – et seule – médaille des Jeux. Pour le dernier jour des épreuves, le jeune homme de 25 ans termine troisième des barres parallèles et repart avec une médaille de bronze.

Deuxième médaille de bronze de la journée avec le lutteur Steeve Guénot. Champion olympique à Pékin en 2008, le Français repart de Londres avec une médaille en bronze en lutte gréco-romaine, dans la catégorie des 66 kg.

* 12eme journée – Mercredi 8 aout … ?

*13eme journee – Jeudi 9 août - Une médaille de bronze
La Française Marlène Harnais a décroché jeudi aux Jeux olympiques de Londres le  bronze des moins de 57 kg en taekwondo, offrant à la délégation tricolore sa 29e médaille. L’athlète de 25 ans, d’origine canadienne et naturalisée en 2008, a su se remotiver après avoir été battue en demi-finale par la championne du monde en titre de la catégorie, la Chinoise Hou Yuzhuo. Pour une place sur le podium, elle dominé la Japonaise Mayu Hamada sur le score de 12-8.
Voir la vidéo

http://www.francetvinfo.fr/video-marlene-harnois-s-empare-du-bronze-en-taekwondo_128033.html

* Vendredi 10 août – 14eme journée – 9ème médaille d’or pour la France
Renaud Lavillenie Medaille d’OR en Athlétisme Saut à la perche homme
Comme Teddy Riner Renaud Lavillenie obtient la médaille d’OR au JO 2012 en Saut à la perche dans l’épreuve d’Athlétisme. Le perchiste français etait le grand favori de la discipline, il s’impose avec un saut à 5m97 devant les allemands Otto et Holzdeppe (5m91).
C’est le premier titre olympique pour Renaud Lavillenie, il apporte la 9ème médaille d’or pour la France qui se classe 7ème au classement des médailles.

* Samedi 11 août – 15eme journée

Un samedi de gala. chez les femmes. A 23 ans, Julie Bresset amène à la France son premier
titre…

Avant-dernier jour de compétition olympique à Londres aujourd’hui mais les Bleus ont encore de grands moments d’émotion à nous offrir. On pense notamment à Yohan Diniz, aux kayakistes ou aux basketteuses finalistes contre les Américaines.

13H00 GMT – VTT – Dames – Française Julie Bresset remporte l’or olympique en VTT. La délégation française a remporté sa 10ème médaille d’or en VTT 
Elle brandit le drapeau français, puis son vélo à l’issue de la course. Elle devance l’Allemande Sabine Spitz d’un peu plus d’une minute. L’Américaine Georgia Gould prend la médaille de bronze.
16h37: Allez on se refait l’arrivée de Julie Bresset en VTT. Bravo !!!

La numéro 3 mondiale, originaire de Saint-Brieuc, a mené durant toute la course sur le parcours de Hadleigh Farm, dans l’Essex.

* Le programme du jour des français Ici

Ce soir un espoir peut-être d’augmenter le score!!! A suivre…
voilà c’est fait:
Les basketteuses françaises en argent
Les Bleues ont échoué en finale face aux Etats-Unis (86-50), intouchables, qui décrochent leur cinquième titre olympique consécutif.

* Dernier jour- dimanche 12 août

Programme du jour:
12:00 ATHLÉTISME HommeMarathon
14:00 VOLLEY-BALL. HommeTournoi olympique
14:25 LUTTE Hommede 84 à 96kg
14:25 LUTTE 60 à 66kg
14:30 CYCLISME. Homme Cross-country

 Un final en apothéose

Pour cette dernière journée des JO de Londres, la France a remporté sa 34ème et dernière médaille. Les handballeurs de l’équipe de France ont battu la Suède 22-21 et décrochent leur 2ème médaille d’or consécutive. Malheureusement Julien Absalon n’a pas pu imiter les « Experts » puisque le double tenant du titre a du abandonner à l’issue du 1er tour pour un incident technique.

La course de VTT a finalement été remportée par le tchèque Jaroslav Kulhavy.

En Basket, les États-Unis n’ont pas connu de défaillance et comme à Pékin, les coéquipiers de LeBron James ont battu l’Espagne en finale sur un score étriqué, 107-100.

Enfin, ce dimanche a été marqué par le marathon dans les rues de Londres et à la surprise générale, l’ougandais Stephen Kiprotich remporte l’or devant 2 kényans considérés comme les grands favoris avant le départ.

* Le récapitulatif en images enfin! ici:
Les médailles françaises aux JO en vidéo

* Toutes les médailles françaises ici

C’est bientôt la fin de cette quinzaine glorieuse où le corps est à l’honneur. Quelques soient les résultats pour la France, on ne peut que rendre hommage à tous ces athlètes qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes.  

L’équipe de France olympique sur les Champs-Elysées lundi 13 août

L’équipe de France olympique défilera sur  les Champs-Elysées lundi vers 17h00 à son retour des JO de Londres, a-t-on  appris samedi auprès du Comité national olympique et sportif français (CNOSF).  

Les athlètes monteront à bord d’autobus à impériale à la Gare du Nord, où  ils doivent arriver à 16h17 à bord d’un Eurostar spécialement affrété, a-t-on  appris de même source. 

Ils se rendront ensuite jusqu’aux Champs-Elysées, qu’ils descendront  jusqu’à la boutique de leur équipementier officiel, où une rencontre est prévue  avec le grand public.

Publié dans 2012, ENO, J.O | Pas de Commentaires »

12
 

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
LIFE&NEWS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | colineetlili
| teledoms
| m00de