• Accueil
  • > Recherche : extrait film jo londres avec reine

Résultats de votre recherche

Oh my God ! It’s so british !

Posté par ENO filles le 28 juillet 2012

Cérémonie d’ouverture des JO 2012

TF1, qui retransmettait la cérémonie d’ouverture des JO 2012, hier soir, a rassemblé 8,7 millions de téléspectateurs, soit 57 % de part d’audience. Un pic a été enregistré à 22 h 30 avec 12,8 millions de téléspectateurs. Probable, vous étiez tous vous aussi scotché sur votre chaine préférée. Mais bon! Moi aussi!

En voici un petit résumé pour plus tard.

 

« Le sport est une évasion complète de la vie. » François Hertel Extrait du Un Canadien errant


Et la cérémonie d’ouverture a été à la hauteur de cette citation… Avec un budget qu’on pourrait presque qualifier de modeste par rapport à Pékin – 34 millions d’euros- et 10.000 volontaires.

 Oh my God ! It’s so british !  dans 2012 Budget

 

Sous l’égide de Danny Boyle», grand ordonnateur du spectacle, les Jeux de Londres se sont ouverts sous le signe de l’humour et de l’imagination débridée avec une cérémonie inventive et décalée puisant profondément dans l’identité britannique, et traitant par la dérision la crise économique que le Monde traverse.

Un show spectaculaire et moderne qui aura mis en avant tout ce qui caractérise la Grande-Bretagne, ses icônes, sa culture, ses symboles, ses inventions.

Doooong !

 

la-ceremonie-douverture-tient-ses-promesses1 cérémonie d'ouverture dans Evénements

Le défilé des 205 délégations

Il a été ouvert, comme d’habitude, par la délégation grecque, dernière étape avant l’ouverture officielle des Jeux par la Reine Elizabeth II, devant près de soixante-dix chefs d’Etat et de gouvernement, les 80 000 spectateurs du stade de Stratford et le reste du monde rivé devant sa télévision.

Les toutes petites nations ont été largement  à l’honneur, de l’Irlande à la Palestine….

LES-ATHLETES4-les-Tchèques-Bottes-et-parapluies-300x206 JO 2012 dans J.O

LES-ATHLETES-3-COREE-DU-N-300x205 Londres

Ainsi que les  grandes, bien sûr : les Etats-Unis, la Grande-Bretagne…et la France, qui a délégué son Premier Ministre pour la représenter, vacances présidentielles obligent.

LA-DELEG-FRANCAISE1 sport

Les porte-drapeaux ont fait exploser l’applaudimètre et en particulier  l’exubérant Jamaïcain, Usain, le radieux  Serbe Novak Djokovic, et bien sûr Chris Hoy pour la Grande-Bretagne, très ému. 

PORTE-DRAPEAU-Le-Jamaïcain-Usain-Bolt-lhomme-le-plus-rapide-du-monde

Chacun émettait des pronostics sur celui qui aurait le privilège de porter la flamme olympique à l’arrivée

Ce fut Steve Redgrave, la légende de l’aviron qui a eu l’honneur de la faire entrer dans le stade.

L’ultime relais fut ensuite constitué de sept jeunes athlètes britanniques, qui ont été chargés de faire naître la flamme et enflammé un calice de 205 pétales, dans un final chargé en émotions. (sources AFP)

allumage

 

La Reine, une entrée solennelle et remarquée

La Reine, largement ovationnée, a été mise à contribution, en jouant pour la première fois dans un court film aux côtés de James Bond -Daniel Craig.

HELICO-REINE1A

HELICO-REINE1B

HELICO-REINE1

HELICO-REINE2

CLIQUEZ SUR LE SAUT

La-reine2

13ARRIVEE-DE-LA-REINE

La-reine-DISCOURS

CLIQUEZ SUR LA REINE

La reine s’ennuie mais…

14LJe-déclare-ouverts-les-Jeux-olympiques-de-Londres

Danny Boyle, le réalisateur du déjanté Trainspotting, nous a bousculé avec un show des plus décalé.

Le tableau initial, évoquait un Royaume-Uni rural

d’un antan fantasmé qui n’a pas tardé à être balayé par la Révolution industrielle, dans un fracas de percussions et harmonies grandiloquentes.

 Imaginez « des moutons gambadant dans un paysage bucolique, d’immenses cheminées d’usine surgissant du sol, des tambours, une forge de l’enfer, un orchestre symphonique… Il faudrait dérouler un inventaire à la Prévert pour cueillir tous les fruits de l’esprit fertile du réalisateur du film «Slumdog Millionnaire».

un-paradis-rural

Un joyeux bazar

Sous les yeux des plus hautes personnalités,  Michelle Obama, Première dame américaine, Dimitri Medvedev Premier ministre russe et Jean-Marc Ayrault, notre Premier ministre, l’athlète Bradley Wiggins, récent vainqueur du Tour de France a fait résonner une énorme cloche peu après 21h00 locales (20h00 GMT), donnant ainsi le départ réel de la cérémonie.

 la-cloche-300x206

Le récent vainqueur du Tour de France, le Britannique Bradley Wiggins, a sonné la cloche pour lancer la cérémonie d’ouverture, sous les vivats du public.

 Des chorégraphies hautes en couleur et pleines d’humour -britannique comme il se doit-  rythmées par une bande-son qui nous a offert un  jouissif tour d’horizon du patrimoine musical britannique soit plusieurs décennies de musique pop, des Rolling Stones à Dizzee Rascal en passant par David Bowie.

Le second grand tableau représente le service de santé publique du Royaume, le National Health Service (NHS).

PHOTO DES INFIRMIERES A VENIR

des infirmières et leurs patients  – des enfants –  se sont mis à tournoyer en une véritable fantasmagorie et  devaient affronter les démons de la littérature britannique.  Chacun a reconnu l’horrible Capitaine Crochet, côtoyant Potter et la légendaire Mary Poppins. Même pas besoin de parachute, le parapluie suffit.Marie-Poppins1

Mr. Bean à l’honneur

Parmi les invités exceptionnels qui ont fait leur apparition tout au long de la cérémonie, Paul McCartney, l’auteur JK Rowling, le comique Mister Bean-Roy Atkinson-,  a ouvert un jouissif  tour d’horizon musical à travers  écennies de musique pop britannique, des Rolling Stones à Dizzee Rascal sans oublier David Bowie et rendu le spectacle plus festif.

Mr-Bean-au-piano

C’est bien lui, Rowan Atkinson, l’éternel Mister Bean, qui fait mine de s’ennuyer au clavier

Mr-Bean

 Dans un joyeux bazar sacrifiant à l’humour et l’excentricité britannique, ont été évoqués les conséquences de ce bouleversement national. Y défilaient les « gueules noires », des « suffragettes », mais aussi des sous-marins jaunes gonflables -The « Yellow Submarine » en hommage aux Beatles issus de la ville industrielle de Liverpool.

Puis quatre anneaux olympiques glissaient sur des filins placés sur le toit du stade rejoints par un cinquième qui, sorti des hauts fourneaux au milieu de la scène, s’élevait vers l’empyrée, encore incandescent.

Diapositive7

 

 

Embrasement de la vasque olympique

Boyle n’a pas hésité à transformer le stade en gigantesque boîte de nuit, grâce à des palettes luminescentes agitées avec bonheur par les spectateurs.

 Les-artificiers

 

Visiblement, les journalistes craignaient la pluie. A Londres! Mais quelle idée !!!

LES-JOURNALISTES-LONDONNIENS

Revivez les temps forts de la cérémonie d’ouverture

les-temps-forts1

fin-de-la-ceremonie1

A retenir

Plein les yeux, plein les jeux, humour et inventivité , Londres a réussi son coup

1. La reine a tourné dans un film avec James Bond.

2. Le dernier porteur de la flamme était donc… juste sept jeunes athlètes britanniques

3. La musique était bonne.

4. Le défilé des Nations est toujours aussi interminable.

5. Mais Danny Boyle a réussi son coup.

Et vous, que retenez-vous de cette cérémonie d’ouverture?

N’oubliez pas… J’attends vos avis en commentaires

LA CEREMONIE DE CLOTURE

Comme tout a une fin, et c’est bien ainsi afin de pouvoir recommencer les épreuves sont terminées.

La cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Londres s’est déroulée dans une ambiance festive et bon enfant dimanche soir.

Les Spice Girls, Emeli Sandé mais aussi George Michael étaient de la partie pour donner un concert gigantesque pendant trois heures dans le stade olympique de Stratford.

Le drapeau olympique a été transmis à Rio, prochaine ville organisatrice en 2016.

La flamme s’est éteinte. Quinze jours après s’être embrasée à Londres, la vasque olympique a arrêté de brûler. Au terme d’une cérémonie rythmée par les représentations de plusieurs idoles de la pop anglaise des années 80 et 90, Londres a passé symboliquement le flambeau à son successeur, Rio, ville organisatrice des Jeux d’été de 2016.

Près de 3h de spectacle ont permis à Londres de clôturer en grande pompe l’organisation des troisièmes JO de sont histoire. Encore une fois, le thème de la soirée était de rendre hommage à toute la culture britannique. Un des premiers tableaux a donc permis de visiter la capitale anglaise en un clin d’œil grâce à des reproductions de Big Ben, du Tower Bridge, ou l’opéra Albert Hall. Ce sont ensuite la garde nationale, les taxis anglais et d’autres symboles « kitsch » à souhait qui ont été mis en valeur.

Le show pouvait alors commencer. Une vingtaine d’idoles britanniques se sont succédées, allant de Kate Moss à George Michael, en passant par un imitateur de Winston Churchill ou les Spice Girls. Le Girls Band des années 90, auquel appartenait Victoria,  l’épouse du footballeur David Beckham, s’est reformé pour l’occasion et à fait sensation devant les 80 000 spectateurs du stade olympique de Stratford.

Un show sans fausse note

Les athlètes, eux, ont eux aussi pu défiler une dernière fois et recevoir les applaudissements nourris des spectateurs, parmi lesquels le Prince Harry de Galles, sa belle-sœur Kate Middleton ou encore le premier ministre britannique, David Cameron. Ce dernier devait être plus que satisfait de voir le travail accompli par Kim Gavin, le directeur artistique de la cérémonie, qui est parvenu à mettre sur pied un tel spectacle pour « seulement » 19 millions d’euros. Une coquette somme pour le contexte économique actuel, mais très, très loin de la démesure des JO de Pékin en 2008.

La cérémonie sans fausse note est venue mettre un terme à une quinzaine de jours de compétition sans accroc majeur.

Retour sur la 16e journée

Voir la vidéo

Dans quatre ans, Rio aura la lourde tâche de faire aussi bien. La fin de la représentation, a été l’occasion pour le maire de la ville brésilienne, Eduardo Paes, de récupérer le drapeau olympique.

 A Rio de jouer !

Après avoir vu l’application portée par Londres à la réussite de ces 30e Jeux Olympiques de l’histoire, gageons que Rio, elle aussi, se mettra sur son 31.

Le drapeau olympique, porté par le maire de Rio Eduardo Paes à sa descente d’avion à la tête de la délégation brésilienne de retour des Jeux de Londres, est arrivé à Rio de Janeiro, site des JO-2016, lundi, a constaté l’AFP.

rio-300x180

Les Champs-Elysées font un triomphe aux Bleus

 01-300x194

 

 

Publié dans 2012, Evénements, J.O | 12 Commentaires »

 

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
LIFE&NEWS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | colineetlili
| teledoms
| m00de