Résultats de votre recherche

L’automne au coin du bois

Posté par ENO filles le 4 novembre 2013

 

L’automne est de l’une des quatre saisons, celle que j’aime le moins.

L’automne suit l’été et précède l’hiver. Baisse progressive des températures, temps devenant progressivement plus nuageux, pluvieux et venteux, parfois neigeux en fin de saison. Mais l’automne peut encore donner, jusqu’à la mi-novembre, de belles journées ensoleillées et douces: C’est l’été de la Saint-Martin (fêté le 11 novembre) et en Amérique du Nord l’été indien.

Fort heureusement l’automne a de quoi nous éblouir et ensoleille les arbres des couleurs du soleil qui disparait peu à peu.

Halloween lui a aussi emprunté ses couleurs.

Poème d’Automne (un envoi de Jean)

 

L'automne au coin du bois dans 2013 automne-v.hugo_-300x225

Joli diaporama pour illuminer une journée grise.

fichier pps Avis De Recherche

Les champignons

L’automne c’est aussi la saison des champignons.

Les connaissez-vous bien?

Voici quelques Quiz

Le premier est facile et ludique. Très utile.

 

champignons-2 automne dans 2013

D’autres, plus généraux: Cliquez sur les photos

01 champignons     03 Lamartine

02 nature     04 saison

 Bon! Maintenant vous en savez davantage… Vous pouvez …..

CUISINER LES CHAMPIGNONS

Pour accéder à quelques recettes faciles cliquez sur l’image

champignons-saut2s Saisons

L’Automne propice à la mélancolie à fait se lamenter les poètes -Oh! Comme je les comprends! -

Et l’école s’est emparée de cette saison qui pour tous les enfants signifie la fin des vacances et la Rentrée.

 Victor Hugo

fichier pdf L’automne par V.Hugo à l’école

L’automne célébré par:

Alphonse de Lamartine (1790-1869)

Salut ! Bois couronnés d’un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d’un pas rêveur le sentier solitaire,
J’aime à revoir encor, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l’obscurité des bois !

Oui, dans ces jours d’automne où la nature expire,
A ses regards voilés, je trouve plus d’attraits,
C’est l’adieu d’un ami, c’est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais !

Ainsi, prêt à quitter l’horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l’espoir évanoui,
Je me retourne encore, et d’un regard d’envie
Je contemple ses biens dont je n’ai pas joui !

Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
L’air est si parfumé ! la lumière est si pure !
Aux regards d’un mourant le soleil est si beau !

Je voudrais maintenant vider jusqu’à la lie
Ce calice mêlé de nectar et de fiel !
Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
Peut-être restait-il une goutte de miel ?

Peut-être l’avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l’espoir est perdu ?
Peut-être dans la foule, une âme que j’ignore
Aurait compris mon âme, et m’aurait répondu ? …

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ;
A la vie, au soleil, ce sont là ses adieux ;
Moi, je meurs; et mon âme, au moment qu’elle expire,
S’exhale comme un son triste et mélodieux.

Paul Verlaine   (1844-1896)

Chanson d’automne

Les sanglots longs
Des violons
De l’automne
Blessent mon cœur
D’une langueur
Monotone.

Tout suffocant
Et blême, quand
Sonne l’heure,
Je me souviens
Des jours anciens
Et je pleure

Et je m’en vais
Au vent mauvais
Qui m’emporte
Deçà, delà,
Pareil à la
Feuille morte.

Guillaume Apollinaire (1880-1918)

 Automne, saison de brouillard et de tristesse… (Alcools)

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
Et son bœuf lentement dans le brouillard d’automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux
Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d’amour et d’infidélité
Qui parle d’une bague et d’un cœur que l’on brise
Oh ! l’automne! L’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises.

Automne malade
Automne malade et adoré
Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers

Pauvre automne
Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes* nicettes** aux cheveux verts et naines
Qui n’ont jamais aimé

Aux lisières lointaines
Les cerfs ont bramé

Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu’on foule
Un train
Qui roule
La vie
S’écoule…

*  génies et nymphes des eaux dans les mythologies germanique et nordique

** simplettes

Albert Samain (1858-1900)

Le vent tourbillonnant, qui rabat les volets,
Là-bas tord la forêt comme une chevelure.
Des troncs entrechoqués monte un puissant murmure
Pareil au bruit des mers, rouleuses de galets.

L’Automne qui descend les collines voilées
Fait, sous ses pas profonds, tressaillir notre cœur ;
Et voici que s’afflige avec plus de ferveur
Le tendre désespoir des roses envolées.

Le vol des guêpes d’or qui vibrait sans repos
S’est tu ; le pêne grince à la grille rouillée ;
La tonnelle grelotte et la terre est mouillée,
Et le linge blanc claque, éperdu, dans l’enclos.

Le jardin nu sourit comme une face aimée
Qui vous dit longuement adieu, quand la mort vient ;
Seul, le son d’une enclume ou l’aboiement d’un chien
Monte, mélancolique, à la vitre fermée.

Suscitant des pensées d’immortelle et de buis,
La cloche sonne, grave, au cœur de la paroisse ;
Et la lumière, avec un long frisson d’angoisse,
Ecoute au fond du ciel venir des longues nuits…

Les longues nuits demain remplaceront, lugubres,
Les limpides matins, les matins frais et fous,
Pleins de papillons blancs chavirant dans les choux
Et de voix sonnant clair dans les brises salubres.

Qu’importe, la maison, sans se plaindre de toi,
T’accueille avec son lierre et ses nids d’hirondelle,
Et, fêtant le retour du prodigue près d’elle,
Fait sortir la fumée à longs flots bleus du toit.

Lorsque la vie éclate et ruisselle et flamboie,
Ivre du vin trop fort de la terre, et laissant
Pendre ses cheveux lourds sur la coupe du sang,
L’âme impure est pareille à la fille de joie.

Mais les corbeaux au ciel s’assemblent par milliers,
Et déjà, reniant sa folie orageuse,
L’âme pousse un soupir joyeux de voyageuse
Qui retrouve, en rentrant, ses meubles familiers.

L’étendard de l’été pend noirci sur sa hampe.
Remonte dans ta chambre, accroche ton manteau ;
Et que ton rêve, ainsi qu’une rose dans l’eau,
S’entr’ouvre au doux soleil intime de la lampe.

Dans l’horloge pensive, au timbre avertisseur,
Mystérieusement bat le cœur du Silence.
La Solitude au seuil étend sa vigilance,
Et baise, en se penchant, ton front comme une sœur.

C’est le refuge élu, c’est la bonne demeure,
La cellule aux murs chauds, l’âtre au subtil loisir,
Où s’élabore, ainsi qu’un très rare élixir,
L’essence fine de la vie intérieure.

Là, tu peux déposer le masque et les fardeaux,
Loin de la foule et libre, enfin, des simagrées,
Afin que le parfum des choses préférées
Flotte, seul, pour ton cœur dans les plis des rideaux.

C’est la bonne saison, entre toutes féconde,
D’adorer tes vrais dieux, sans honte, à ta façon,
Et de descendre en toi jusqu’au divin frisson
De te découvrir jeune et vierge comme un monde !

Tout est calme ; le vent pleure au fond du couloir ;
Ton esprit a rompu ses chaînes imbéciles,
Et, nu, penché sur l’eau des heures immobiles,
Se mire au pur cristal de son propre miroir :

Et, près du feu qui meurt, ce sont des Grâces nues,
Des départs de vaisseaux haut voilés dans l’air vif,
L’âpre suc d’un baiser sensuel et pensif,
Et des soleils couchants sur des eaux inconnues…

Émile Verhaeren (1855-1916) - écrivain et poète belge.

Automne

Matins frileux
Le vent se vêt de brume ;
Le vent retrousse au cou des pigeons bleus
Les plumes.
La poule appelle
Le pépiant fretin de ses poussins
Sous l’aile.
Panache au clair et glaive nu
Les lansquenets des girouettes
Pirouettent.
L’air est rugueux et cru ;
Un chat près du foyer se pelotonne ;
Et tout à coup, du coin du bois résonne,
Monotone et discord,
L’appel tintamarrant des cors
D’automne.

Le vent

 (Les villages illusoires)

Sur la bruyère longue infiniment,
Voici le vent cornant Novembre,
Sur la bruyère, infiniment,
Voici le vent
Qui se déchire et se démembre,
En souffles lourds battant les bourgs,
Voici le vent,
Le vent sauvage de Novembre.

 

Aux puits des fermes,
Les seaux de fer et les poulies
Grincent.
Aux citernes des fermes,
Les seaux et les poulies
Grincent et crient
Toute la mort dans leurs mélancolies.
Le vent rafle, le long de l’eau,
Les feuilles vertes des bouleaux,
Le vent sauvage de Novembre;
Le vent mord dans les branches
Des nids d’oiseaux;
Le vent râpe du fer,
Et peigne au loin les avalanches,
- Rageusement – du vieil hiver,
Rageusement, le vent,
Le vent sauvage de Novembre.
Dans les étables lamentables
Les lucarnes rapiécées
Ballottent leurs loques falotes
De vitre et de papier.
- Le vent sauvage de Novembre! -
Sur sa hutte de gazon bistre,
De bas en haut, à travers airs,
De haut en bas, à coups d’éclairs,
Le moulin noir fauche, sinistre,
Le moulin noir fauche le vent,
Le vent,
Le vent sauvage de Novembre.
Les vieux chaumes à croupetons,
Autour de leurs clochers d’église,
Sont soulevés sur leurs bâtons;
Les vieux chaumes et leurs auvents
Claquent au vent,
Au vent sauvage de Novembre.
Les croix du cimetière étroit,
Les bras des morts que sont ces croix,
Tombent comme un grand vol,
Rabattu noir, contre le sol.
Le vent sauvage de Novembre,
Le vent,
L’avez-vous rencontré le vent,
Au carrefour des trois cents routes ;
L’avez-vous rencontré le vent,
Celui des peurs et des déroutes;
L’avez-vous vu cette nuit-là
Quand il jeta la lune à bas,
Et que, n’en pouvant plus,
Tous les villages vermoulus
Criaient comme des bêtes
Sous la tempête?

Sur la bruyère, infiniment,
Voici le vent hurlant.
Voici le vent cornant Novembre.

 

Jules BRETON   (1827-1906)

Automne

A Jules Dupré.
La rivière s’écoule avec lenteur. Ses eaux
Murmurent, près du bord, aux souches des vieux aulnes
Qui se teignent de sang ; de hauts peupliers jaunes
Sèment leurs feuilles d’or parmi les blonds roseaux.

Le vent léger, qui croise en mobiles réseaux
Ses rides d’argent clair, laisse de sombres zones
Où les arbres, plongeant leurs dômes et leurs cônes,
Tremblent, comme agités par des milliers d’oiseaux.

Par instants se répète un cri grêle de grive,
Et, lancé brusquement des herbes de la rive,
Etincelle un joyau dans l’air limpide et bleu ;

Un chant aigu prolonge une note stridente ;
C’est le martin-pêcheur qui fuit d’une aile ardente
Dans un furtif rayon d’émeraude et de feu.

 

bon-automne

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans 2013 | Pas de Commentaires »

Il meurt lentement un poème de Pablo Neruda

Posté par ENO filles le 24 juillet 2013

Il meurt lentement   un poème de Pablo Neruda dans Poésie 1713666%2520color    

Il meurt lentement – un poème de Pablo Neruda

      

        Il meurt lentement

         celui qui ne voyage pas,

         celui qui ne lit pas,

         celui qui n’écoute pas de musique,

         celui qui ne sait pas trouver

         grâce à ses yeux.

Il meurt lentement

celui qui détruit son amour-propre,

celui qui ne se laisse jamais aider.

Il meurt lentement

celui qui devient esclave de l’habitude

refaisant tous les jours les mêmes chemins,

celui qui ne change jamais de repère,

Ne se risque jamais à changer la couleur

de ses vêtements

Ou qui ne parle jamais à un inconnu

Il meurt lentement

celui qui évite la passion

et son tourbillon d’émotions

celles qui redonnent la lumière dans les yeux

et réparent les cœurs blessés

Il meurt lentement

celui qui ne change pas de cap

lorsqu’il est malheureux

au travail ou en amour,

celui qui ne prend pas de risques

pour réaliser ses rêves,

celui qui, pas une seule fois dans sa vie,

n’a fui les conseils sensés.

Vis maintenant!

Risque-toi aujourd’hui!

Agis tout de suite!

Ne te laisse pas mourir lentement!

Ne te prive pas d’être heureux!

Je crois qu’il est nécessaire de publier ce texte envoyé par Jean cet hiver. J’y adhère totalement. En avançant dans la vie, nous ne pouvons qu’être en accord avec ce texte, car nous n’avons plus de temps à perdre en sagesse excessive et en ennui, et suivre les sentiers non balisés et escarpés devient vital…. certains diront que c’est « le tranquille égoïsme des bien portants »

Alors… ce sont doublement les vacances pour nous…les vacances de la vie surtout. Profitez-en bien

A propos du poème: Certains attribuent ce poème à Martha Madeiros

Mais voici un commentaire moins sympathique mais peut-être justifié que je vous invite à lire ici car il est d’importance:

 hoax dans Poésie

Muere lentamente « hoax littéraire »  et canular

Les moyens de communication et leur fin furent un sujet qui interpela Neruda, comme on peut le voir dans Fin de monde (1969) :

Le poète n’a pas connu Internet, né quelques années après sa mort. Il n’a pas connu non plus la populaire invention de Timothy John Berners Lee (World Wide Web), ni ses effets pervers dans la diffusion des idées.

Il meurt lentement est une poésie triviale, vaguement New Age, dans la ligne de ce que les québécois appellent «Bouillon de Poulet pour l’âme».

Il s’agit de textes qui réchauffent le cœur et remontent le moral.

Le poème en question est un texte poétique qui s’est transformé, emporté dans un « hoax littéraire » de ce début de XXIe siècle.

Un « hoax » est une fausse information, non vérifiable, propagée spontanément par les internautes.

Ces textes existent surtout sous forme de courrier électronique, ou de message sur des forums Internet. Ils encouragent les destinataires à les renvoyer à leurs contacts, ce qui crée une réaction « boule de neige ».

L’original « A Morte Devagar », a été publié le premier Novembre 2000 (la veille du Jour de Commémoration des fidèles défunts, fête des morts chrétienne) sur la page Web brésilienne Bacaninha, sous la signature de Martha Medeiros.

On peut supposer que c’est l’auteur en personne qui l’a mis en ligne.

Le texte a commencé à circuler sur Internet au moyen du système de « Chaînes de Lettres », en tant que poème de Pablo Neruda, atteignant une diffusion inespérée.

Si vous cherchez sur Internet « Muere lentamente », Neruda vous trouverez : avec Google un total de 23 600 réponses, avec AltaVista 132.000 résultats, avec Yahoo 132.000, et avec MSN Chercheur de Microsoft 24.100 résultats.

En raison des caractéristiques de la propagation des messages sur Internet, le faux texte de Neruda a eu des traductions multiples et une diffusion planétaire.

Et ce, malgré les protestations et les réclamations de nerudistes de plusieurs pays.

Le texte a poursuivi sa cyber existence et connut une propagation dans le Cyberespace.

La plaisanterie et sa mystification sont allés très loin, comme peut l’illustrer la fâcheuse posture dans laquelle s’est trouvée le Sénateur et Ministre Italien de la justice Clemente Mastella.

En effet, ce dernier a lu ce texte publiquement en pensant que l’auteur était Pablo Neruda, ce qui provoqua une polémique en Italie, et motiva une réponse de l’éditeur italien de Neruda, Stefano Passigli.

Au début de l’année, c’est-à-dire huit ans plus tard, l’auteur a appelé la Fondation Neruda à Santiago du Chili pour éclaircir le sujet et pour réclamer la maternité du texte en question et pour mettre fin à l’histoire.

Le poème et son auteur ont été -semble-t-il- les seuls bénéficiaires de cette affaire, qui fut l’occasion du canular littéraire le plus répandu sur Internet en ce début de siècle.

« La vérité ‘est qu’il n’y a pas de vérité » – Pablo Neruda

 
 

Publié dans Poésie | Pas de Commentaires »

Sète 2013: le retour

Posté par ENO filles le 29 mai 2013

Samedi 25 mai

Sète 2013: le retour dans 2013 img_0001-le-centre

Ca y est j’émerge. Une nuit de sommeil bien méritée et  j’ai retrouvé mes marques. Mes articulations se portent bien et ma voix se refait entendre.

collage-sete-2013-red Bouzigues dans Rencontres

Après un séjour aussi sympathique et réussi auprès de tous nos amis, il reste un peu de vague à l’âme: plus de chansons, plus de danses, plus de gourmandises,

plus de dives bouteilles… jusqu’à l’année prochaine!

img_0011-le-bar Brassens dans Sète

Le vent froid de l’hiver qui s’accroche aux branches des arbres et aux mâts des voiliers, ne veut pas lâcher prise et a eu raison de ma bonne humeur.

Mais il me reste le souvenir de ces quelques jours tant attendus et déjà disparus.

Un regard attendri sur les photos qui  s’accumulent dans ma mémoire  et celle de mon ordinateur, et me voici revenue en arrière.

Le Directeur du Centre, nouvellement arrivé, qui nous a accueilli avec un grand sourire et un petit verre de Frontignan.

img_0003 Colette Richarme

Nos chambres-cellules au confort un peu spartiate, qui nous redonnent un coup de jeune.

Des repas sans prétention mais agréablement préparés.

img_0002-repas Fabienne raconte

Bon! Là, il n’y a rien dans les assiettes. Mais après je mange aussi …

Quant aux sorties, la météo nous a laissé un peu de répit pour nous permettre de voguer sur l’étang de Thau où prospèrent huitres et moules dont nous avons retrouvé, plaisir inégalé, quelques spécimens dans nos assiettes.

img_0003-huitres Jean Vilar

Nous n’avons pas non plus boudé  le musée Paul Valéry et son exposition d’aquarelles et de gouaches.

img_0004-musee Le Lazaret

 

Nous avons revisité le cimetière marin où repose le grand Georges, pour un dernier sommeil et qui offre une dernière demeure aux  célébrités locales.

img_0005-cimetiere Musée Paul Valéryimg_0006-cimetiere Paul Valéry

Un peu de shopping à la boutique du coin. Mais pour ma part il faisait trop froid pour tenter un essayage. La petite robe que je visais a vite disparu du portant.

Quelques vaillantes Gauloises ont même réussi à se jeter dans l’onde méditerranéenne à la température encore très basse: l’eau froide ça ravigote!

Et le reste du temps nous avons tchatché, ri, sauté, dansé, chanté etc. Ma voix n’a pas résisté aux premiers échanges. Et pourtant je suis bavarde! Mais trop c’est trop!

La salle de l’Oratoire, avec sa grande croix de bois et son mur-vitrail, a accueilli et béni nos joyeuses agapes.

img_0007-oratoire rencontres normaliennes

Notre grand organisateur, Jean, avec beaucoup de talent, de patience et de bonhomie  a tout fait pour rendre notre séjour agréable, et il a réussi:

img_0008-danses Sète

jeux en tout genre pour remuer nos méninges, danses folkloriques et autres pour remuer nos corps endormis par le froid de l’hiver, chants variés pour chasser les chats logés dans nos gorges et stimuler les plus doués, sketches emplis de bonhomie… Que du bonheur!

Et dans notre groupe de filles il y avait nos benjamines nouvellement retrouvées grâce au Blog et aussi émues que nous en entendant notre: « Bonjour les petites! »

Et de chanter ensemble:   »Que c’est beau la vie! »

img_0009-les-petites Sète 2013

Et voici le moment des adieux. Le groupe, ou du moins ce qu’il en reste pose pour le souvenir.

Réalisateur et acteurs posent pour le  Festival de … Sète

img_0010-le-groupe

Mais non! nous ne sommes pas encore partis. La magie se poursuit pour une dernière séance qui nous réserve beaucoup de surprises.

img_0012-la-derniere-seance

Je vais laisser la place à Fabienne qui raconte mieux que personne.

Merci Fabienne et à l’année prochaine. Quelques-unes de nos idées se rencontrent mais nous avons tous vécu la même chose et nous avons laissé parler nos cœurs.

Les Retrouvailles Sétoises 2O13 racontées par Fabienne Blesson.

Comme les années précédentes , les mamies « processionnaires » et les « énorques » se sont retrouvés au Lazaret, pendant 3 jours.Pour cet évènement tant attendu, elles et ils ont bravé :les avis médicaux, les routes et les embouteillages, la pluie, le vent, le froid.

L’heure avait sonné, ils se devaient d’être tous là. Si certains préfèrent la Croisette de Cannes, nous nous préférons Notre Festival de Sète !!!!!!

Un peu plus bruyants chaque année ( que voulez vous , l’âge aidant, nous parlons tous un peu plus fort, nos chants sont plus cacophoniques mais pas encore cacochymes, nos danses sont un peu moins endiablées , moins de rock and roll et de valses à mille temps , mais pour des cœurs un peu essoufflés, des jambes un peu plus lourdes,les danses folkloriques sont plus adéquates mais non moins drôles……

Notre Maître de Ballet a eu beaucoup de mal à se faire obéir, à nous obliger à compter les pas, à ne pas être trop dissipés……peu sont restés spectateurs( ils avaient des raisons majeures ), mais les autres , tous les autres ont participé et ont offert un spectacle de choix. N’est-ce pas Jean Bauza, Jacky Diacono , Robert Cohen, Camille Martinez et j’en oublie certainement.

Des apéritifs pantagruéliques qui méritent des louanges. Bravo à celles et ceux qui ont confectionné ces merveilles de chez nous, là-bas…..

Merci à tous les autres qui ont participé à l’approvisionnement en boissons tout au long du stage !….

Des repas animés, des cris de joie, des rires, des larmes de joie, de grands moments d’amitié, d’échange de souvenirs , de rappel des grands absents avec émotion souvent contenue , d’échanges de sourires complices, de partage, d’accolades fraternelles….

Une belle équipe , soudée , qui fait perdurer l’esprit de la communauté Normalienne d’Oran.

Belle sortie à Bouzigues, bon repas en bord de mer, visite du Musée Paul Valéry, du cimetière marin, promenade sur la corniche de Sète par petits groupes, et toujours présente cette –symbiose/amitié- presque palpable, mais je cherche toujours le mot pour définir cet indéfinissable plaisir d’être ensembles.

Notre Brassens toujours à l’honneur et ses fans Jean, Michèle et surprise exquise Bernard qui de sa voix douce nous a sciés. Bernard perd ses affaires, se perd lui-même parfois, mais là il n’a rien perdu des mots de ces chansons très peu connues, petits bijoux de poésie. Bernard ce matin là fut aussi un petit bijou ! ( je parle pour moi, vous je ne sais pas .)

Lecture des nombreux messages envoyés par ceux qui exceptionnellement cette année n’avaient pu se joindre à nous. Merci à ces lointains amis.

Nos petites nouvelles recrues semblent avoir apprécié la convivialité du groupe , elles pleuraient en nous quittant, j’en ai reçu une dans mes bras qui pleurait à chaude larmes. C’est pas beau ?

Votre présence a été un plus soyez en certaines. Nous avons été ravis de vous compter dans notre communauté.

Remontée dans mon « djebel » savoyard , je me passe et me repasse le film de notre séjour, vos visages défilent dans ma tête, vos voix résonnent dans ma tête …..Merci , c’est tout ce que je peux vous dire et ARVI, PAS ? c’est ainsi que l’on dit au revoir par chez nous ( maintenant je parle comme les gens du coin)

Riez en me lisant, souvenez vous de la Fabienne, comme elle se souvient de vous.

ndlr / Mes amis, je n’ai pas beaucoup de photos intéressantes pour réaliser le livre-souvenir 2013. Et surtout je n’en n’ai guère de moi, pauvre photographe! Alors pensez à m’en envoyer. Merci d’avance.

Grosses bises à tous et à toutes,

Paule

 

 

 

 

 

Publié dans 2013, Rencontres, Sète | Pas de Commentaires »

Pâques 2013, c’est demain

Posté par ENO filles le 30 mars 2013

Pâques revient.

Le saviez-vous?

Les mots français Pâque et Pâques tirent leur origine de l’hébreu pesah, qui signifie « passage ». Avant même d’être associée à la religion, la fête de Pâques soulignait l’arrivée du printemps.  Cette fête a d’ailleurs conservé un aspect païen en anglais : le mot Easter dérive de Eostre, la déesse saxonne de la fertilité et du printemps. Il est intéressant de noter que la Pâque se traduit en anglais par Passover.

La Pâque des juifs, Pâques des chrétiens

Lorsqu’on célèbre la Pâque au féminin singulier, on fête avec les juifs. Durant les célébrations de la Pâque juive, la tradition veut qu’on « mange la pâque ». Dans cette expression, le mot pâque, accompagné de l’article, désigne l’agneau pascal immolé pour célébrer la fête.

Les chrétiens, quant à eux, parlent de la fête de Pâques. Ils « font leurs pâques », c’est-à-dire qu’ils se confessent et communient durant la période pascale. Dans ce cas, le mot est masculin. Même s’il est singulier, il prend toujours un s final. Il n’est pas précédé de l’article : Pâques est toujours célébré un dimanche. Mais aussi curieux que cela puisse paraître, lorsqu’il est accompagné d’un adjectif, le mot devient féminin pluriel (Pâques fleuries, joyeuses Pâques).

Qui dit Pâques, dit chocolat!

Pour les lettres de Pâques, des timbres bons à lécher

L’impression d’une série limitée de cinq timbres à l’odeur et au goût de chocolat, l’un des symboles de la gastronomie du pays, a été lancée par la poste belge, le 6 février 2013. Une première mondiale selon la bpost.  Un goût chocolat a été incorporé dans la partie gommée des timbres, sous la forme d’huiles essentielles de cacao, de sorte qu’il se libère lorsqu’on la lèche.

Les timbres ont également une odeur de chocolat, qui s’exhale de l’encre à laquelle un arôme a été ajouté, précise bpost.

Sur le  recto du timbre, le chocolat se décline sous la forme de granulés, de pralines, de pâte à tartiner, de morceaux ou encore de bâtons.

« Trouver le parfum et le goût du chocolat noir qui caractérisent le chocolat belge n’a pas été une mince affaire. Finalement, des partenaires provenant de pas moins de quatre pays, la Belgique, l’Allemagne, les Pays-Bas et la Suisse, y ont collaboré », souligne la poste belge.

« Ce n’est pas la première fois qu’un timbre-poste odorant est émis, mais cette senteur est désormais combinée à un goût, une primeur absolue », se félicite encore bpost.

Pâques 2013, c'est demain dans 2013

Le feuillet de cinq timbres, destinés aux envois internationaux, coûtera 6,20 euros. Tirés à 107.600 exemplaires, ils seront en vente à partir du 25 mars, notamment sur le site internet www.bpost.be.

Voilà qui relance le courrier. Les gourmands pourront  apprécier le goût des timbres belges

 Les oeufs de Pâques

Qui ne raffole pas des œufs multicolores que « pond » le sympathique lapin de Pâques?

Dans certains pays, c’est la poule, le coucou, la cigogne ou encore le renard qui fait office de lapin de Pâques.

Et en France, la tradition veut que ce soient des cloches de Pâques.

En effet, le dimanche de Pâques, les cloches rapportent des œufs de Rome qu’elles laissent tomber dans les jardins, au plus grand plaisir des enfants.

Dans le langage informatique, un œuf de Pâques est un message caché dans un programme par un de ses développeurs.

Qui n’a jamais cueilli de pâquerettes dans un champ ou entendu parler du mystère de l’île de Pâques?

L’île de Pâques doit son nom au fait qu’elle a été découverte le jour de Pâques en 1722.

La pâquerette, aussi appelée fleur de Pâques, fleurit à l’époque de la fête.

Que dire de plus sur l’origine de cette fête qui fait la joie des enfants

Paroles d’enfant « Est-ce que la maman d’un oeuf de Pâques c’est une poule en chocolat ? »

Comment amuser vos petits avec des bricolages

La marchande de jouets  vous propose des Œuf de Pâques à fabriquer, à colorier, à tatouer…:

- point d’œufs à vider délicatement, point de bricolage avec un pinceau à trois poils, pas besoin de feuille d’or ou de 36 tubes de couleur… Pour l’événement pascal, moi je fais du modelage avec quelques boudins et boulettes de pâte à papier qui se collent direct sur un œuf dur.

oeuf de paques

« On a besoin de 10 grammes de pâte à papier pour décorer une douzaine d’œufs »

- un « truc qui fait aussi un chti cadeau car dans chaque pochette de tatouage, il y a deux feuilles de décalcomanies.

oeuf de paques tatoues

Une servira à décorer l’œuf, l’autre habillera joliment un bras pour quelques jours (oui ces tattoo disparaissent après quelques douches).

Régal d’œufs pour Pâques !

N’oubliez pas dans vos recettes pascales l’œuf bleu et l’œuf carré, juste histoire de mettre de la joyeuseté dans le repas familial !

Si votre enfant n’aime que les oeufs  essayez celle-ci.

Oeufs en bois Nooon ! Pas d’œuf dur en bois comme ceux de cette délicieuse dinette.

Essayez les oeufs bleus

oeuf bleu

Vous la voulez la recette ? tirée du site  Si Tu Veux par Madeleine Deny. Mais vite! Il faut commencer aujourd’hui!

  • La veille, faire cuire les œufs à l’eau bouillante 10 minutes.
  • Les écaler
  • Les plonger dans un saladier rempli d’eau froide auquel on aajouté une demie fiole de colorant alimentaire bleu (l’eau était bien bleue !).
  • Le lendemain vos œufs seront bien colorés… et beaux… et bons !

Faites des œufs carrés !

Les oeufs carrés

Voici la recette

  • Découpez un petit brick de crème (hauteur du moule à œuf carré = 3,5 cm).
  • Faites cuire un gros œuf dans de l’eau bouillante pendant 10 minutes.
  • Passez le sous le robinet d’eau froide et écalez-le tant qu’il est chaud (aie ! ça brûle les doigts !).

     (moi j’avais un appareil venu d’Espagne qui mettait l’oeuf au carré tout seul)

  • Glissez-le dans le brick en pressant doucement pour que l’œuf ne se fende pas.
  • Repliez les rabats et mettez à refroidir au frigo, en posant un poids (une boite de conserve par exemple) sur le moule.

Il ne vous reste plus ensuite qu’à démouler votre œuf et à le couper en rondelles… carrées (ou presque) !

Pour la sauce: un yaourt, une cuillère à soupe de Saint Moret, une goutte de citron ou un peu de moutarde, du sel, mais pas trp

Des œufs en chocolat oui mais pas que…

LES ŒUFS DE FABERGE – SPLENDEUR PERDUE DES ROMANOV

Entre 1885 et 1917, les ateliers Fabergé rivalisèrent de zèle et d’ingéniosité pour produire ces œufs dont aucune poule, fût-elle de luxe, n’aurait osé rêver. Coulés dans des métaux précieux délicatement guillochés, parés d’émaux aux couleurs chatoyantes et de bijoux sans égal, ces œufs fabuleux connurent un succès qui dépassa vite les limites de la cour de Russie.

Orfèvre renommé de Saint-Pétersbourg, Fabergé imaginait, entre autres, des œufs décoratifs symboliques et précieux pour les maîtres d’un empire richissime. Les tsars Alexandre III et Nicolas II prirent l’habitude d’en offrir à leurs épouses adorées pour la Pâque russe, Nicolas II complétant la collection de sa mère après la disparition de son père.

9-oeuf-bonbonniere Balmain dans Fêtes

Décembre 2011

Si de nombreux créateurs se sont dit inspirés par ces pendentifs, dont certains modèles d’époque étaient exposés chez Christie’s en décembre dernier lors de la vente aux enchères des joyaux d’Elizabeth Taylor dont  le bijou de cou porte-parfum offert à  Liz par Richard Burton, ces bijoux ont à nouveau inspiré la maison de joaillerie russe qui a enrichi cette saison sa gamme d’œufs précieux.

liz-taylor bijoux

Avec une coquetterie toute « cinégénique », l’impératrice d’Hollywood prolongeait la tradition romantique de l’œuf de Fabergé qu’elle adorait au point d’en faire réaliser une version gâteau par un pâtissier virtuose.

Bientôt, les plus grandes familles du monde occidental se pressèrent d’en commander des versions plus simples,

Les œufs bijoux

De nouvelles matières comme l’or rose viennent parer ces créations, à l’image de cet œuf spirale, où les artisans de Fabergé semblent avoir déroulé le fin ruban d’or rose et de diamants qui habillait le bijou pour en faire un modèle aérien et graphique, qui viendra tourbillonner avec grâce au bout d’une chaîne en or rose.

 

 

10-spirale chocolat

2012-2013

Des entrelacs de clous, de cristaux et de perles qui font palpiter la rétine, des broderies saturées façon travaux de (hautes) aiguilles… pour l’hiver 2013, la femme Balmain s’est muée en objet d’art aussi précieux que diaboliquement vivant. Dans une veine plus couture et spectaculaire que jamais, Olivier Rousteing, le jeune directeur artistique de la maison, impose une opulence radicale, propre – au passage – à justifier les tarifs étourdissants pratiqués par la griffe. L’inspiration derrière ces silhouettes baroques n’est pas moins fascinante. En coulisses, on parle beaucoup de cet œuf de Fabergé ayant appartenu à Elizabeth Taylor, découvert par le créateur au cours de l’exposition chez Christie’s. L’imagination d’Olivier Rousteing fit le reste, dans un grand écart vertigineux entre Hollywood et la cour des tsars de Russie. (par Anne-Sophie Mallard).

vision-faberge Christie'sbalmain clochebalmain-2 Fabergé     

Enchères record pour l’Œuf Rothschild Fabergé

Magnifiés depuis le début du XXème siècle par le monde de la haute joaillerie, les célèbres œufs de Fabergé n’auront jamais été aussi en vogue que pour cette saison automne-hiver 2012-2013.

Un œuf de Fabergé dont l’existence était, jusqu’il y a peu, connue de ses seuls propriétaires a été adjugé à neuf millions de livres (12,6 millions d’euros), chez Christie’s, à Londres, à l’issue d’une vente qui s’est déroulée dans une ambiance électrique.

7photo-1-2 lapin

Cet œuf rose translucide fabriqué en 1902 pour la famille Rothschild est orné d’une horloge et renferme un automate, une double particularité que l’on retrouve seulement dans deux autres pièces issues des ateliers du célèbre joailler.

Le coq incrusté de diamants abrité dans l’œuf s’anime pour marquer le passage des heures, surgissant en battant des ailes, en remuant la tête et en ouvrant son bec pour chanter.

L’Œuf Rothschild Fabergé n’avait jamais été montré en public avant l’annonce de la vente et même les spécialistes ignoraient son existence.

Il est revenu à un acquéreur russe dont l’identité n’a pas été révélée.

 

Précédemment, le 19 avril 2002

Le précédent record pour un objet d’art russe vendu aux enchères (à l’exception des peintures) était détenu par l’ Œuf d’hiver Fabergé, vendu par Christie’s à New York le 19 avril 2002 pour 6,6 millions de livres.

8-2-oeufs-de-suspension Liz Taylor

 

Mais il ne faut pas oublier que l’oeuf est à l’origine du monde ou … le contraire.

De l’oeuf ou de la poule qui est le premier?

Les oeufs dans la nature

Les poules n’ont pas le privilège des oeufs. Tous les oiseaux pondent aussi leurs oeufs et cette année, un spécialiste de chez Christie’s présente à Londres un oeuf extraordinaire. Il s’agit d’ un œuf d’oiseau éléphant fossilisé  originaire de Madagascar.

5christies oeufs

Si le coeur vous en dit, il sera vendu le 24 avril à Londres avec une mise à prix aux enchères entre 23.500-35.300 euros.

Origine des expressions de Pâques

Qui vole un oeuf, vole un boeuf

Commettre un larcin mineur, c’est se mettre sur la voie de la délinquance. Celui qui vole un objet insignifiant volera bientôt des biens de valeur.

A Pâques ou à la Trinité

A la fin du XVIIe siècle, Lord Churchill était le capitaine de l’armée britannique et, à ce poste, il mit plusieurs fois la pâtée aux Français. En 1709, à l’époque de Louis XIV, il les combattit encore à la bataille de Malplaquet. Au cours de cette bataille, pour se moquer du capitaine anglais qu’ils croyaient mort, les Français écrivirent la chanson « Malbrough s’en va-t-en guerre

Dans cette chanson, il est dit (version complète ici )

Malbrough s’en va-t-en guerre, (…)
Il reviendra-z-à Pâques,

Ou à la Trinité(…)
La Trinité se passe,
Malbrough ne revient pas. »

Voilà comment d’une chanson est née une expression : il reviendra à Pâques ou à la Trinité, comme Malbrough, c’est-à-dire un jour peut-être ou bien jamais.

Marcher sur des oeufs: Agir en manquant d’assurance par crainte d’ennuis, précautionneusement.

Cette expression remonte à des temps très anciens, quand l’Homo Sapiens n’était pas encore Sapiens Sapiens.
A l’époque, les oeufs était bien plus gros et solides que de nos jours (et les Autruches n’étaient pas encore devenues Poules).

Quand nos ancêtres partaient à la chasse, ils pouvaient leur arriver de marcher sur ces gros oeufs, et perdre l’équilibre, ou pire encore, attirer la curiosité de la maman Autruche.

On pouvait alors entendre:
« hum olougu du gugu olulu »
Ce qui pourrait se traduire par
« Fais gaffe ducon, tu vas marcher sur les oeufs! »

Se faire brave comme un jour de Pâques : Se pomponner comme si on allait à une grande fête.

Noël au balcon, Pâques au tison :

Un noël trop doux annonce un début de printemps frais. En somme si on a la chance de pouvoir passer noël dehors, on restera à Pâques au coin du feu. (Les dictons français liés à la météo sont issus d’une tradition qui débute au Moyen-Âge).

C’est ce qui nous arrive cette année…

Se faire poissonnier la veille de Pâques :

S’engager dans une affaire quand il n’y a plus rien à y gagner.

Dans la religion catholique, les fêtes de Pâques sont précédées de la période du Carême, période de jeûne théorique de quarante jours, en rappel du jeûne du Christ de même durée, alors qu’il n’était pas privé de désert. Et si, à Pâques, on déguste énormément d’agneaux prénommés Pascal, dans la période qui précède, la viande est complètement interdite. Par contre, le poisson est parfaitement autorisé. Autant dire que ceux qui respectent ce jeûne, consomment du poisson à tout va, ce qui fait inévitablement le bonheur des poissonniers. Autrement dit, la meilleure période pour qu’un poissonnier pas niais s’en mette plein les poches est celle du Carême, les quarante jours qui précèdent Pâques.
Celui qui aurait donc l’idée saugrenue d’ouvrir une poissonnerie la veille de Pâques, à la fin du Carême, lorsque tous les pratiquants en ont assez du poisson, le ferait au plus mauvais moment de l’année, complètement à contretemps.
Ce qui suffit à expliquer notre métaphore attestée dès la fin du XVIIe siècle.

Tarde qui tarde, en avril aura Pâques :

La fête de Pâques n’a jamais lieu après le mois d’avril

 

Pas d’omelettes sans casser des œufs

11-oeufs-brouilles Olivier Rousteing

Cette expression date du XIXe siècle. Elle fut citée pour la première fois par Balzac. Il s’agit d’une image pour dire qu’on n’obtient rien sans faire de sacrifices. Pour obtenir quelque chose, il y a toujours des risques inévitables en contrepartie

 

Jouons un peu avec les Expressions contenant le mot oeuf.

Cliquez sur l’oeuf    img-quiz-oeufs paques

 

LIENS VERS MES ARTICLES DU BLOG

* Tout PAQUES sur le blog

* Article du 6 avril 2007 Pâques 2007

* Article du 29 mars 2010 Calculer son âge avec le chocolat

* Article du 2 avril 2010 Un papy qui compte a dit :

à propos de Gargantua, slam et chocolat

*Article du 2 avril 2010 Des mounas pour Papy!

* Article du 3 avril 2010 Joyeuses Pâques et  Sourire de Pâques

* avec diaporama « Le chocolat de Pâques »

* Article du 5 avril 2010 Les cloches de Corneville

* Article du 23 avril 2011 Allez les oeufs!

* Article du 7 avril 2012 Pâques 2012

- l’histoire de la chasse aux œufs

- Les oeufs de Fabergé

- Blouin ArtInfo -  Toujours à la pointe ces Anglais

- Big Egg Hunt

chasse-aux-oeufs Rothschild

Bonne chasse aux oeufs …

 

 

 

Publié dans 2013, Fêtes | 2 Commentaires »

«Au quatrième top, il sera…» Aujourd’hui l’horloge parlante fête ses 80 ans

Posté par ENO filles le 28 mars 2013

Bonjour! Quelle heure est-il  chez vous ?

Cliquez sur le réveil

«Au quatrième top, il sera...» Aujourd'hui l'horloge parlante fête ses 80 ans dans 2013 011

Attention, on va bientôt changer d’heure !

« Mais changement ou pas, j’ai souvent des doutes à ce sujet et pour vérifier qu’il est bien l’heure que je crois être, j’appelle un Mythe (en tout cas pour moi : on est obsédé ou on ne l’est pas !) : j’ai nommé l’HORLOGE PARLANTE. Elle est joignable tous les jours 24h/24 et plus si affinités au 3699, fidèle au poste et d’humeur toujours égale »

Quand j’étais enfant j’étais intriguée par cette voix et le fait qu’elle disait toujours la vérité. Comment cela était-ce possible. Je l’écoutais régulièrement sans en parler à mes parents et je vérifiais ma première montre. Cela m’arrive encore malgré mes objets techniques en tout genre: ordinateur, i Pad, i Phone etc.

On recense principalement deux pics, lors des changements d’heure.

Mais, pour connaître la date et l’heure exacte qu’il est en France, il vous en coûtera 56 centimes d’euros.

Depuis 80 ans, l’horloge parlante s’est mise au goût du jour.

On peut désormais l’entendre directement sur internet

«Au quatrième top, il sera…» Allez-y, laisser vous aller:

CLIQUEZ  sur le cadre ci-dessous

 

02-img-hp-sur-internet Brillé dans Le temps qui passe

(c’est l’heure à laquelle j’ai commencé cet article)

Ce message résonne depuis 80 ans dans les oreilles de ceux qui composent le 3699.

Aujourd’hui la vielle dame fête ses 80 ans.

L’horloge parlante est accessible par téléphone au 3699 mais également sur Internet.

À l’heure des Smartphones et des tablettes, la vieille horloge, nichée dans le sous-sol de l’Observatoire de Paris, là même où elle fut crée, en 1933, toujours fidèle au poste,  reçoit toujours des millions d’appels chaque année.

L e concept semble un peu désuet, mais l’horloge parlante reste aujourd’hui encore la seule structure à diffuser l’heure officielle.

Et 80 ans après, l’horloge en est à sa quatrième génération, donnant l’heure au vingt millième de seconde, alors que son aïeule née en 1933 avait une précision au dixième de seconde.

Voici son histoire

Au début des années 30

Les plus grandes inventions naissent parfois de trois fois rien, d’une rencontre improbable, d’un incident de parcours ou d’une maladresse.Pour la petite histoire, l’horloge parlante est née d’une drôle d’anecdote. C’est le professeur Ernest Esclangon qui, excédé par les appels incessants lui demandant l’heure exacte, décide de trouver une solution. Ce génial Géo-Trouvetou du temps, passé maître dans la manière de le quantifier, dirige l’Observatoire de Paris depuis quatre ans.

01-esclangeon chronologie dans Nature Jardin Météo Saisons

LE PROFESSEUR ESCLANGEON

a mis les pendules à l’heure

(Le roi Louis XIV, a créé l’Observatoire de Paris, à la demande de son ministre Colbert et des savants, pour être le siège de l’Académie des Sciences qui venait d’être instituée et « contribuer à la perfection de la géographie et de la Navigation »)

mison chronos

A Mison, en Haute-provence, village tout en longueur posé entre Laragne et Sisteron, on garde un souvenir ému et plus modeste de l’enfant du pays

 

Le Professeur Esclangon  préconise la technique du film parlant, une méthode simple pour réaliser la distribution parlée en continue de l’heure.

Il élabore un système constituée d’un cylindre comportant trois bandes de films parlants  couplées à des cellules et confie à la société Brillé le soin de le réaliser.

08-cylindres Ernest Esclangeon

 LES BANDES SONORES

Trois têtes à cellules photoélectriques lisent et amplifient le son. Le découpage successif des trois lectures assure l’enchainement correct des annonces horaires. Les tops secs sont espacés d’une seconde et le zéro de chaque minute correspond au début du quatrième top.

Le tout synchronisé avec l’horloge enfouie dans les souterrains de l’Observatoire, gardienne de l’heure légale.

04-observatoire Esclangeon

L’OBSERVATOIRE

La formule « au 4ème top, il sera exactement… » bien connu a également été créée par le professeur Esclangon.

C’est ainsi que, le 14 février 1933

est inaugurée à l’Observatoire de Paris la première horloge parlante au monde.

01-1ere-hp heure

Dès les premières heures le succès de la machine est sans précédent. 140 000 appels le premier jour (sur 20 lignes), très vite on passe à 60 lignes pour 300 000 appels journaliers. Les demandes d’heure à l’Observatoire par téléphone sont si nombreuses qu’elles deviennent gênantes pour les relations téléphoniques normales d’autant plus que l’Observatoire ne dispose que d’une seule ligne: celle du directeur.

Aujourd’hui l’horloge est bien moins populaire et ne connait que quelques pic d’appels lors des changements d’heures d’été et d’hiver.

A ses début, c’est un employé de l’Observatoire de Paris qui répondait aux appels et donnait l’heure. Mais il fut très vite débordé.

Fatigué de voir la ligne constamment occupée, Ernest Esclangon, décide alors d’automatiser cette ligne.

01avant-automisation horloge parlante

 

La voix d’homme était celle de Marcel Laporte , dit «Radiolo», speaker radio vedette de l’époque.

Enregistrements de l’annonce de l’horloge de 1933 par Marcel Laporte:mp3 -Realaudio -Ogg

marcel-laporte observatoire

MARCEL LAPORTE

En 1954

une première tentative de donner une voix féminine à l’horloge parlante avait échouée, la voix trop aiguë ne s’accordant pas avec les méthodes d’enregistrement de l’époque.

En 1975

Une version plus moderne, verticale, réalisée à un seul exemplaire a été mis en service

Enregistrements de l’annonce de l’horloge de 1975:

mp3 -Realaudio -Ogg

http://syrte.obspm.fr/tfc/temps/hp/hp1975.mp3

 

1991 Le modèle actuel – quatrième génération

10-aujourdhui Observatoire de Paris 

Améliorée au fil des décennies, l’horloge parlante actuelle en est à sa quatrième génération de modèle. L’électronique arrive avec un duo de voix

Cliquez sur l’image pour lire la vidéo

10-video1 temps

 

Le 18 septembre 1991, une nouvelle horloge parlante, totalement électronique, est mise en service. Le message horaire est une reconstitution faite à partir des différentes syllabes et locutions enregistrées  des annonces  stockées dans des mémoires. Ceci permet de donner l’heure jusqu’en 2085.

Conçue et gérée par l’opérateur Orange et accessible par téléphone au 36 99, elle est hébergée à l’Observatoire de Paris, dans la salle d’exploitation du temps du SYRTE. Asservie à un maser à hydrogène (2) – garde-temps – du SYRTE, elle diffuse le Temps Universel Coordonné de l’Observatoire de Paris – UTC(OP) qui est aujourd’hui la référence du temps légal français, fabriquée par les équipes scientifiques du LNE-SYRTE.

La diffusion de l’heure est sécurisée par un ensemble de quatre horloges parlantes (chacune se composant d’une horloge et d’un « générateur d’annonces ») contrôlées par un comparateur. Sa précision actuelle est de vingt millième de seconde.

Elle donne la date en complément de l’heure et ajoute « au 4e top, il sera », sans le mot « exactement » qui a été supprimé par rapport au message diffusé par les générations antérieures. Les différentes syllabes des annonces permettent de donner l’heure jusqu’en 2085.

La voix de l’horloge parlante est assurée par l’actrice Marie-Sylvie Behr.

marie-sylvie-behr

De plus, elle alterne voix masculine et féminine et donne la date en complément de l’heure.

 

Annonce de l’horloge de 1991, voix féminine:mp3 -Realaudio-Ogg
 

Annonce de l’horloge de 1991, voix masculine:mp3 -Realaudio -Ogg

 

1991-la-baie

 

salleh

Salle de contrôle du temps légal français à l’Observatoire de Paris.

Pas de cadran à bouche, mais une salle avec des machines

(Observatoire de Paris / SYRTE)

Pour fêter cet évènement et le centenaire de l’unification de l’heure en France, France-Télécom a mis en vente une télécarte fin 1991.

L’horloge parlante, c’est aujourd’hui plusieurs millions d’appels par an et une exactitude de 1/20ème de seconde sur l’ensemble de la France métropolitaine.

 

Encore aujourd’hui

Au cas où on se trouve dans une situation impliquant une coupure d’électricité et qu’il est impératif de connaître l’heure à ce moment-même, l’on n’a tout simplement qu’à composer le 36 99 et le tour est joué.

Pour être sûr de passer le Nouvel An en temps réel, de souhaiter un Joyeux Anniversaire ou une autre fête dès la première heure, l’horloge parlante est apte à le certifier.

D’un autre côté, ce service peut également aider lorsque l’on veut se repérer vis-à-vis d’un décalage horaire, après un voyage lointain par exemple.

C’est surtout pour les changements de saisons que l’horloge parlante fait ses preuves.

Étant donné que l’heure dans le pays de l’hexagone change aux passages en hiver et en été, le service est le repère le plus sûr.

Enfin, lorsque l’on doit faire preuve d’une ponctualité sans reproche, par exemple pour un rendez-vous, pour prendre l’avion ou le train, l’horloge parlante représente un excellent moyen pour respecter le délai donné.

Il est à noter que le service est joignable tous les jours de la semaine et toutes les heures non stop.

Environ 200000 appels quotidiens venant de toutes les régions françaises sont enregistrés, ce qui prouve davantage la notoriété de l’horloge parlante.

La diffusion du temps, un enjeu des temps modernes

Le besoin de datation ultra précise pour des événements spécifiques ou de synchronisation de réseaux à très grande échelle s’impose comme de véritables enjeux dans certains secteurs d’activités: télécommunications, échanges de données, transactions bancaires, services de secours, transports aériens et ferroviaires.

Des moyens de diffusion plus sophistiqués que l’horloge parlante sont alors utilisés pour diffuser le temps:

Les serveurs NTP (Network Time Protocol) permettent de synchroniser sur l’heure UTC des ordinateurs à distance

Le radiopilotage grâce au signal transmis sur l’onde porteuse de France Inter grandes ondes (162 kHz) utilisé par exemple pour synchroniser des horloges de clocher.

Pour les applications professionnelles nécessitant des comparaisons d’horloges distantes avec un très haut degré de précision – typiquement la nanoseconde, i.e. un milliardième de seconde-, sont utilisés le système satellitaire GPS ou des systèmes géostationnaires de télécommunications (méthode TWSTFT – Two-Way Satellite Time and Frequency Transfer).

Pour la recherche scientifique, le projet REFIMEVE voit le jour, porté par le Laboratoire de Physique des Lasers – LPL de l’Université Paris 13 en collaboration avec le SYRTE et le réseau RENATER

Il vise à diffuser vers une vingtaine de laboratoires disséminés sur tout l’hexagone des signaux de référence ultra stables produits par le SYRTE à l’Observatoire de Paris.

Ce réseau s’étendra ensuite pour relier tous les laboratoires européens de métrologie.

Actualité des idées : la philosophie Tic-Tac

Comme je suis une Nespressionniste de longue date, je vous communique cet article très réjouissant:

« Apparemment, la marque Nespresso s’est convertie à la philosophie Tic-Tac. (Oui, vous savez, le dernier mouvement surréaliste à la mode. Comment, vous n’en avez jamais entendu parler ? Eh bien justement, il n’est pas trop tard. Vous êtes pile au bon endroit.)

J’en veux pour preuve la devanture du magasin sis rue du Bac. Il faut dire qu’il était temps ; cela dit, la conversion du café à la philosophie du réveil semblait facilement acquise. Ce serait encore mieux si une marque de lait chaud ou de somnifères, par exemple, se convertissait !  En attendant voici les preuves. »

tic-tac

Sites exploités

Si cela vous intéresse, vous pourrez trouver tous les détails de son histoire et de son évolution sur les pages suivantes :

LE FIGARO

WEB-LIBRE

CANAL-BLOG

L’horloge parlante officielle française de l’Observatoire de Paris

Histoire de l’Observatoire de Paris

Il a inventé l’horloge parlante : à la bonne heure, M. Esclangon !

Rubrique-à brac -Horloge parlante

Le temps est une spirale infernale qui ne s’arrête jamais.

Il faut le prendre en marche. Et bien s’accrocher.

 

animation11

 

 

 

 

 

 

Publié dans 2013, Le temps qui passe, Nature Jardin Météo Saisons | Pas de Commentaires »

22 Décembre 2012: la vie, c’est fini?

Posté par ENO filles le 22 décembre 2012

 22 Décembre 2012: la vie, c'est fini? dans 2012 21qu-allez-vous-faire-le-21-decembre 21 decembre 2012 dans Fin du monde

Et non!

Vous êtes toujours là?

Si vous lisez cet article c’est que rien n’est fini. La vie continue, plus ou moins compliquée, plus ou moins cahoteuse.

Voilà ce qui aurait pu arriver!

Selon le calendrier maya, l’apocalypse est prévue le 21 décembre 2012. Attaque nucléaire, pandémie, tsunami… Tour d’horizon des catastrophes déjà mises en scène sur grand écran. Tous les scenari i ou scenarios ont été envisagés pour le plus grand bonheur des amateurs de SF. Et avec les moyens actuels du cinéma, on ne pourrait imaginer plus réaliste.

« 2012″, année de la loose

2012 calendrier maya

- Le scénario possible : Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d’individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés…

- Comment on s’en sort ? Apprenez à piloter car seul un avion vous permettra d’échapper aux énormes crevasses qui finiront par engloutir la surface de la Terre.

Quelle fin du monde au cinéma vous semble la plus crédible ? Petit quiz… Quelle fin du monde au cinéma vous a semblé la plus réaliste ?

Choisissez entre tous les films qui ont traité ce sujet. En voici quelques-uns.

 

« 2012″,

« Le Jour d’après »,

« Contagion »…

La fin du monde

Réfugiés climatiques

Melancholia

Choc existentiel

N’importe quoi

Pollution

Non non non de non

Fin d’un monde ou d’une réalité alternative.

L’Armée des 12 singes

La fin du monde au cinéma

Quelle est l’origine de la prédiction indiquant que le monde prendra fin en décembre 2012 ?

 fin du monde

L’histoire a commencé avec des déclarations disant que Nibiru, une prétendue planète découverte par les Sumériens, se dirigeait vers la Terre. Zecharia Sitchin, qui écrivait des romans sur l’ancienne civilisation mésopotamienne de Sumer, a affirmé dans plusieurs livres (par exemple, « La douzième planète », publié en 1976) qu’il avait trouvé et traduit des documents Sumériens qui permettaient d’identifier la planète Nibiru, orbitant autour du Soleil tous les 3600 ans. Ces fables Sumériennes comportent des histoires d’”anciens astronautes ” d’une civilisation extra-terrestre appelée Anunnaki visitant la Terre.

Ensuite, Nancy Lieder, une « psychique » autoproclamée, prétendant qu’elle était capable de recevoir les messages de ces extra-terrestres, ( Démons ) écrivit sur son site Zetatalk que les habitants d’une planète en orbite autour de l’étoile Zeta Reticuli, l’avait mise en garde des dangers que la planète X/Nibiru faisait courir à la Terre. Cette catastrophe était initialement prévue pour mai 2003, mais quand rien n’arriva, le jugement dernier fut déplacé à décembre 2012. Ce n’est que récemment que ces deux fables ont été liées à la fin du calendrier Maya et au solstice d’hiver de 2012 – d’où les prévisions pessimistes sur la date du 21 décembre 2012.

Le calendrier maya

calendrier-maya 

C’était un calendrier comportant différents cycles utilisés  soit séparément, soit de manière concomitante.
Le calendrier maya le plus important concernant la fin du monde est le tzolk’in, à caractère divinatoire et religieux.

L’origine de ce calendrier est obscure. Une des théories les plus répandues est qu’elle est à peu près équivalente aux neuf mois de la grossesse chez l’être humain.

Certains mayanistes et courants du New Age, dont les mouvances millénaristes, prédisent des changements radicaux voire la fin du monde pour 2012 en se basant sur le Tzolk’in, la situant généralement plus précisément le 21 décembre. Cette date correspond à la fin d’un cycle du calendrier maya et marquerait, selon les partisans de la théorie, soit la fin du monde, soit, au contraire, un changement dans la conscience mondiale et le début d’un nouvel âge.

Les partisans de la théorie affirmaient que le compte long maya se terminerait le vendredi 21 décembre 2012.

Cependant, cette date ne correspond qu’à la fin d’un cycle commencé, selon la corrélation GMT (du nom de ses auteurs, Goodman, Martínez Hernández et Thompson), à 0.0.0.0.0 le 11 août 3114 av JC, à la fin duquel le temps n’est pas censé s’arrêter. En effet, aucune source maya n’annonce une quelconque destruction, ni de l’univers ni de l’humanité, à la fin de ce cycle ; la seule inscription qui fait peut-être référence à cette date, extraite du monument 6 de Tortuguero, n’est pas entièrement lisible et son interprétation n’est pas claire. De plus, le début de ce cycle ne correspond pas non plus à la date de la création du monde pour les Mayas, puisque certains textes mythologiques font référence à des dates antérieures.

Cette prophétie est rejetée par la plupart des scientifiques pour son caractère mystique et pseudo-scientifique.

22

« La prophétie annonçant la fin du monde en 2012 est basée sur une faute de calcul.

En réalité, la date annoncée est 2220 (208 ans apres) », ont déclaré des scientifiques dans le numéro de novembre de la revue NWT (Natuurwetenschap & Techniek). En tapant la date 2012 sur Google, on obtient des millions de résultats dont la plupart traitent de la fin du monde ou de l’aube d’une nouvelle période spirituelle.

Les alarmistes se sont basés sur le calendrier Maya qui s’arrêterait le 21 décembre 2012, et en ont déduit qu’à cette date ce serait la fin du monde. Toujours selon NWT, une recherche récente d’archéologues, d’astronomes et de scientifiques a démontré que cette date est fantaisiste car le calendrier des Mayas se termine deux siècles plus tard »

Bon pour le tourisme. Saul Martin Ancona Salazr, Directeur du Département du tourisme de l’Etat du Yucutan

avait déclaré: « La date du 21 décembre 2012 n’est pas celle de la fin du monde. Elle n’est que la fin d’un cycle dans la calendrier maya, et lorsqu’elle sera effective, un nouveau cycle commencera. « Salzar a ajouté qu’une série d’activités seront organisées, destinées à fournir une compréhension scientifique et approfondie de la culture maya. Alors en attendant…

 (c) Eric Seguinot

2

013

C’est juste

 le début d’une nouvelle

ère.Alors, Bonne continuation

et Heureuse Vie à tous!Joyeux Noël

et

Bonne

Année …

 

 

 

 

 

 

Publié dans 2012, Fin du monde, Non classé | Pas de Commentaires »

Calendrier de l’Avent 2012 6e jour La Saint-Nicolas

Posté par ENO filles le 6 décembre 2012

Calendrier de l'Avent 2012 6e jour La Saint-Nicolas dans 2012 06Voici déjà le 6e jour, comme le temps passe!

Aujourd’hui c ‘est la Saint-Nicolas.

Connaissez-vous Saint-Nicolas? Bien sûr qui ne le connait?

Qui était Saint Nicolas ?

Article paru dans « Le Monde » Juillet 2004

p-n004-nicolas-219x300 2012 dans Avent« L’évêque de l’antique Myre a sauvé bien des vies, mais c’est pour avoir ressuscité trois enfants que la légende, aidée par le calendrier et la publicité, en a fait un gros papa gâteau vêtu de rouge et blanc.

Les saints voyagent après leur mort dans un espace indéfini, celui de la légende et de la foi, celui de l’imaginaire des croyants qui les prennent pour patrons protecteurs, diplomates accrédités auprès du Tout-Puissant, et qui, pour obtenir leur intercession, n’hésitent pas à les remodeler à leur guise, avec une liberté parfois fort désinvolte, peu conforme avec le message qu’ils laissèrent au terme de leur mission sur Terre.

Comme si leur ultime épreuve était de ne plus s’appartenir, de s’abandonner aux volontés des vivants frivoles qui les prient, les accommodent selon leurs désirs. Sous le regard éternel de Dieu, les saints sont immuables, sans doute ; vus d’en bas, ils sont nos proies, reflètent les époques et les modes du monde soumis au temps. Et aucune icône humaine ne peut échapper à l’analyse critique des psychologues et des sociologues, dernière étape du calvaire des saints.

L’évêque de Myre

Le cas de Nicolas en est une démonstration lumineuse. Peu de saints sont aussi universellement présents que lui, dont on ne sait à peu près rien de sûr sinon qu’il fut évêque de Myre au IVe siècle.

D’après Jacques de Voragine, qui essaie d’harmoniser les diverses fables et histoires courant sur Nicolas, celui-ci serait né à Patras, en Lycie, vers 270 de parents chrétiens.

Son père, Epiphane, était riche et pieux, sa mère, Jeanne, était la soeur de Nicolas l’Ancien, évêque de Myre, l’actuelle ville de Dombré, sur la côte d’Anatolie.

Le jour où on lui donne son premier bain, il se tient debout dans la baignoire.

Dès l’enfance, il jeûne, ne prenant le sein que le mercredi et le vendredi.

Adolescent, il ignore les plaisirs vulgaires de ses camarades et fréquente les églises en étudiant les Saintes Ecritures.

Devenu riche à la mort de ses parents, il décide d’employer sa fortune pour la gloire de Dieu.

Apprenant qu’un de ses voisins, poussé par la pauvreté, envisage de livrer ses trois filles à la prostitution pour vivre de leur débauche, Nicolas jette en secret par la fenêtre de ce voisin une importante somme d’or enveloppée dans un linge, suffisante pour payer les noces de l’aînée. Puis il renouvelle son don pour les deux autres.

Le père, curieux de découvrir son bienfaiteur, entend l’or tomber chez lui, poursuit et rattrape Nicolas qui lui fait jurer de garder le silence.

A la mort de l’évêque de Myre, les évêques de la région se réunissent pour désigner son successeur et choisissent un soir de nommer le premier qui entrera dans l’église au matin. C’est Nicolas.

Malgré les honneurs dus à son rang, l’évêque Nicolas reste humble et grave dans ses moeurs, fuyant la compagnie des femmes et priant.

Une nuit, des matelots pris dans une tempête invoquent son secours. Nicolas leur apparaît, les aide à la manoeuvre jusqu’à la fin de la tempête. Les matelots, venant à l’église remercier Dieu, reconnaissent Nicolas.

Un jour, il sauve toute une province de la famine en livrant aux pauvres le blé destiné à l’empereur et reconstitue par miracle la précieuse cargaison des navires.

Une autre fois, alors que Nicolas combat l’hérésie arianiste et le culte idolâtre de Diane, le démon exaspéré se déguise en vieille femme et confie un vase d’huile diabolique à des pèlerins naviguant vers Nicolas. Celui-ci, alerté, vient en barque à leur devant, les interroge. Devinant que la vieille n’est qu’un travestissement de Diane, il ordonne aux pèlerins de jeter le vase à la mer où l’huile « contre nature » s’enflamme aussitôt.

Comment nait la légende de Saint-Nicolas

Son plus éclatant miracle concerne trois princes, Népotien, Ours et Apilion, envoyés par l’empereur Constantin pour réprimer une sédition.

Pendant que Nicolas les accueille, le consul de la région, préfet corrompu, fait condamner à mort trois soldats innocents. Nicolas, accompagné des princes, accourt et arrache les soldats des mains du bourreau. Les trois princes s’en vont accomplir leur tâche, mais, de retour à la cour, sont perfidement dénoncés comme traîtres par le préfet et condamnés à leur tour par l’empereur. Se souvenant alors de l’affaire des trois soldats innocents, Népotien invoque l’aide de Nicolas. Celui-ci apparaît en songe à l’empereur et au consul la même nuit et en sa qualité d’évêque de Myre exige la délivrance des princes. A son lever, l’empereur, informé de la vie de Nicolas et de ses miracles, est convaincu de l’innocence des princes et les libère.

On retrouve une variante de ce haut fait au XIIe siècle en Normandie et en Lorraine : trois enfants perdus ayant demandé l’hospitalité pour la nuit à un boucher, celui-ci les égorge, les hache et les met dans un saloir. Nicolas, passant dans les parages, est reçu par le boucher et insiste pour manger ce qui est dans le saloir. Les enfants sont immédiatement ressuscités. On pense en fait que ce miracle posthume est une déformation de l’histoire des princes.

cd-40-st-nicolas avent dans Fêtes

COMPLAINTE DES ENFANTS AU SALOIR

Il était trois petits enfants,

Qui s’en allaient glaner aux champs.

Ils sont tant allés et venus

Que le soleil on n’a plus vu.

 

S’en sont allés chez un boucher :

« Boucher, voudrais-tu nous loger ? »

- « Allez, allez, mes beaux enfants,

Nous avons trop d’empêchement. »

 

Sa femme, qu’était derrière lui,

Bien vitement le conseillit :

« Ils ont, dit-elle, de l’argent,

Nous en serons riches marchands. »

 

Entrez, entrez, mes beaux enfants !

Y a de la place assurément.

Nous vous ferons fort bien souper,

Aussi bien blanchement coucher. »

 

Ils n’étaient pas sitôt entrés,

Que le boucher les a tués,

Les a coupés tout par morceaux,

Mis au saloir comme pourceaux.

 

Quand ce fut au bout de sept ans,

Saint Nicolas vint dans ce champ.

Il s’en alla chez le boucher :

« Boucher, voudrais-tu me loger ? »

 

« Entrez, entrez, Saint Nicolas !

De la place, il n’en manque pas. »

Il n’était pas sitôt entré,

Qu’il a demandé à souper.

 

« Voul’ous un morceau de jambon ? »

- « Je n’en veux pas, il n’est pas bon. »

- « Voulez-vous un morceau de veau ? »

- « Je n’en veux pas, il n’est pas beau.

 

« De ce salé je veux avoir,

Qu’y a sept ans qu’est dans le saloir. »

Quand le boucher entendit ça,

Hors de sa porte il s’enfuya.

 

« Boucher, boucher, ne t’enfuis pas !

Repens-toi, Dieu te pardonn’ra. »

Saint Nicolas posa trois doigts

Dessus le bord de ce saloir.

 

Le premier dit : « J’ai bien dormi ! »

Le second dit : « Et moi aussi !

A ajouté le plus petit :

« Je croyais être en paradis ! »

Les miniaturistes du Moyen Age – faute de place ou pour exalter la grandeur du saint – auraient rapetissé la taille des officiers en les représentant comme des enfants, ainsi que la tour où ils avaient été enfermés, réduite à la dimension d’une cuve, pour faire tenir tous les personnages dans une seule image.

les-3-princes-212x300 fêtes dans Noël

 Cette naïve erreur de perspective, banal artifice des peintres de l’époque, allait être féconde et fit si long feu que Nicolas – en rien prédisposé à ce rôle particulier -devint par excellence le saint protecteur des enfants et l’est encore maintenant ; au prix, il est vrai, de quelques métamorphoses acrobatiques qui relevèrent moins de l’hagiographie que des fantaisies du folklore médiéval d’abord, et de nos jours répondent surtout aux nécessités triviales du commerce.

p-st-nicolas noël

Le culte de Saint-Nicolas

Nicolas participa, dit-on, au concile de Nicée en 325 et fut rappelé à Dieu peu après. Sa réputation de thaumaturge, importante déjà de son vivant, ne fit que s’accroître et les miracles se multiplièrent autour de sa tombe dans la cathédrale de Myre.

Dès le VIe siècle, une église lui est consacrée à Constantinople, puis d’autres ensuite ; le culte de saint Nicolas s’étend sur toute l’Asie mineure et les Balkans, chez les chrétiens orthodoxes de Syrie, de Palestine et d’Egypte.

En 1087, les Vénitiens, qui ont déjà rapatrié la dépouille de saint Marc, veulent s’emparer des restes de saint Nicolas. Des marins originaires de Bari les battent de vitesse et emportent les reliques chez eux, où elles sont solennellement inhumées dans une basilique.

Les peuples slaves, en se christianisant, adoptent le patronage de saint Nicolas, vénéré dans toutes les églises d’Orient et d’Occident.

Le père Fouettard

le-pere-fouettard-et-saint-nicolas-232x300 saint-nicolas

Au Moyen Age, en Europe du Nord, lors des processions de la saint Nicolas, le 6 décembre, un enfant costumé en évêque donne des cadeaux aux enfants sages tandis que son valet, Knecht Ruprecht en Allemagne (qui prendra le nom de Père Fouettard et les traits de Charles Quint après le siège de Metz en 1522), punit les ingrats et les dissipés.

Orthodoxes et protestants

Dans la Sainte Russie d’avant 1917, l’Eglise orthodoxe honore Nicolas et deux tsars portent son nom.

La Réforme protestante au XVIe siècle abolit le culte des saints, mais les petits Hollandais continuent d’attendre la visite et les cadeaux de Nicolas, Sinterklaas, descendant par la cheminée dans la nuit du 6 décembre.

Saint-Nicolas en Amérique

En émigrant en Amérique pour fonder la colonie de la Nouvelle Amsterdam (New York en 1664), les Hollandais emmènent avec eux Sinterklaas, rapidement rebaptisé Santa Claus.

Dans les pays catholiques d’Europe, faute de pouvoir extirper la vogue de saint Nicolas, les autorités chrétiennes se contentent de rapprocher la date de sa célébration populaire de celle de l’Enfant Jésus.

A propos, pourquoi Noël tombe-t-il le 25 décembre ?

Pour les anciens Romains, c’était la date du solstice d’hiver. Ils préparaient ce jour-charnière par la fête des Saturnales, pendant laquelle des esclaves prenaient brièvement la place de leurs maîtres – préfiguration du Carnaval – avant d’être immolés.

les-saturnales-300x199

L’Eglise, ignorant le véritable jour de naissance du Christ, décide au IVe siècle de se greffer en quelque sorte sur ce créneau immémorial, de faire coïncider le jour de la (re) naissance du soleil avec celui de la naissance du Sauveur, soleil de justice, et le 25 décembre est définitivement désigné comme jour anniversaire du Christ par les papes Libérius et Sixte III.  » Natale », en latin, devient « Noël ».

Les Saturnales – à l’origine fêtes des morts sans sépultures – se changèrent à l’époque médiévale en « fêtes des fous« , durant lesquelles on élisait un pape des fous appelé l’abbé de Liesse.

Pendant cette période froide et sombre de la fin de l’automne, les enfants, déguisés en morts-vivants, se déplaçaient en bandes, de maison en maison, chantant et faisant des voeux, en échanges de fruits ou de gâteaux.

La fusion

Il était donc tentant et logique de fusionner peu à peu la tradition des quêtes et la procession de Nicolas. Par une adroite manipulation du calendrier, Nicolas fit désormais sa tournée de cadeaux la veille du jour de Noël.
 Comme le note Claude Lévi-Strauss dans un article mémorable de 1952, Le Père Noël supplicié, ces quêtes du Moyen Age sont en liaison avec celles de saint Nicolas, qui ressuscita les enfants morts, et surtout avec celle de Halloween, à la veille de la Toussaint où, dans les pays anglo-saxons, « les enfants costumés en fantômes et en squelettes persécutent les adultes à moins que ceux-ci ne rédiment leur repos au moyen de menus présents. (…)

Démarche dialectique dont les principales étapes sont :

le retour des morts, leur conduite menaçante et persécutrice, l’établissement d’un modus vivendi avec les vivants fait d’un échange de services et de présents, enfin le triomphe de la vie quand, à la Noël, les morts quittent les vivants pour les laisser en paix jusqu’au prochain automne ».

Ainsi, explique Lévi-Strauss, le Père Noël moderne hérite de l’abbé de Liesse dont il est l’antithèse.

Par le déplacement de la fête de saint Nicolas vers Noël, l’abbé, « émanation de la jeunesse symbolisant son antagonisme par rapport aux adultes s’est changé en symbole de l’âge mûr (…), l’apôtre de l’inconduite est chargé de sanctionner la bonne conduite ; aux adolescents ouvertement agressifs se substituent les parents se cachant sous une fausse barbe pour combler les enfants ».

En 1809, l’écrivain Washington Irving évoque les voyages aériens effectués par saint Nicolas pour remplir en une nuit des millions de petits souliers…

 

En 1821, un pasteur américain, , écrit pour ses enfants un conte où le Père Noël remplace Nicolas.

clement-clarke-moore

En 1822, un pasteur new-yorkais du nom de Clément Clarke Moore écrivit un poème mettant en scène un Père Noël entièrement vêtu de rouge, assis dans un traineau tiré par des rennes, avec un sac de jouets toujours plein, et des bas accrochés au-dessus de la cheminée dans l’attente des cadeaux.

Ces images poétiques ont symbolisé Noël pour des générations et des générations d’enfants.

Intitulé  » A visit from Saint Nicholas  » puis publié anonymement dans un journal de l’état de New York, ce poème séduisit immédiatement l’imagination du public.

A tel point que le premier vers :  » Twas the night before Christmas  » prit rapidement la place du titre original .

Une des raisons pour lesquelles le poème de Moore connaît toujours le même succès est la joie qu’on éprouve à le lire à haute voix. Il commence dans le silence et le suspense pour monter en un crescendo dramatique tandis que ses vers joyeux annoncent le mystérieux visiteur de minuit.

Récit merveilleux en attendant Noël  » The night before Christmas  » est devenu depuis un véritable rite dans beaucoup de familles anglo-saxonnes.

Et vous aussi. Vous ne pourrez pas résister au plaisir de renouer avec cette vieille tradition qui veut qu’on lise ce poème à haute voix afin que tous puissent en partager la joie et l’émotion.

Traduction du poème

C’était la nuit de Noël, un peu avant minuit,
A l’heure où tout est calme, même les souris.

On avait pendu nos bas devant la cheminée,
Pour que le Père Noël les trouve dès son arrivée.

Blottis bien au chaud dans leurs petits lits,
Les enfants sages s’étaient déjà endormis.

Maman et moi, dans nos chemises de nuit,
Venions à peine de souffler la bougie,

Quand au dehors, un bruit de clochettes,
Me fit sortir díun coup de sous ma couette.

Filant comme une flèche vers la fenêtre,
Je scrutais tout là haut le ciel étoilé.

Au dessus de la neige, la lune étincelante,
Illuminait la nuit comme si c’était le jour.

Je n’en crus pas mes yeux quand apparut au loin,
Un traîneau et huit rennes pas plus gros que le poing,

Dirigés par un petit personnage enjoué :
C’était le Père Noël je le savais.

Ses coursiers volaient comme s’ils avaient des ailes.
Et lui chantait, afin de les encourager :
 » Allez Tornade !, Allez Danseur ! Allez , Furie et Fringuant !
En avant Comète et Cupidon ! Allez Eclair et Tonnerre !
Tout droit vers ce porche, tout droit vers ce mur !
Au galop au galop mes amis ! au triple galop !  »

Pareils aux feuilles mortes, emportées par le vent,
Qui montent vers le ciel pour franchir les obstacles ,
Les coursiers s’envolèrent, jusqu’au dessus de ma tête,
Avec le traîneau, les jouets et même le Père Noël.

Peu après j’entendis résonner sur le toit
Le piétinement fougueux de leurs petits sabots.

Une fois la fenêtre refermée, je me retournais,
Juste quand le Père Noël sortait de la cheminée.

Son habit de fourrure, ses bottes et son bonnet,
Etaient un peu salis par la cendre et la suie.

Jeté sur son épaule, un sac plein de jouets,
Lui donnait l’air d’un bien curieux marchand.

Il avait des joues roses, des fossettes charmantes,
Un nez comme une cerise et des yeux pétillants,

Une petite bouche qui souriait tout le temps,
Et une très grande barbe d’un blanc vraiment immaculé.

De sa pipe allumée coincée entre ses dents,
Montaient en tourbillons des volutes de fumée.

Il avait le visage épanoui, et son ventre tout rond
Sautait quand il riait, comme un petit ballon.

Il était si dodu, si joufflu, cet espiègle lutin,
Que je me mis malgré moi à rire derrière ma main.

Mais d’un clin d’oeil et d’un signe de la tête,
Il me fit comprendre que je ne risquais rien.

Puis sans dire un mot, car il était pressé,
Se hâta de remplir les bas, jusqu’au dernier,
Et me salua d’un doigt posé sur l’aile du nez,
Avant de disparaître dans la cheminée.

Je l’entendis ensuite siffler son bel équipage.

Ensemble ils s’envolèrent comme une plume au vent.

Avant de disparaître le Père Noël cria :
 » Joyeux Noël à tous et à tous une bonne nuit  »

Depuis le Père Noël est jovial et rubicond, il ne porte plus la mitre, sa crosse est en sucre d’orge.

le-pere-noel-225x300

Débarrassé du Père Fouettard, il ne chevauche plus un âne mais se déplace dans les airs à bord d’un traîneau attelé de huit rennes.

En 1860, l’illustrateur Thomas Nast, le créateur de la figure de l’oncle Sam, revêt le Père Noël de son celèbre costume rouge taillé dans la bannière étoilée et situe sa résidence officielle au pôle Nord.

thomas-nast

En 1931, enfin, Haddon Sundblom, chargé de la publicité de Coca-Cola, redessine la silhouette du Père Noël, lui rend une stature humaine, l’habille de vêtements rouges doublés de fourrure blanche (les couleurs emblématiques de la marque) et c’est sous ce nouveau look qu’il revient en Europe ; tiré, non plus par des rennes volants, mais par le géant de la boisson d’Atlanta, désireux d’inciter les consommateurs à acheter sa potion gazeuse et rafraîchissante en plein hiver.

Dans les années 1950, des voix se sont élevées , dont celle du secrétaire général de l’ONU, le Suédois Dag Hammarskjöld, pour critiquer l’américanisme de ce Père Noël débarqué dans les valises du plan Marshall.

L’archevêque de Toulouse stigmatise ce retour du paganisme, le chanoine Kirr fait brûler une effigie du Père Noël sur le parvis de la cathédrale de Dijon devant 250 enfants consternés.

On a pu constater depuis l’efficacité d’un tel exorcisme.

Les affaires sont les affaires et les dieux du négoce sont durs à cuire.

Les industriels de la culture anglo-saxonne ont récemment tenté de réintroduire en Europe la très ancienne fête celte de Halloween (et son cortège lucratif de déguisements, de jouets et de friandises).

Le succès de l’opération a été mitigé, fragile, moins insignifiant que d’aucuns ne le prévoyaient.

Sans doute une meilleure étude de marché permettra de réussir la greffe artificielle d’une « tradition » oubliée, superfétatoire mais rentable.

Pour ceux qui résistent encore au grand business du Père Noël, la fête de saint Nicolas demeure fixée au 6 décembre.

Abondamment représenté, le nombre de ses statues n’est supplanté que par sainte Thérèse et saint Antoine de Padoue.

Et si l’évêque de l’antique Myre reste le patron des enfants et des personnes sans défense, il est aussi celui de la Russie, de la Lorraine, des parfumeurs, des marins en détresse et des filles dans l’embarras.  » Michel Braudeau Le Monde, juillet 2004

En France il n’est pas vraiment célébré puisque nous avons notre Sacré Père Noël, qui lui ne se manifeste que dans la nuit du 24 au 25 décembre. En retard bien sûr, comme toujours…. il a tant de travail avec tous ces petits et grands enfants qui lui demandent …la lune.

Quant à vous, il n’est pas de petite fête à mettre de côté alors

Bonne Saint-Nicolas et Joyeux Noël à tous

st-nicolas-anim

Mes articles précédents

5 décembre 2010 Le BlOg VoUs SouHaite Une JoYeuSe SaInt-NiCoLas

*Saint Nicolas à l’Elysée

*La légende du Saint Nicolas chantée par Dorothée

* Qui était Saint-Nicolas ?

* Article paru dans “Le Monde” Juillet 2004

*Toutes les paroles des Chansons de Saint-Nicolas

* La légende de Saint Nicolas

Chanson des écoliers

Saint Nicolas est en voyage

Chansonnette des petits lorrains

Grand Saint Nicolas

Saint Nicolas, patron des jeunes filles

Saint Nicolas a trois clériaux

Saint Nicolas, mon bon patron

Saint Nicolas qui mariez les filles et les gars

 

 

 

 

 

http://www.fichier-pps.fr/2010/12/05/saint-nicolas/

 

 

Publié dans 2012, Avent, Fêtes, Noël | Pas de Commentaires »

Noël 2012

Posté par ENO filles le 6 décembre 2012

Noël 2012 dans 2012 decembre_gif

Calend-riez, braves gens !

image002422256333 boules dans Fêtes

Décembre

est arrivé. Avec son lot de joie,

 de rires et de lumière. image002422256333 fêtes dans HiverLumières dans les

rues et les maisons,  Et dans les yeux des enfants.

Une fête pas comme les autres, Que gens de toutes origines

Maintenant fêtent joyeusement. image002422256333 guirlandes dans NoëlDans la grisaille de l’automne

qui finit et de l’Hiver qui commence, les couleurs de Noël scintillent

et rutilent image002422256333 noëlLe rouge éclabousse  le vert des sapins. image002422256333 pere noelL’or et l’argent s’en

 mêlent et s’emmêlent.

Et les cris des enfants

Couvrent les chants

image002422256333 sapinde Noël image002422256333

 

Chacun compte les jours avant Noël, ses traditions, ses feux de cheminée et ses kilos de chocolat ?

Pour patienter jusqu’au jour bienheureux, voici bientôt pour vous, un calendrier de l’Avent qui je l’espère saura vous distraire et vous intéresser.

Mais en attendant vous pourrez toujours vous replonger dans les archives du blog. Cliquez sur l’image qui suit.

image003133367444     Archives du blog pour la catégorie « Noël et Nouvel An »

 

banniere5.gif

Publié dans 2012, Fêtes, Hiver, Noël | 6 Commentaires »

Halloween revient… Préparez-vous à frissonner!

Posté par ENO filles le 31 octobre 2012

Halloween revient… Préparez-vous à frissonner

Halloween revient... Préparez-vous à frissonner! dans 2012 halloween-revient.-300x177

Cette année c’est fait. Je me prépare aux frissons d’Halloween avec Mickey et pour de bon, car vu la météo Mickey et ses amis vont devoir résister aux frimas.

Mais après la météo, revenons au calendrier

Qui a dit qu’il n’y avait pas de fêtes en novembre? Et quelles fêtes! Ce mois pluvieux, froid et sinistre commence bien. (Calendrier détaillé des célébrations de novembre dans le monde)

Le 1er novembre: C’est la Fête de tous les Saints (pour devenir saint, il nous faut l’humilité et la prière) : « La Toussaint »  fête catholique liturgique, n’aurait pas de fondements dans les textes bibliques. (…) C’est un jour de prières et de recueillement.

Le 2 novembre:  C’est la fête des morts: on rend visite à nos morts et fleurit leurs tombes de fleurs vivantes  

Le 11 novembre:  Armistice de 1918: on honore les morts pour la France

Alors le 31 octobre avant de vous lancer dans ces multiples célébrations faites une petite place aux réjouissances d’Halloween

Archives du blog

Halloween déjà!

Petit remake familial de la fête 

Halloween 2008

Halloween 2010 Le retour

fichier pdf Le rouge et le noir article du 18 octobre 2007

Rappel pour les non -initiés

Les Origine d’Halloween :

A l’origine, le symbole d’Halloween n’était qu’un navet contenant une bougie pour commémorer la légende de Jack-o’-lantern condamné à errer éternellement dans l’obscurité entre l’enfer et le paradis en s’éclairant d’un tison posé dans un … navet.

Le navet d’halloween fut progressivement remplacé par une citrouille d’halloween, elle-même remplacée quelquefois par un potiron ou un autre légume :

- on creuse la citrouille, on y grave un visage grimaçant, puis on place une bougie allumée dans son ventre et on la pose devant la fenêtre pour empêcher les morts d’approcher.

Le passage de « l’Halloween »

c’est l’événement le plus joyeux de la fête : des enfants déguisés vont de porte en porte pour réclamer des friandises. Alors n’oubliez pas non plus d’en préparer pour vos petits visiteurs (et Hygiène exige, ne prévoyez que des friandises enveloppées)

Ailleurs

Les petits anglophones crient « Trick or treat ! », qui signifie « Des bonbons ou un sort ! ».

Au Canada, Halloween fut d’abord connue sous le nom de « Soirée des tours »

En France

La fête d’Halloween est aussi devenue en France une vraie tradition pour les enfants. Elle perdure heureusement malgré tout ses détracteurs et l’interdiction du Pape qui craint une confusion avec « la Toussaint », fête des morts qui a lieu le 2 novembre. Les familles les honorent en déposant des fleurs sur les tombes.

Mais je suis un défenseur de cette fête, seule étincelle de plaisir pour éclairer les vacances des enfants en ce triste mois de novembre qui annonce l’hiver à grands renforts de pluies, de vent et de froid naissant.

De plus cette fête est aussi un moyen pour les enfants d’affronter et d’exorciser leurs peurs. Et il faut en profiter et ne pas les priver de ce plaisir.

Pour cela,

- Il faut les aider à trouver le meilleur déguisement voire les plus beaux costumes pour effrayer tout le monde. Et pourquoi pas à le confectionner. Certains rêvent d’un costume de squelette, d’un déguisement de sorcière ou encore de monstre… Et cette année, quel costume d’Halloween vont-ils choisir ?

C’est ce que nous avons fait en famille, pendant de longues années. La fête était aussi bien dans les préparatifs que dans sa célébration et nous commencions au mois de mai à confectionner nos fabuleux et horribles costumes. 

Et ils ne faut pas oublier qu’ils devront récupèrer le plus de bonbons possible ! dans un sac que vous les aiderez à confectionner.

Ainsi que la phrase magique: « Des bonbons ou un mauvais sort ! Et pourquoi pas un peu d’anglais à l’occasion avec le fameux « Trick or treat ! « 
Que faire avec nos enfants?

Laissez juste parler votre imaginaire et lancez-vous.

Pour l’inspiration, les magasins de « Fête » vous proposent déjà pas mal d’idées. Je suis allée leur rendre une petite visite. Allez-y avec vos enfants.

Les symboles incontournables

 La citrouille avec un visage et une bougie dedans. Voire plusieurs à disséminer dans la maison.

slide0012_image137 1er novembre dans Evénements

Les monstres, les fantômes, les morts vivants, et leurs animaux, le loup, représentant de l’autorité paternelle, les sorcières et leurs filtres magiques, bref les méchants à combattre, mais aussi ceux qui nous aident et nous protègent.

La déco

les liens sont surlignés:

- décos d’halloween

des guirlandes, des dessins, des des masques, de simples silhouettes de papier blanc découpées et collées aux fenêtres masquées de toiles d’araignées et éclairées par des lampes lumière fluo qui ne sont pas réservées qu’aux night
club mais aussi

La transformation

- Des modèles de maquillage, de pochoirs, de jeux gratuits pour Halloween,

- Des costumes éphémères feront l’affaire, si vous ne vous reconnaissez pas de talent en couture

Des activites manuelles à gogo sur le Web

Vous trouverez des tas d’idées sur Je dessine.com

-  activitésmanuelles halloween.

- Activités Halloween (147)

Les invitations

- cartes d’invitation Halloween

- Coloriages Halloween (368)

- coloriages,

- Dessins Halloween (47)

Les ripailles

- les meilleures recettes et ses desserts d’Halloween préférés.

un lien: recettes Halloween,

Et bien sûr la fête.

L’animation, les jeux

Jeux Halloween (45)

jeux monstres d’Halloween,

A lire, à écouter et à voir

Actualités Halloween (6)

Lecture Halloween (193)

Vidéos Halloween (12)

Avec maman

L’Heure des Mamans Halloween (6)

 

Mes précédents articles sur la page du SOMMAIRE:

« HALLOWEEN 31 octobre« 

petite note triste: le volet 2 de la Saga ENO n’est hélas plus accessible depuis la migration de notre hébergeur en décembre 2011. Je ne sais comment faire.

Bonne frousse d’Halloween

slide0011_image124 2 novembre dans Fêtes

 

Publié dans 2012, Evénements, Fêtes, Halloween | 4 Commentaires »

Remettez vos pendules à l’heure

Posté par ENO filles le 27 octobre 2012

Remettez vos pendules à l'heure dans 2012 01

Ce week-end on change d’heure.

Dimanche à 3h00 on reculera d’une heure,

Horloges, montres, réveils, mp3, portables  et télés…

Tous ces objets qui nous donnent l’heure.

Pour les geeks bien équipés tout se fera  sans y toucher.

Pour les autres quelle corvée!

Mieux vaut le faire avant de vous coucher.

Le lundi, une heure de plus  vous dormirez.

D’ailleurs en ce qui me concerne, c’est déjà fait.

Ma pendule interne a déjà compris.

Depuis la nuit des temps !

Ou le temps de la nuit.

 

Oui ce week-end,

Une heure de plus vous dormirez.

Quand à 7 heures vous vous lèverez,

Au lieu du  « 6 heures » quotidien

Ce n’sera que  « bon’ heure »,

Bonne heure de gagnée

A récupérer,

De vos tracas de la journée.

Le temps,

Vous le vivrez

Pendant que vous sommeillerez.

Les rêves sont parfois

Meilleurs que la réalité.

Alors pourquoi ne pas en profiter?

Bon changement d’heure à tous.

whaa Beaudelaire dans Changement d'heure

 

L’horloge

« Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : ” Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton cœur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible,

Le plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! – Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or !

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! « 

Charles Baudelaire, Les fleurs du mal

dormir-et-deprime-288x300 changement d'heure dans Hiver

« Profite de chaque instant car il est court
Aussi insidieux qu’il soit car il sait que tu le regretteras
Il te rappellera à tes espoirs, tes joies et tes amours
En te soufflant ” tu ne les revivras pas “

attention-300x300 heure d'hiver dans Nature Jardin Météo Saisons

Alors chat-va cette fois?

Avril, j’avance

Octobre, je recule

 

07-explique-par-le-chat-300x259 hiver 2012

Alors, Monsieur le Président, dites-moi?

retraites1-300x200

 

Et si vous n’êtes pas contents …

 

changez-de-monstre-256x300

 

EN SAVOIR PLUS – Petit memento du changement d’heure

Pourquoi le changement d’heure?

02-mode-demploi-300x214

Eternelle question ! Le changement d’heure a été institué en France en 1975 suite au choc pétrolier de 1974 avec l’objectif d’effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage.

Il s’agit de faire correspondre au mieux les heures d’activités avec les heures d’ensoleillement pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel.

« Le changement d’heure permet d’économiser l’équivalent de la consommation d’électricité d’une ville de 250.000 habitants, comme par exemple Nantes, selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

Plusieurs associations, notamment l’Association contre l’heure d’été double (ACHED), dénoncent ces changements d’heure et leurs effets nocifs sur la santé et jugent également discutables les économies d’énergies ainsi réalisées. »

Mauvais pour les vaches

Le temps d’adaptation de l’œil des bovins au changement d’éclairement est six à sept fois plus long que pour l’homme : quand il nous faut dix secondes pour nous habituer à l’obscurité, il leur faut une minute.

Et voici le résultat.

calder_vache-300x200

Celle-ci s’est adaptée !!!

vache-qui-rit

 

 

Depuis 1998 pour l’ensemble des pays de l’ Union Européenne :

Pour faciliter les transports, les communications et les échanges au sein de l’Union Européenne, il a été décidé d’harmoniser par directive du Parlement Européen et du Conseil, les dates de changement d’heure. Ainsi:

- le passage à l’heure d’été intervient le dernier  dimanche de mars à 2 heures du matin

 On avance d’une heure. A deux heures du matin on ajoute + 1 heure : il sera trois heures

- le passage à l’heure d’hiver  intervient le dernier dimanche d’octobre à 3 heures du matin.

On recule la pendule d’une heure. A trois heures du matin, il sera deux heures.

Et si vous voulez rajouter vos commentaires, j’en serai enchantée.

Les prochaines dates

28 octobre 2012- On recule
3 mars 2013 – On avance

27 octobre 2013 – On recule
30 mars 2014 – On avance d’une heure 

26 octobre 2014- On recule

 

 

 

 

Publié dans 2012, Changement d'heure, Hiver, Nature Jardin Météo Saisons | 2 Commentaires »

12
 

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
LIFE&NEWS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | colineetlili
| teledoms
| m00de