• Accueil
  • > Recherche : sapin noel grand place

Résultats de votre recherche

Le 25 décembre c’est ça

Posté par ENO filles le 25 décembre 2013

L’avent est terminé avec la dernière papillote dans la case 24 du calendrier, sauf chez Disney qui n’a pas hésité à cacher un chocolat dans la case 25 

Le 25 décembre c'est ça dans 2013

Sacré Disney! Je vais le retrouver dans deux jours avec ma petite famille.

25 décembre fête religieuse: aujourd’hui on fête Noël et la naissance de Jésus.
Sur la paille d’une étable, dans la nuit de Bethléem, Dieu, s’est fait l’un des nôtres.
Un sauveur nous est né dans la cité de David. Jamais Dieu ne s’était fait aussi proche de son peuple.
« Vous trouverez un nouveau-né, emmailloté et couché dans une mangeoire. »
Voilà le signe donné aux bergers invités à se mettre en route vers l’étable. Voilà le signe qui est donné à chacun de nous en cette nuit !
Le peuple espérait un sauveur, il attendait un roi, et c’est un enfant, un bébé, un nouveau-né qui vient le sauver !
Une fois de plus, Dieu nous déroute. Il prend toujours le chemin des petits et des pauvres pour venir sauver l’humanité.
Alors, pourquoi avoir peur d’être petits, simples et pauvres ? Pourquoi avoir peur de nos pauvretés et de nos petitesses ?
Elles sont le lieu où Dieu prend naissance.
Elles sont le lieu où Dieu nous donne rendez-vous ! Coincés entre la mémoire de notre attente, nos vieux rêves périmés et stériles, et la réalité de l’espérance qui nous est donnée au coeur de la nuit par la naissance de l’enfant- Dieu, laissons-nous surprendre par ce Dieu qui se fait si proche de l’homme qu’il a visage humain.
Comme les bergers, il nous faut bouger si nous voulons voir Dieu.
Il nous faut sans cesse aller de l’autre bord, franchir la route de nos contradictions intimes.*
Alors nous pourrons entrer dans la grande joie destinée à tout le peuple :
« Aujourd’hui vous est né un Sauveur, dans la ville de David. Il est le Messie, le Seigneur. »
Dieu est quelqu’un de chez nous : c’est un enfant du pays ! Joyeux Noël ! (extrait d’une homélie)

La Nativité UNE HISTOIRE D’ADORATION

mon article du 19 décembre 2012

La crèche dans l’histoire

Les auteurs des évangiles ne mentionnent pas le jour de la naissance de Jésus le Christ. Nous ne disposons d’aucune autre source à cet égard. Selon l’évangile selon saint Luc, l’endroit où Jésus a été déposé  à sa naissance est désigné par le mot « mangeoire », qui se dit scripia en latin, d’où est issu le mot « crèche ».

Il semblerait que la fête de Noël, célébrée le 25 décembre, ait été ignorée des chrétiens des trois premiers siècles.

une célébration de Noëléglise Sainte Marie Majeure à Rome, pendant la nuit du 25 décembre, autour des reliques de la crèche qui ont été rapportées de Bethléem.

En fêtant la naissance du Christ le 25 décembre, les chrétiens ne célèbrent pas une date reconnue exacte du point de vue historique, ils célèbrent une réalité importante pour l’Eglise chrétienne : la manifestation du Christ sauveur sur la terre :

« Dieu s’est fait homme en Jésus Christ et s’est abaissé jusqu’à nous ».

C’est François d’Assise qui a créé en 1223 une des premières crèches vivantes, dans son église de Greccio, en Italie.

Les personnages étaient joués par les gens du village et les animaux étaient réels.

Cette « crèche vivante » a donné naissance à une tradition qui s’est perpétuée, mais les « acteurs » ont été très largement remplacés par des personnages en bois, en cire, en carton pâte, en faïence et même en verre.

Les crèches ressemblant à ce que nous connaissons font leur apparition dans les églises au XVIe siècle.

Les jésuites en réalisent notamment à Prague en 1562, qui figurent parmi les plus anciennes connues.

L’histoire de la crèche de Noël s’est poursuivie par l’apparition des crèches dans les familles, particulièrement à Naples, au XVIIIe siècle, dans les demeures aristocratiques. Elles reproduisent la vie quotidienne de Naples.

Mon article du 23 décembre 2012

La Nativité italienne: Naples et ses santons

En France, pendant la révolution, les représentations publiques étant interdites, la crèche de Noël apparaît dans les maisons. C’est alors l’origine de la crèche provençale qui s’inspire de la vie locale. Les artisans évoquent des personnages typiques de la région, du village ou des défunts de la famille. Ont ensuite été rajoutés les santons (petits saints en provençal) qui représentent des petits métiers connus : le meunier, le rémouleur, la lavandière, etc.

Pour les chrétiens catholiques, la crèche est un moyen de vivre le sens de la naissance de Jésus.

Elle montre que Dieu a pris notre condition humaine : comment le Fils de Dieu est né, pauvre parmi les pauvres.  La crèche de Noël : une occasion de passer dans une église pour la regarder et se recueillir, mais aussi de prier en famille.

Dominique Cadet

Crèches du monde

Voir mon article du 25 décembre 2010

http://ecolenormaledinstitutricesdoranvolet7.unblog.fr/2010/12/25/samedi-25-decembre-il-est-ne-le-divin-enfant/

25 décembre fête païenne

Retour sur mon article du 25 décembre 2012

25 Décembre le message du Père Noël, toujours d’actualité.

 

la-lettre-du-pere-noel1 lettre du Pere Noel dans Noël

Les cadeaux de Noël

mon article du 13 décembre 2012

Sur la piste du père Noël

Où en est le Père Noël de sa tournée de cadeaux? Vers quelle heure passera-t-il chez vous? Cette année tout ce sait. Le Père Noël est surveillé de près. Hier soir une nouveauté: nous avons attendu l’arrivée du Père Noël en surveillant son trajet sur l’ordinateur.

Et oui! On n’arrête pas le progrès et dans la famille Geek chacun était sur son écran …

Le père Noël a terminé la tournée de cette année ! Il est retourné au Pôle Nord avec les elfes avant leurs congés annuels. Mais e cliquant sur l’image vous pourrez encore vous amuser

 

La trace du PN

 Les cadeaux sont arrivés, personnalisés !!!

Mon sapin 2013 chargé de cadeaux

img_0078-300x225 25 dans Noël

Et je vais terminer par ce très beau diaporama envoyé par Jean

cliquez sur l’image

 

 25 decembre

et

Joyeux 25 décembre à tous 

 

Publié dans 2013, Noël | 5 Commentaires »

Calendrier de l’Avent 15e jour – A l’origine était la carte de Noël

Posté par ENO filles le 15 décembre 2012

Calendrier de l'Avent 15e jour - A l'origine était la carte de Noël dans 2012 15A l’origine était la carte de Noël…

La tradition d’envoyer ses souhaits à l’occasion de la nouvelle année sur une carte de vœux est née en Grande-Bretagne en 1840 avec l’apparition du premier timbre-poste qui facilita grandement l’échange de courriers

C’est  la découverte du procédé de lithographie qui popularisa l’envoi des cartes de Noël :

cartes en couleurs décorées de gui, de houx, de crèches, de sapins enneigés.

durant la période de l’Avent il était d’usage d’envoyer une  carte  de Noël  pour souhaiter un Joyeux Noël à son entourage, mais aussi à l’occasion cela pouvait  également à envoyer ses vœux pour la nouvelle année.

La coutume anglaise d’envoyer une « carte de Christmas » se répand  rapidement dans toute l’Europe, et en France cette pratique devient  de bon ton

Tandis  qu’en Angleterre et dans d’autres pays la Carte de Noël  fut vite remplacée par la carte de vœux pour souhaiter la nouvelle année.

En voici un florilège, hélas très exhaustif, en raison de la limitation de taille imposée pour les diaporamas.

img-titre1-300x160 2012 dans Avent

Peut-être en possédez vous de plus rares encore. Il existe un véritable marché de la carte de Noël qui fait le bonheur des collectionneurs.

Je stocke depuis longtemps dans une boite presque toutes celles que j’ai reçues.

Retrouvez-la sur le volet 7 en cliquant sur le volet 7 : Jeudi 31 décembre 2009 Faites la fête

Coffret souvenirs, mes cartes de voeux

C’est pour cela que ces cartes de Joyeux Noël se font de plus en plus rares. Vous pouvez en envoyer de virtuelles sur les nombreux sites spécialisés mais il est rare que l’on en envoie deux.

Il existait en France une coutume ancestrale aujourd’hui tombée en désuétude et remplacée par  la tradition des étrennes offertes lors des visites du nouvel an.

Ces visites qui suivaient le 1er janvier pendant une quinzaine de jours, étaient destinées à l’entourage proche, famille et amis, mais aussi à ses collègues de travail, à son patron, et même aux familles pauvres ou aux malades dont on voulait embellir ces jours festifs par des dons et des marques d’amitié.

Cependant cet usage attesté par des manuels de savoir-vivre du début du XXème siècle

Fut  perçu comme très contraignant par beaucoup de gens et se limita à un passage éclair au domicile et la remise d’une carte de visite. On finit vers les années 30 par les agrémenter de vœux sur des bristols décorés plus agréables.

Cela remplacement rapidement la  coutume ancestrale de l’envoi de lettres de vœux pour  la nouvelle année Cela servait de prétexte pour renouer des amitiés distendues, ou se rappeler au bon souvenir de connaissances éloignées.

La carte de vœux telle que nous la connaissons aujourd’hui, c’est-à-dire illustrée et comportant une mention de souhaits, devint peu à peu la meilleure alliée de ces deux pratiques.

Joyeux-Noel cartes de noel dans Cartes de voeux

 

 

 

Publié dans 2012, Avent, Cartes de voeux, Fêtes, Noël | Pas de Commentaires »

Sapins contemporains extraordinaires

Posté par ENO filles le 10 décembre 2012

Sapins contemporains extraordinaires 10

 Sapins de Noël en Belgique

En matière d’Art et d’Innovation la Belgique n’est jamais en reste. Son passé artistique est connu du monde entier et au présent elle continue d’oser.

En 2012, Bruxelles installe sur sa « Grand-Place » le ‘X Mas Tree’

3-la-grand-place-de-bruxelles  1.la-grand-place-de-bruxelles

Et fait polémique avec son sapin électronique dressé sur la Grand-Place à la place du traditionnel arbre : un sapin de Noël résolument artistique et original contemporain de 25 mètres de hauteur.

Et bien, ce sapin éphémère ne verra pas 2013.

Il sera démonté le 28 décembre pour des raisons de sécurité. Les autorités craignant des tentatives d’escalades lors de la nuit du Réveillon qui risqueraient de mettre en danger les habitants.

Dans le cadre de « Plaisirs d’Hiver »,

le spectacle son et lumière s’appréciera sera aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Imaginez un sapin d’acier habillé de guirlandes flash, de lumières LED, recouvert de bois et de toiles servant à recevoir des projections vidéo (mapping).

Les visiteurs pourront se projeter dans les nouvelles technologies tout en conservant l’ambiance des fêtes.

A l’intérieur, ils jouiront d’une vue panoramique à 360° sur la Grand-Place et ses abords (zone Unesco).

L’accès au sapin est seulement possible en journée, de 11h à 16h du 30 novembre au 27 décembre

(durée : 10 minutes, tarifs adulte 4 euros, âge minimum 3 ans. Gratuité pour les 3 à 10 ans ).

D’une pierre deux coups : Les recettes financières de ces visites seront redistribuées au Samu Social qui vient en aide aux sans-abri.

En soirée le spectacle se prolonge lors que le ‘X Mas Tree’ se transforme en belvédère. Dans son tronc un escalier mène le visiteur à une vue panoramique sur la Grand-Place et le centre de Bruxelles.

Une webcam sur la Grand-Place de Bruxelles

dont chaque internaute peut prendre la commande pendant 30 secondes. Il peut ainsi l’orienter ou effectuer un zoom.

« Placée sur la Grand-Place, cette caméra numérique permet à chaque internaute de découvrir, jour et nuit, les différentes facettes de la plus belle place du monde.

« Située en haut de la Maison des Ducs de Brabant, cette webcam permet à chacun de jeter un œil sur la Grand-Place et sur les activités qui s’y déroulent.

Elle offre aussi une vue de l’Hôtel de Ville (à gauche de l’écran), de la Maison du Roi (à droite de l’écran) et des maisons Le Cornet, La Louve, Le Sac, La Brouette, Le Roi d’Espagne (face à la Maison des Ducs de Brabant).

Attention : en raison de l’intérêt porté à cette webcam, il est possible que, suite à un trop grand nombre de requêtes, l’image ne s’affiche pas ou qu’il faille attendre avant de pouvoir manœuvrer la caméra. »

 

Hasselt fait parler d’elle avec son « sapin du goût »

3.le-sapin-du-gout

 

HASSELT, petite ville de Belgique surnommée « Capital du goût »présente aujourd’hui son « sapin de Noël« .

Un sapin de porcelaine de neuf mètres de haut et six mètres de diamètre créé par le bureau Mooz van Inge Vanluyd.

Jusqu’au 8 décembre, les habitants ont été invités à ramener, grâce aux containers de la ville. toute la porcelaine inutilisée

Pas moins de 5.000 tasses, assiettes et soucoupes ont été utilisées pour réaliser ce sapin parmi les plus originaux.

En échange, les donateurs se sont vu offrir de petites cartes de Noël ainsi que des tickets à gratter.

Mais l’originalité a toujours un coût. La ville a déboursé 19.500€ pour cette œuvre appelée « l’arbre du goût » dont le nom fait référence au surnom d’Hasselt.

La police surveillera l’œuvre d’art,

La police de la ville sera en place pour protéger l’œuvre de toute tentative de vandalisme. A l’aide de caméras à proximité du sapin.

Les créateurs craignent que le sapin, relativement fragile, ne soit victime de vandalisme.

Le projet n’est guère mieux accueilli que le sapin électronique de la Grand-Place de Bruxelles.

 

Si vous avez réalisé des photos de ces magnifiques réalisations in situ, merci de me les communiquer par email.

 Sapin de France

mon-sapin

 

Pardon, ça c’est le mien…rires

 

 

 

Publié dans Non classé | 1 Commentaire »

 

livre roles des services em... |
PAKOUSSO FOOT |
LIFE&NEWS |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | colineetlili
| teledoms
| m00de